Transparence, production locale, exemple …: le préfet propose un plan d'action contre la vie chère de La Runion ® Qu’est ce que l’assurance santé ?

A qui se destine la mutuelle santé pour particulier ?
Chacun peut souscrire à une complémentaire santé, quels que soient son âge et sa situation. Si certaines personnes profitent d’une mutuelle d’entreprise, d’autres choisir de souscrire à une couverture santé à titre individuel ainsi qu’à familial. Il existe aujourd’hui une pléthore d’offres qui proposent des garanties plus ou bien moins étendues compte tenu de vos besoins et de votre compte : Avenir Mutuelle vous présente légitimement un choix de complémentaires destiné à apporter des réponses à toutes les attentes, à celles des seniors à la retraite tel que à ceux des jeunes débutant leur carrière.

Qu’est-ce qu’une bonne mutuelle pour particulier ?
Si vous recherchez la plus belle des mutuelles pour particulier, encore faut-il savoir ce qui caractérise une “bonne” cran santé. Son total doit bien entendu rimer à votre budget, afin que votre mutuelle ne pèse pas trop lourd dans votre balance financière. Et, surtout, la complémentaire pour particulier doit être ajustée à vos besoins en termes de santé : dans l’hypothèse ou vous devez régulièrement recevoir des soins, et s’ils sont coûteux, il sera primordial d’opter pour une certitude capable de vous rembourser suffisamment. A l’inverse, dans l’hypothèse ou vos débours de santé sont faibles (ce qui est couramment le cas chez les plus jeunes), une aplomb aux garanties plus basiques pourra suffire, pour des cotisations plus faibles.

La véritable mutuelle pour particulier est donc ceux qui vous couvre le mieux pendant rapport à vos besoins (frais dentaires, optiques, d’hospitalisation), de sorte que, en cas de dépense, vous puissiez être remboursé d’or meilleur taux.

Lors de la visite d'Annick Girardin à La Runion, le ministre des Affaires étrangères a pu prendre connaissance des propositions de l'Observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) visant à élaborer un plan d'action pour lutter contre les vies coûteuses. Cette feuille de route, réalisée en consultation avec 50 citoyens qui ont rejoint l'observatoire il y a quelques mois, peut encore évoluer. 50 citoyens ont jusqu'au 10 octobre 2019 pour envoyer leurs commentaires sur ce plan. Mardi 24 septembre 2019, la préfecture décrit ce plan d'action, intégralement transmis ci-dessous. (photo illustrative)

Observatoire des prix, des marges et des revenus: le préfet propose un plan d'action contre la vie chère de La Runion

Impliquer les citoyens dans la réflexion

La revendication principale du Runionnais, la vie chère est le principal problème qui fait l’objet du travail constant des services de l’État de La Runion. Le coût de la vie, pour le budget moyen des ménages, est en réalité 7,1% plus élevé en France qu'en France (INSEE, 2015), tandis que le revenu médian par unité de consommation est inférieur à 30% en Runion par rapport au niveau national (AFD, 2015). ).

Ce sujet semblait crucial lors des manifestations sociales de novembre 2018: la ministre des Territoires d'outre-mer, lorsqu'elle s'est rendue à La Réunion pour répondre à ces craintes, a décidé d'amener 50 citoyens à l'Observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR ) La runion. Objectif: permettre aux Runionnais investis dans des mouvements sociaux, avec les services de l’Etat, de définir des solutions pour lutter contre la vie chère.

Dans ce contexte, à partir de début 2019, l'OPMR avec La Runion et 50 citoyens apparentés se réunissent chaque mois et présentent les premières propositions d'action.

En présence d'Annick Girardin, ministre des Affaires étrangères, Jacques Billant, président de La Runion, il a présenté à l'OPMR et à 50 citoyens un plan d'action contre la vie ancienne, à l'origine de ce travail.

Plan d'action contre l'ancienne vie

1. Changer les modes de consommation et augmenter la production locale

Bouclier Qualité Prix Qualit: Le bouclier Prix Qualit sera distribué à plat, et la nouvelle liste ne comprend aujourd'hui que les produits Runion les plus consommés, quelle que soit leur origine, tout en contenant ceux qui sont les plus nocifs pour la santé des consommateurs. Une liste BQP sera établie en parallèle pour mettre en évidence produits locaux selon les mêmes critères de sélection (volume des ventes et qualité nutritionnelle).

Renforcement des branches locales et des circuits courts: dans le cadre de la relance du Haut Conseil des marchés publics (HCCP), qui se réunit pour la première fois en deux ans, une attention particulière sera accordée au développement des branches locales pour apprécier le renforcement des circuits de proximité courts et la réduction du nombre d'intermédiaires.

Instaurer un moratoire sur l’installation de nouveaux grands magasins La Runion. Organisez un processus parallèle avec les membres de la commission nationale du développement commercial, qui peut mettre en œuvre de manière indépendante les projets de mise en œuvre de La Runion.

Contribuer au développement des entreprises en dehors des réseaux organisés: magasins et supermarchés indépendants; marchés; stations-service.

Stimuler le développement du commerce électronique local.

2. Exiger une action exemplaire de tous les acteurs

Conditionner l'aide d'État aux entreprises comme suit: investissements dans l'innovation dans les domaines de la qualité nutritionnelle et de la sécurité alimentaire; développement de labels de qualité; développement de la performance environnementale des produits; développement de la logique commerciale des circuits courts avec le commerce dans la structure de proximité pour assurer la disponibilité de produits de haute qualité.

Collaborer avec les parties prenantes du secteur de la distribution et leurs fournisseurs pour discuter des actions possibles pour: réduire les prix sur les tablettes; limiter les marges de retour excessives lors de la saisie d'une facture d'achat; promouvoir l'approche de la triple grille dans les négociations; promouvoir un cadre pour mettre fin à la logique actuelle et promouvoir la promotion de la production locale.

Soulignez la lutte contre les pratiques anticoncurrentielles (ententes entre entreprises et abus de position dominante) qui empêchent la libre fixation des prix. Deux nouveaux enquêteurs travaillent sur ces sujets depuis juin 2019.

Continuer à surveiller les pratiques commerciales déloyales et trompeuses qui affectent le pouvoir d'achat des consommateurs et à les orienter vers les secteurs à risque (alimentation, logement, transports, appareils ménagers, télécommunications, etc.).

Effectuez des contrôles détaillés de la conformité des BQP pour vous assurer que ce panier de produits réglementés se trouve dans les magasins aux prix convenus.

Mettre en place une «unité dégradante» pour éliminer les accords exclusifs augmentant le coût d'une gamme de produits (matériaux de construction, bricolage, santé, etc.). Cette cellule est conçue pour permettre aux entités qui acceptent de divulguer leurs contrats, d'utiliser l'anonymat et un certain degré de légèreté.

3. Mieux comprendre pour mieux agir: aider l'OPMR à élargir ses connaissances

Pour financer la recherche nécessaire aux travaux de fond de l'OPMR, le budget de la structure sera augmenté et des ressources humaines supplémentaires seront fournies. Deux exemples de tests qui seront lancés:

L’INSEE et l’OPMR, en coopération avec le CESER, conduiront le reste de l’étude de la vie pour mieux comprendre l’importance relative des restrictions imposées aux dépenses des ménages (coût du logement, abonnement aux télécommunications et à la télévision, etc.) et leur repos (solde des salaires après déduction des frais fixes) ) par type de ménage.
Une étude sur le degré de concentration dans le secteur de la distribution de La Runion sera commandée en intégrant les grands magasins, les centres commerciaux et les commerçants indépendants afin de promouvoir le pluralisme concurrentiel et la diversité de l'offre.


4. Un effort commun pour la transparence

Les entités opérant dans le secteur de la grande distribution locale seront tenues de publier leurs données comptables, conformément à l’obligation faite aux entreprises de déposer leurs comptes dans le registre des tribunaux de commerce de leur juridiction. Cela garantira la transparence de leurs résultats, en indiquant que la réponse de chacun sera rendue publique.

Les bénéficiaires publics de l'attribution de la mer devront soumettre un rapport annuel sur l'utilisation de ces fonds afin de mettre en évidence le caractère redistributif et les bénéfices mutuellement profitables de cet outil fiscal (emplois, stages, production).

Configurez l'application pour comparer les prix des produits dans les supermarchés, sachant que les comparateurs de prix existants (Comparali, Kilmoinscher) restent peu satisfaisants (faible disponibilité sur un smartphone, pas de référence de prix, références de magasin dans la controverse métropole, etc.). En plus de la comparaison Hexagon – The Runion, ce comparateur de prix pourrait rapprocher les prix des produits entre les supermarchés La Runion.

5. Faire en sorte que 50 citoyens associent des membres OPMR

Pour apprécier l’investissement de 50 citoyens, les sécuriser au travail et leur permettre de s’impliquer davantage, il est nécessaire de leur donner un véritable statut. Il est proposé de modifier les articles L. 910-1-C et D. 910-1-C du Code de commerce, qui définissent la composition de l'OPMR, afin de faire en sorte que 50 citoyens soient "associés" aux membres titulaires afin de créer les conditions d'une transformation profonde de l'OPMR La Runion dans son fonctionnement. , sa représentativité et son rôle.

Outre les mesures d'application locales, la préfecture de La Réunion a introduit certaines modifications réglementaires à explorer:

Mise en place de dispositions détaillées pour pouvoir interdire la création d'espaces commerciaux d'une superficie supérieure à 2 000 m et établir un contrôle renforcé par la CDAC de l'environnement concurrentiel au niveau de la zone de chalandise en modifiant la loi du 4 août 2008 sur la modernisation de l'économie (LME);
Contribuer au développement des entreprises en dehors des réseaux organisés: magasins et supermarchés indépendants, foires, stations-service … en établissant pour ces magasins indépendants des possibilités de vente en gros, comme le permettent les articles L.410-3 et L .. 410-10 du Code de commerce);
Mise en œuvre de l'élaboration de dispositions réglementaires spécifiques au DROM visant à déterminer les marges et à les limiter aux services de coopération commerciale effectifs et mesurables, ainsi que la définition de critères précis d'évaluation par le fournisseur, obligatoires dans le contrat; promouvoir la transparence dans la formation des marges commerciales réalisées grâce à l'obligation d'allouer tous les bonus associés à des marges plus basses lors de la réduction des prix;
Développement d'un cadre spécial dans les départements d'outre-mer pour les stratégies de gamme de produits liées à la promotion et au marchandisage afin d'introduire l'obligation d'exposition minimale et l'évaluation des produits locaux vérifiables en définissant des critères de contrôle objectifs.

Le ministre des Affaires étrangères a salué le travail extraordinaire de l'OPMR et de 50 citoyens accompagnés par les services de La Runion. Cette nouvelle forme d'implication citoyenne est un grand succès et constitue un modèle pour tous les territoires d'outre-mer.

Tous les membres de l’OMPR ont été référés au plan d’action proposé. Ils ont été invités à informer le préfet de la Réunion de leurs commentaires avant le 10 octobre 2019.

Transparence, production locale, exemple …: le préfet propose un plan d'action contre la vie chère de La Runion ® Qu’est ce que l’assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes