Quebec Legis ☏ Assurance maladie : Comment ça marche ?

A qui se destin la mutuelle santé pour particulier ?
Chacun peut souscrire à une complémentaire santé, quels que soient son âge et sa situation. Si certaines individus profitent d’une mutuelle d’entreprise, d’autres peuvent choisir de souscrire à une couverture santé à titre individuel ou familial. Il existe aujourd’hui une pléthore d’offres qui proposent des garanties plus et pourquoi pas moins étendues par rapport à vos besoins votre compte : Avenir Mutuelle vous présente légitimement un choix de complémentaires destiné à répondre à toutes les attentes, à celle des seniors à la retraite tel que à ceux des jeunes débutant leur carrière.

Qu’est-ce qu’une bonne mutuelle pour particulier ?
Si vous recherchez la plus belle des mutuelles pour particulier, encore faut-il savoir ce qui caractérise une “bonne” aplomb santé. Son taxation doit bien entendu rimer à votre budget, afin que votre mutuelle ne pèse pas trop lourd dans votre balance financière. Et, surtout, la complémentaire pour particulier doit être ajustée à vos besoins en termes de santé : si vous devez régulièrement recevoir des soins, et s’ils sont coûteux, il est primordial de choisir une toupet capable de vous rembourser suffisamment. A l’inverse, dans l’hypothèse ou vos mise de fonds de santé sont faibles (ce qui est souvent le cas chez les plus jeunes), une audace aux garanties plus basiques pourra suffire, pour des cotisations plus faibles.

La véritable mutuelle pour particulier est donc ceux qui vous couvre le mieux selon rapport à vos désirs (frais dentaires, optiques, d’hospitalisation), de sorte que, en cas de dépense, vous puissiez être remboursé or premier taux.

33. Dans cette section, à moins que le contexte n'indique le contraire, ils désignent les termes suivants:

"activités éligibles" : actions admissibles au sens de l'article 737.18.17.1, premier alinéa, de la Loi de l'impôt (Chapitre I-3);

"année" : année civile;

"année admissible précédente" personne physique par rapport à une année donnée: l'année dans laquelle la personne physique a vécu au Canada, c'est-à-dire avant l'année donnée;

"année de référence" employeur spécifique: la première année de l'employeur spécifié qui se termine après le 31 décembre 2012 et au cours de laquelle la personne exerce une activité professionnelle;

"année d'imposition" : année d'imposition au sens de la partie I de la Loi de l'impôt;

"date de début de la période d'exclusion" pour un grand projet d'investissement, la date indiquée dans le premier certificat d'admissibilité aux fins du présent article et des articles 34, 34.1.0.3 et 34.1.0.4 doit être émise par le ministre des Finances pour le grand projet d'investissement;

"dernier jour de la période d'arrêt" pour un projet d'investissement majeur: le dernier jour de la période de 15 ans commençant à la date du début de la période d'exemption par rapport à cette période;

"travail reconnu" : poste défini par l’un des codes de classification et des marquages ​​nationaux des professionnels suivants, modifiés de temps à autre, déterminés conjointement par Ressources humaines et Développement des compétences Canada et Statistique Canada:

il a) code 2111 Physiciens et astronomes;

b) code 2112 chimistes;

c) code 2113 Géologues et océanographes;

) code 2114 Météorologues et climatologues;

e) code 2115 Autres professions des sciences physiques;

fa) code 2121 Biologistes et personnel de recherche connexe;

g) code 2122 Spécialistes forestiers;

h) code 2123 représentants, consultants et spécialistes de l'agriculture;

Je) code 2131 Ingénieurs civils;

j) code 2132 Ingénieurs mécaniciens;

k) code 2133 Ingénieurs électriciens et électroniciens;

L) code 2134 Ingénieurs chimistes;

m) code 2141 Ingénieurs de l'industrie et de la production;

n) code 2142 Ingénieurs métallurgistes et des matériaux;

au sujet de) code 2143 Ingénieurs des mines;

p) code 2144 Ingénieurs géologues;

q) code 2145 Ingénieurs pour l'extraction et le raffinage du pétrole;

R) code 2146 Ingénieurs spatiaux;

s) code 2147 Ingénieurs informaticiens, sauf les ingénieurs et concepteurs en logiciel;

T) code 2148 Autres ingénieurs nca

à) code 2151 Architectes;

v) code 2153 Planificateurs urbains et urbanistes;

en) code 2161 Mathématiciens, statisticiens et actuaires;

x) code 2171 Analystes et consultants en systèmes informatiques;

) code 2172 Analystes de bases de données et administrateurs de données;

oo) code 2173 Ingénieurs et concepteurs en logiciel;

avec.1) code 2174 Programmeurs et créateurs de médias interactifs;

avec.2) code 2175 Concepteurs et programmeurs de sites Web;

avec.3) code 2211 Technologues et techniciens en chimie;

avec.4) code 2212 Technologues et techniciens en géologie et en minéraux;

avec.5) code 2221 Biologistes et techniciens;

avec.6) code 2223 Technologues et techniciens forestiers;

avec.7) code 2231 Technologues et techniciens en génie civil;

avec.8) code 2232 Technologues et techniciens en génie mécanique;

avec.9) code 2233 Ingénieurs, technologues et techniciens de la production;

avec.10) code 2241 Technologues et techniciens en électronique et en électrotechnique;

avec.11) code 2243 Techniciens et mécaniciens d'instruments industriels;

avec.12) code 2244 Instruments aéronautiques, électromécanique et électronique, techniciens et inspecteurs;

avec.13) code 2251 Technologues et techniciens en architecture;

avec.14) code 2252 Designers industriels;

avec.15) code 2253 Développement de technologies et de techniciens;

avec.16) code 2255 Professions techniques en géomatique et météorologie;

avec.17) code 2281 techniciens de réseau informatique;

avec.18) code 2283 Experts en systèmes informatiques;

"employé" : employé au sens de l'art. 1 de la loi de l'impôt;

"employé autorisé" : employé d'un employeur spécifique qui réside au Québec, en vertu d'un contrat conclu après le 4 juin 2014, si l'année de référence de l'employeur spécifié est 2013 ou après la fin de l'année de l'employeur spécifié, dans les autres cas, un emploi reconnu exigeant au moins 26 heures de travail par semaine, pour une durée indéterminée ou au moins 40 semaines et qui est le titulaire du diplôme normalement requis pour accéder à un emploi reconnu;

"employeur" : une personne, y compris un gouvernement, qui verse une rémunération ou qui, au cours d'une période donnée, un employé est au sens d'un accord de sécurité sociale qui prévoit la réciprocité de l'assurance conclue entre le gouvernement du Québec et le gouvernement d'un pays étranger, un employé détaché dans ce pays pour cette période, une personne, qui a posté cet employé de cette manière;

"employeur autorisé" à tout moment: un employeur qui, au cours de son année d'imposition et couvrant une période déterminée,

il a) n'est pas la personne décrite dans l'un des paragraphes il a à la définition de «société admissible» au premier alinéa de l'article 1029.8.36.4 de la Loi de l'impôt;

b) est une société autorisée au sens des articles 771.5 à 771.7 de la Loi de l'impôt, c'est-à-dire lorsque l'année d'imposition est la première année d'imposition de l'employeur ou l'année à partir de laquelle l'employeur a cessé d'être, conformément au premier alinéa de l'article 771.6 de cette loi, une société admissible et une date donnée expiré avant la première occurrence de l’une des situations visées au paragraphe 1 il a à fa le premier paragraphe de l'article 771.6 constituerait une telle société admissible en l'absence de ce paragraphe;

"employeur déterminé" pour un an: un employeur qui a une usine au Québec au cours de l'année et qui n'est ni le gouvernement canadien, ni une province, une municipalité canadienne ou un employeur, qui est à tout moment de l'année:

il a) Représentation de la Couronne, Sa Majesté à la droite du Canada ou d'une province autre que le Québec ou la municipalité canadienne;

b) une ville ou une autorité publique qui exerce les fonctions d'un gouvernement au Canada, d'un organisme représentatif de cette autorité urbaine ou publique, ou d'une société, commission ou association exemptée de l'impôt de la partie I en vertu d'une loi de l'impôt en vertu de l'article 985;

"employeur autorisé autorisé" par an: un employeur spécifique pour une année dont la masse salariale totale pour une année donnée est à la fois inférieure à son seuil pour la masse salariale totale pour une année donnée et attribuable, dans une proportion supérieure à 50%:

il a) ou pour les activités agricoles, forestières, de pêche et de chasse couvertes par le groupe décrit dans le code 11 du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN Canada), tel que modifié, publié par Statistique Canada;

b) les activités d'extraction minière, pétrolière et gazière relevant de la classification 21 du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN Canada), dans sa version modifiée, publiées par Statistique Canada;

c) activités de production couvertes par les groupes décrits aux codes 31 à 33 du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN Canada), modifié de temps à autre, publiées par Statistique Canada;

"employeur exclu" un employeur étant une société exonérée d'impôt en vertu du livre VIII, partie I de la loi de l'impôt;

"employeur congédié" à tout moment: un employeur qui, sous réserve des deuxième et troisième alinéas, et pour son année d'imposition qui couvre une certaine période de temps, est une société exonérée au sens de 771.12 et 771.13 de la Loi de l'impôt, ou lorsque l'année d'imposition est la première année d'imposition de l'employeur ou l'année au cours de laquelle l'employeur a cessé ses activités en raison de l'un des paragraphes suivants: il a à e Art. 771.13, premier alinéa de la loi ou le non-respect de la condition énoncée à l'al. il a l’article 771.12 de la présente loi, qu’elle soit une société à capital libéré et qu’un certain temps tombe avant la première occurrence de l’une des situations visées à l’al. il a à e premier alinéa ou son non-respect de la condition énoncée au paragraphe 1 il a cet article de 771.12 serait une telle société exemptée en l'absence de ces paragraphes;

"affaires" : une entreprise au sens de l'article 1 de la loi de l'impôt;

"entreprise reconnue" d'un employeur dans le cadre d'un grand projet d'investissement: une entreprise gérée par un employeur au Québec, dans le cadre de laquelle un grand projet d'investissement est ou est mis en œuvre et pour laquelle l'employeur tient un registre séparé des activités admissibles réalisées dans le cadre de: activités et qui résultent du projet;

"établissement" : institution, y compris un établissement au sens du chapitre III du titre II du livre I, partie I de la loi de l'impôt;

"grand projet d'investissement" employeurs: projet d'investissement pour lequel le ministre des Finances a délivré à un employeur une attestation aux fins du présent chapitre et des articles 34, 34.1.0.3 et 34.1.0.4;

"salaire total" employeur pour une année: tous les salaires versés ou réputés être payés au cours de l'année par l'employeur et, dans le cas où l'employeur exerce ses activités à la fin de l'année, l'entreprise dans laquelle il emploie habituellement au moins un employé pendant toute l'année ou toute l'année, à temps plein ou partiel les heures de travail d'un autre employeur avec lequel l'employeur est associé à la fin de l'année et qui est actuellement une telle entreprise;

"le montant du licenciement" l'employeur à tout moment: l'excédent est de 700 000 USD, l'année d'imposition de l'employeur couvrant la période spécifiée d'au moins 51 semaines et, si non, l'année d'imposition de l'employeur correspond à la proportion de 700 000 USD représentée par le rapport entre le nombre de jours de cette année d'imposition et 365, toutes les rémunérations payées ou réputées être payées par l'employeur au cours du présent exercice et sur une période de temps prédéterminée, chacune d'entre elles constituant une rémunération qui, dans une proportion de 75%, n'est soumise, conformément au cinquième alinéa de l'article 34, à aucune cotisation due en vertu du présent article;

"ville" : commune au sens de l'article 1 de la loi de l'impôt;

"spécial" : une personne physique au sens de la partie I de la Loi de l'impôt, autre qu'une fiducie au sens de l'article 1 de cette loi;

"période d'éligibilité" employeur licencié: une période de cinq ans à compter de la date d'entrée en vigueur du certificat visé à l'alinéa il a l'article 771.12 de la loi de l'impôt qui a été émis à l'égard d'une personne, et

il a) du 26 mars 1997, lorsqu'il s'agit de la société visée au paragraphe i il a l'article 771.12 de la loi de l'impôt;

b) du 10 mars 1999, s'il s'agit d'une société visée au paragraphe ii il a l'article 771.12 de la loi de l'impôt;

c) du 30 mars 2001, s’il s’agit de la société visée au point iii. il a l'article 771.12 de la loi de l'impôt;

"période de référence" a le sens précisé à l'article 737.18.6 de la loi de l'impôt;

"période de licenciement" : la période d'exemption définie au chapitre I du titre VII.2.3.1 du livre IV de la partie I de la loi de l'impôt;

"période de licenciement" employeur autorisé ou société autorisée

il a) dans le cas d'un employeur admissible, une période de cinq ans commençant au début de la première année d'activité de la société;

b) dans le cas d'une société admissible, la période commençant le 30 mars 2001 et se terminant le 31 décembre 2010;

"plate-forme numérique" : une plate-forme numérique au sens du premier alinéa de l'article 737.18.17.1 de la loi de l'impôt;

"province" : province au sens de l'article 1 de la loi de l'impôt;

"règlement" : règlement émis par le gouvernement en vertu de ce chapitre;

"payer" : salaire de base, au sens de l’article 1159.1 de la Loi de l’impôt, à l’exception de la définition de «rémunération totale» au paragraphe b premier alinéa de l'article 33.0.2 et le point ii de l'alinéa b au deuxième alinéa de la section 34, les montants suivants:

il a) rémunération visée à l’article 64 de la loi sur les centres financiers internationaux (chapitre C-8.3);

b) rémunération versée par l'employeur à une personne qui, au sens du contrat de sécurité sociale prévoyant une mutuelle de santé, a conclu entre le gouvernement du Québec et le gouvernement d'un pays étranger, un travailleur détaché, pour la période au cours de laquelle la personne est un travailleur détaché, si seule la législation d'un pays étranger à laquelle s'applique le principe de réciprocité;

"rémunération éligible" en ce qui concerne un employé autorisé d'un employeur spécifique – une partie de la rémunération payée par un employeur spécifique en ce qui concerne un employé autorisé visé au paragraphe 34, premier alinéa, autre que la valeur de l'avantage que l'employé a reçu ou a exercé dans l'exercice de ses fonctions ou dans un emploi antérieur;

"seuil de masse salariale" : d'un employeur pour un an:

il a) 5 500 000 USD pour 2018;

b) 6 000 000 USD pour 2019 et 2020;

c) 6 500 000 USD pour 2021;

) 7 000 000 USD pour l'année après 2021;

"société admissible" société autorisée aux fins du titre VII.2.4 du livre IV de la partie I de la Loi de l’impôt.

"total des dépenses d'investissement éligibles" : dépense d'investissement totale admissible au sens du premier alinéa de l'article 737.18.17.1 de la Loi de l'impôt.

Toutefois, l'employeur n'est pas un employeur licencié à un moment quelconque de l'année d'imposition, laquelle est incluse le jour de cette année visé au quatrième alinéa de l'article 771.1 de la présente loi.

De même, un employeur qui cesse d'être une société exemptée au sens de l'art. 771.12 et 771.13 de la loi de l'impôt, en raison de l'un des paragraphes fa et g le premier alinéa de l'article 771.13 n'est pas un employeur qui est exempté de toute partie de l'année d'imposition précédente qui commence au moment où se produit la situation prévue à cet alinéa.

Lorsque la définition du «montant de l'exonération» figurant au premier alinéa s'applique à un employeur admissible au cours de son année d'imposition, qui comprend le dernier jour de sa période d'exonération, les 700 000 USD visés dans cette définition doivent être remplacés, quel que soit le lieu, la proportion de 700 000 USD représentée par le rapport entre le nombre de jours de cette année d'imposition inclus dans cette période d'exemption et le nombre de jours de cette année d'imposition.

expression "activités éligibles" , s’agissant d’un grand projet d’investissement lié au développement d’une plate-forme numérique, ne couvre que les activités liées à la maintenance et à l’évolution d’éléments de la plate-forme numérique, activités qui fournissent un support client et des services de support, à condition que ces services concernent uniquement l’utilisation de cette plate-forme et d’autres activités similaires. l’utiliser, à l’exclusion des activités liées au développement de cette plateforme,

Dans le présent article, le plafond des aides fiscales pour un grand projet d'investissement est déterminé conformément à l'article 737.18.17.8 de la Loi de l'impôt pour un employeur qui est une société et à l'article 34.1.0.4 pour un employeur qui est une société de personnes.

Dans cette section, deux grands projets d’investissement soumis au même certificat d’éligibilité sont considérés comme un seul, appelé «grand projet d’investissement reconnu», sauf pour déterminer, pour chacun d’eux, le total des dépenses d’investissement de l’employeur éligible, date du début du licenciement. et le dernier jour de la période d'exemption et pour toute la période commençant le jour du début de la période d'exemption d'un grand projet d'investissement qui a commencé le premier, appelé "premier grand projet d'investissement" et se terminant le dernier jour de la période d'exemption d'un autre grand projet investissement, appelé "deuxième grand projet d'investissement".

Quebec Legis ☏ Assurance maladie : Comment ça marche ?
4.9 (98%) 32 votes