Retraite: "Le retour à la sagesse n'est pas une honte" ✎ Assurance maladie : Comment ça marche ?

En France, la certification maladie complémentaire (AMC), et pourquoi pas complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en intervenant sous forme d’un complément de remboursement des soins. Cette foi complémentaire est admettons obligatoire, sous forme d’assurance-groupe dans toutes les entreprises, et pourquoi pas d’activité, admettons facultative et souscrite volontairement en l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance ainsi qu’à d’une mutuelle. Il a alors le choix entre plusieurs formules de garanties complémentaires analogue à des services différentes pour des cotation variables.

Dans le langage courant, les assurés ou bien les médias parlent de « mutuelle » pour désigner la totalité des prestataires offrant une complémentaire santé à adhérents. Toutefois, c’est un abus de langage, le terme « mutuelle » étant judiciairement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car il est une société de personnes (versus société de capitaux), elle est à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.

Mobilisée d'emblée contre le projet de système de points universels, Force Ouvrière n'a pas désarmé. Dans le cadre des syndicats (CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires), la confédération de l'avenue du Maine appelle à nouveau à la journée de mobilisation interprofessionnelle le 20 février à travers le pays. Concernant les fédérations FO Cheminots et FO RATP, elles ont rejoint les transports un jour mort en transport le lundi 17 février. Pour Yves Veyrier, secrétaire général de l'OF, il est plus que jamais nécessaire d'obtenir son retrait face à la préparation et à l'automatisme du projet. Elle reprend également peu de progrès en matière de nuisances. Sujet qui n'a pas été épuisé depuis les consultations après le 13 février à Matignon, le gouvernement a renvoyé certains points à une conférence financière qui débutera la semaine prochaine.

Vous demandez à nouveau que le compte de retraite soit retiré. Cependant, son examen commence lundi à l'Assemblée. Pensez-vous que vous pouvez arrêter le trafic?

Les opinions convergent pour remettre en question la faisabilité du projet lui-même. Je ne reviens pas à l'avis du Conseil d'État, qui limite l'analyse d'impact et met en évidence l'insécurité juridique des ordonnances sur le fait que les économistes qui chuchotaient au président de ce projet de réforme universelle se sont distancés de l'agitation qui est sortie du chapeau. Sans oublier la commission d'enquête du groupe socialiste à l'Assemblée pour mieux comprendre les chiffres, ni les deux députés LREM de la commission des finances qui réclament la responsabilité du Premier ministre pour les conséquences budgétaires de la compensation promise par le gouvernement

A la fin du multilatéral, je suis allé dire à Geoffroy Roux de Bézieux "bienvenue à la relation entre!" "

Je voudrais signaler que les autorités des caisses de sécurité sociale, en particulier la Caisse nationale des seniors, ont émis des avis défavorables. Même le conseil des fonctions militaires, généralement très discret, a voté contre. Sur le plan syndical, les syndicats soutenant la réforme universelle affirment que la réforme ne répond pas à leurs attentes. Et ce matin (note du 13 février) lors d'une rencontre avec le Premier ministre Geoffroy Roux de Bézieux, il a expliqué qu'il envisageait le soutien du Medef à la réforme, compte tenu des impasses financières du projet. A la fin de ce multilatéral je suis allé dire "bienvenue à la relation entre!" ».

Ce mouvement de contestation est-il unique dans ses composantes?

Que l'on soit d'accord ou pas avec le principe d'un système universel, le degré d'imprévisibilité et d'amateurisme de cette réforme est condamné de toutes parts. Le dernier épisode concerne le résultat d'exploitation moyen, qui doit être utilisé pour calculer la valeur en points. L'Insee a appris de la presse qu'il sera chargé de construire cet indicateur!

Cependant, l'ampleur du projet est nouvelle. En 2010, des millions de personnes dans la rue étaient opposées à la réforme des retraites, mais les choses étaient plus simples: il s'agissait de changer les paramètres, en dépassant dans ce cas l'âge légal de 60 à 62 ans. Aujourd'hui, l'ensemble du bâtiment, construit il y a 70 ans, s'effondre. Affecte l'ensemble du système et tout le monde. Employés, fonctionnaires, professions libérées très instruits et désireux de créer leurs propres simulations.

Ces mobilisations sont-elles suffisantes? Espérant que le gouvernement appuierait sur le bouton pause?

Ne pas être en politique n'est pas une honte de dire que les fantômes ne sont pas prêts et il est temps d'entendre ce que tout le monde a à dire sur notre système de retraite

Le gouvernement dispose d'une majorité parlementaire, qui devrait la suivre. Mais il n'y a pas de honte à revenir à la sagesse, à quitter l'attitude politique, à dire que les fantômes ne sont pas prêts et qu'il est temps d'entendre ce que tout le monde doit dire sur notre système de retraite. Cela peut être amélioré, mais nous ne devons pas avoir honte du modèle que d'autres nous envient, jusqu'aux États-Unis. Réduit les inégalités. Nous avons la chance d'avoir l'un des taux de pauvreté les plus bas d'Europe pour les personnes âgées.

Le lundi 17 février, les employés des FO et FO RATP appellent au transport un jour mort. Le gouvernement a fait des concessions concernant les programmes spéciaux. Avez-vous d'autres réclamations?

Grâce à la mobilisation, des régimes spéciaux ont obtenu des quasi-clauses de leur grand-père, qui conserve ses droits dans le futur régime pour ceux qui occupent actuellement un poste. Cela vaut également pour l'Opéra de Paris, par exemple. Mais les cheminots ou les agents de la RATP ne se battent pas que pour eux! Ils ont des conjoints, des enfants et même des petits-enfants et ne veulent pas de cet avenir pour eux, avec des droits et des pensions inférieurs. La grève fait partie du mode d'action de la fédération et est un choix qui est respecté dans la confédération.

Cela ne nous dérange pas de nous concentrer sur le 20 février, qui sera une journée de mobilisation entre compétitions à travers le pays.

Vous participez aux consultations concernant le travail pénible et l'emploi des seniors. Êtes-vous satisfait des résultats?

Non, nous n'allons pas de l'avant. Cependant, dès que nous avons eu connaissance du rapport Delevoye en juillet, nous nous avons informés des insuffisances que nous pourrions rencontrer à la retraite en termes de niveau de retraite, taux plein, ristourne … Nous avons immédiatement souligné que le Premier ministre et le Haut Commissaire, que ces inégalités n'étaient pas dues à système actuel, mais avec des difficultés sur le marché du travail.

Avant de penser à réformer ou à vouloir travailler plus longtemps, nous devons résoudre le problème de l'emploi des seniors

Avant d'envisager une réforme ou de vouloir travailler plus longtemps, le problème de l'emploi de travailleurs âgés doit être résolu. Un salarié sur deux qui ouvre ses droits à pension n'est plus employé. Sans oublier l'intégration des jeunes, les emplois peu rémunérés, le travail à temps partiel … Nous avons fait des propositions pour discuter de ces sujets, mais ce n'est qu'après les mouvements de grève que le gouvernement a finalement décidé d'ouvrir des consultations sur les sujets liés à la réforme des retraites. Ce sont des politiques qui méritent d'être mises en œuvre indépendamment de toute réforme.

Pour l'instant, en matière de nuisance, il n'y a pas de relation. Le gouvernement propose de supprimer les systèmes existants dans la fonction publique, c'est-à-dire les catégories dites actives, pour les remplacer par ce qui existe dans le secteur privé: un compte préventif professionnel. Ce niveau de C2P a été réduit par quatre critères de nuisance, tels que le port de charges lourdes, le bruit ou les vibrations … Ce n'est pas satisfaisant. Dans le cas de FO, il est également nécessaire de prendre en compte les risques psychosociaux qui ne sont pas inclus dans les systèmes de prévention actuels. Si nous pensons au personnel hospitalier, il doit souvent soutenir les patients physiquement et mentalement.

À quel âge pouvons-nous partir si nous faisons un travail difficile?

C'est tout le problème. Les systèmes de départ anticipé permettent de quitter son domicile deux ans avant d'atteindre l'âge adulte. Plus précisément, cela signifie qu'une personne peut annuler sa pension de 60 ans. Mais demain, si un âge clé ou un âge d'équilibre est entré, cela peut signifier que nous devrons partir plus tard si nous ne voulons pas bénéficier d'une remise. Le gouvernement ne nous répond pas à ce sujet.

Demander l'autorisation pour des transactions lourdes lors du vote sur la loi signifie placer la charrette devant le cheval

Pour améliorer et financer la prévention, le gouvernement souhaite lever des fonds dans le secteur des accidents du travail / maladies professionnelles (AT / MP) et le cède aux négociations de branche. Nous avons six mois après le vote de la loi pour trouver des emplois difficiles. Mais au moins, nous vous avons demandé d'attendre la fin de ces négociations avec l'industrie avant de soumettre votre demande de réforme des pensions. Demander l'autorisation de passer la loi implique de placer une charrette devant le cheval.

D'un autre côté, nous n'avons pas attendu que le gouvernement ouvre des négociations sur la santé au travail, qui tiennent compte de la nécessité d'inclure la prévention du travail pénible, la révision de l'organisation des services de santé ou la visite médicale. et d'atténuer les conséquences de l'affaiblissement de la représentation des salariés suite à la disparition des comités d'hygiène, de santé et des conditions de travail (CHSCT) dans les entreprises.

Enfin, je ne parle même pas de compensation pour le travail acharné: il n'y a pas de propositions spécifiques. Qui paiera? C'est un sujet qui divise.

Quels dispositifs sont proposés pour améliorer l'emploi des seniors?

La retraite progressive et le total des pensions des employés qui existent déjà seront modifiés avec une marge. Par exemple, il sera toujours possible de prendre progressivement sa retraite à partir de 60 ans. Mais fondamentalement, le gouvernement fait quelque chose de nouveau avec l'ancien et n'offre pas grand-chose. C'est comme une réflexion que le ministre du Travail souhaite mettre en place un compte d'épargne universel qui lui permettrait d'utiliser les heures de départ plus tôt … Le gouvernement souhaite également favoriser le mécénat de compétences, qui permet la délégation des salariés de l'entreprise à des associations ou groupements d'employeurs qui dispensent des cours dans de très petites entreprises … pourquoi pas? Mais c'est accidentel.

Nous devrions travailler sur davantage d'incitations, comme un contrat de génération qui a complètement disparu, ou développer une forme d'autorisation administrative pour licencier les travailleurs âgés. Mais tout cela nécessite de fournir à l'inspection du travail des ressources supplémentaires pour vérifier que ces dispositifs sont utilisés correctement.

Le 15 février, vous annoncez une grève dans les remontées mécaniques des stations de ski. Qu'allez-vous négocier pour les travailleurs saisonniers?

Nous sommes très inquiets pour les travailleurs saisonniers. Comme de nombreux travailleurs précaires, les conséquences de la réforme de l'assurance-chômage sont supportées depuis novembre. Ils doivent travailler plus de mois pour recevoir des prestations (six mois au lieu de quatre en 24 mois par rapport aux 28 précédents, veuillez noter) et ne peuvent plus compléter leurs droits.

Comme de nombreux travailleurs précaires, les travailleurs saisonniers paient les conséquences de la réforme de l'assurance-chômage depuis novembre

Mais ça vient de 1st En avril, les choses seront vraiment plus difficiles avec le changement dans le calcul du salaire journalier de référence. Grâce à la nouvelle réglementation, qui prend en compte toutes les périodes non travaillées du mois, tous ceux qui, comme les saisonniers, signent alternativement les petits contrats et le chômage, vont réduire de moitié la prestation. Le gouvernement doit rectifier cette situation dans les plus brefs délais. Sinon, nous mesurerons l'ampleur de la catastrophe sociale fin avril.

Sur le front des manifestations sociales, de nombreux observateurs vous reprochent de ne pas être d'accord avec le gouvernement. La retraite laissera-t-elle une trace dans les relations?

Personne n'en sortira indemne à moins que le gouvernement n'abandonne son plan. Si vous regardez le front du conflit, en plus de la CFTC, d'autres organisations intersyndicales, la CGT, FO et CFE-CGC, sont impliquées dans la construction de la protection sociale depuis 70 ans. Force Ouvrière a participé aux négociations sur la santé, la retraite complémentaire, l'assurance chômage … Tout le monde se souvient du rôle d'André Bergeron sur ce dernier sujet avant de devenir secrétaire général de l'OF. Il est normal que ces centres soient plus conscients, plus sensibles aux risques liés à la réforme de ce bâtiment social.

La CFDT vient de la CFTC, mais elle n'est née qu'en 1964. Et bien sûr, elle a une opinion différente sur les organisations de protection sociale. En ce qui concerne Unsa, nous ne connaissons pas sa vision ni son impact sur les questions de protection sociale, mais nous ne pouvons que constater que le gouvernement l'a délibérément choisi comme interlocuteur privilégié, sans doute pas trop isolé sur cette question. Mais, tout le monde prend ses responsabilités plus tard dans l'histoire.

Ce conflit des retraites affectera-t-il également le financement conjoint?

Le projet de système de retraite universel signifie la fin de la protection sociale. Ce mouvement s'accompagnera inévitablement d'une plus grande ouverture aux assurances privées. C'est écrit dans le projet de loi.

Le projet de système de retraite universel signifie la fin de la protection sociale

A partir du moment où tous ceux qui ont une carrière initiale, les cadres moyens et supérieurs, verront leurs droits à pension, ils n'auront d'autre choix que de se tourner vers des propositions attractives qui ne les décevront pas. banques et assurances. Et contrairement à ce que le gouvernement dit vouloir renforcer son attachement à la distribution, il l'affaiblira. Et consolidez les majuscules.

Retraite: "Le retour à la sagesse n'est pas une honte" ✎ Assurance maladie : Comment ça marche ?
4.9 (98%) 32 votes