MGPAP au premier "Rendez-vous réciproque" de la Côte d'Ivoire ✎ Devis Mutuelle Santé

En France, la confirmation maladie complémentaire (AMC), ainsi qu’à complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en orateur d’un complément de remboursement des soins. Cette sûreté complémentaire est mettons obligatoire, d’assurance-groupe dans l’ensembles des entreprises, ainsi qu’à d’activité, soit facultative et souscrite volontairement en l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance ainsi qu’à d’une mutuelle. Il est alors la nomination entre plusieurs formules de garanties complémentaires analogue à des solutions différentes pour des réduction variables.

Dans le langage courant, les solides ou les média parlent de « mutuelle » pour désigner tous les prestataires offrant une complémentaire santé à adhérents. Toutefois, il est un hyperbole de langage, le terme « mutuelle » étant judiciairement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car il est une société de personnes (versus société de capitaux), elle est à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.

Vendredi à Abidjan, le Maroc a participé à la première édition du "Rendez-vous de la mutualité" sur la Côte d'Ivoire, un événement couvert par l'agenda de la réciprocité de l'Union africaine. (UMA).
Abdelmoula Abdelmoumni, président de la mutuelle de l'administration publique générale (MGPAP), également président de l'UMA, a coprésidé cet événement avec un parti de Côte d'Ivoire sous le slogan "Les sociétés sociales africaines sont confrontées à des défis et des difficultés pour mettre en place des systèmes d'assurance maladie obligatoire".
Lors de la séance d'ouverture, M. Abdelmoumni a souligné les particularités du système de protection sociale marocain, soulignant que les réformes structurelles menées dans ce domaine visaient notamment à élargir l'accès des personnes défavorisées aux soins de santé. santé de base, rapporte MAP.
Il a rappelé que pour élargir la protection sociale, SM le Roi Mohammed VI a introduit en 2005 l'assurance maladie obligatoire (AMO), qui comprend deux systèmes.
C'est, a-t-il dit, un régime obligatoire pour les fonctionnaires et employés, retraités, étudiants et le Régime libéral d'assistance médicale aux pauvres (RAMED), qui concerne principalement les personnes les plus vulnérables et à faible revenu. La mutuelle offre maintenant une assurance maladie supplémentaire.
En conséquence, le Maroc peut couvrir 65% de la population et, par réciprocité, augmenter la couverture, faciliter l'accès aux soins et améliorer les indicateurs de santé du pays, a-t-il déclaré. Abdelmoumni, également vice-président de l'Union mondiale de réciprocité (UMM) pour l'Afrique et le Moyen-Orient.
Après cet événement, il a ajouté que le MGPAP, qui a célébré son 70e anniversaire l’année dernière, était un précurseur de la réciprocité, compte tenu de sa vaste expérience et de ses nombreuses activités sociales, ainsi que de la solidarité envers les membres et les bénéficiaires.
Abdelmoumni a déclaré que pour mener à bien sa mission, le MGPAP, qui compte 450 000 membres et 1,5 million de bénéficiaires, a lancé un certain nombre de projets.
Il a déclaré que ces projets comprennent la politique de régionalisation et de proximité, la facilitation et l'accès aux soins médicaux, la diversification et le développement des services, ainsi que la réduction des dépenses des ménages. , développement du capital humain, durabilité de la viabilité financière, renforcement du cadre juridique et promotion du leadership du MGPAP aux niveaux national et continental.
Il a toutefois déclaré qu'en tant que président de l'UAM, le Maroc pourrait jouer un rôle moteur au niveau continental et partager son expertise en matière de réciprocité avec les pays africains, selon la volonté royale de promouvoir la coopération Sud-Sud.
Plusieurs orateurs, dont des présidents de sociétés mutuelles ouest-africaines, ont salué l'approche du Maroc en matière de réciprocité, notant que le Royaume, doté d'une vaste expérience dans ce domaine, est désormais un modèle et une source d'inspiration à l'échelle continentale.
Ils ont également salué les mérites du Maroc au sein de l'UMA, en la personne de M. Abdelmoumni, pour développer des systèmes mutuels en Afrique.

MGPAP au premier "Rendez-vous réciproque" de la Côte d'Ivoire ✎ Devis Mutuelle Santé
4.9 (98%) 32 votes