MGPAP au premier "Rendez-vous réciproque" de la Côte d'Ivoire ☏ Pourquoi prendre une assurance santé ?

La mutuelle santé pas chère d´Avenir Mutuelle répond également aux besoins de complémentaire santé des étudiants
Quand on est jeune, les questions de santé, d´hospitalisation ainsi qu’à de remboursement, on n´y pense pas vraiment, et c´est tant mieux ! Toutefois, cela ne pas vous empêcher de profiter d´une protection santé à l’aise pour que, en cas de souci, vos soins soient pris en charge. Et parce que, lorsqu´on est étudiant, le budget est rarement serré, Avenir Mutuelle vous conseille une mutuelle jeune à coût réduit, par contre avec de vraies garanties. Nous produire confiance quant au choix de votre complémentaire santé étudiante, c´est écrire confiance à une expérience sérieuse de plusieurs années dans le mitan de la complémentaire santé. C´est choisir une solution de mutuelle jeune super accessible dépourvu pour autant limiter vos remboursements. Avec Avenir Mutuelle tel que prestataire de votre mutuelle jeune, vous avez aussi la garantie d´un accompagnement sur-mesure assuré selon l´un de nos conseillers. Pour découvrir les prix de notre mutuelle jeune, n´hésitez pas à demander un tarif non payant gratis en prime sans bourse delier et sans engagement : en plusieurs clics, vous définirez vos attentes et comparerez nos tarifs pour trouver l´offre qui vous convient le mieux.
Comment souscrire à une de à nous offres ?
Nos conseillers sont à votre service pour vous expliquer l’étendue de nos formules, services, et garanties. Ils vous offriront aussi les informations et conseils à qui vous avez besoin pour vous conduire vers la mutuelle adéquate offrant le remboursement approprié à chacun besoin de santé (dentaire, optique…). N’hésitez pas aussi à demander un devis de mutuelle santé pas chère online : c’est gratuit, et nous vous apportons une solution claire et rapide !

Vendredi à Abidjan, le Maroc a participé à la première édition du "Rendez-vous de la mutualité" sur la Côte d'Ivoire, un événement couvert par l'agenda de la réciprocité de l'Union africaine. (UMA).
Abdelmoula Abdelmoumni, président de la mutuelle de l'administration publique générale (MGPAP), également président de l'UMA, a coprésidé cet événement avec un parti de Côte d'Ivoire sous le slogan "Les sociétés sociales africaines sont confrontées à des défis et des difficultés pour mettre en place des systèmes d'assurance maladie obligatoire".
Lors de la séance d'ouverture, M. Abdelmoumni a souligné les particularités du système de protection sociale marocain, soulignant que les réformes structurelles menées dans ce domaine visaient notamment à élargir l'accès des personnes défavorisées aux soins de santé. santé de base, rapporte MAP.
Il a rappelé que pour élargir la protection sociale, SM le Roi Mohammed VI a introduit en 2005 l'assurance maladie obligatoire (AMO), qui comprend deux systèmes.
C'est, a-t-il dit, un régime obligatoire pour les fonctionnaires et employés, retraités, étudiants et le Régime libéral d'assistance médicale aux pauvres (RAMED), qui concerne principalement les personnes les plus vulnérables et à faible revenu. La mutuelle offre maintenant une assurance maladie supplémentaire.
En conséquence, le Maroc peut couvrir 65% de la population et, par réciprocité, augmenter la couverture, faciliter l'accès aux soins et améliorer les indicateurs de santé du pays, a-t-il déclaré. Abdelmoumni, également vice-président de l'Union mondiale de réciprocité (UMM) pour l'Afrique et le Moyen-Orient.
Après cet événement, il a ajouté que le MGPAP, qui a célébré son 70e anniversaire l’année dernière, était un précurseur de la réciprocité, compte tenu de sa vaste expérience et de ses nombreuses activités sociales, ainsi que de la solidarité envers les membres et les bénéficiaires.
Abdelmoumni a déclaré que pour mener à bien sa mission, le MGPAP, qui compte 450 000 membres et 1,5 million de bénéficiaires, a lancé un certain nombre de projets.
Il a déclaré que ces projets comprennent la politique de régionalisation et de proximité, la facilitation et l'accès aux soins médicaux, la diversification et le développement des services, ainsi que la réduction des dépenses des ménages. , développement du capital humain, durabilité de la viabilité financière, renforcement du cadre juridique et promotion du leadership du MGPAP aux niveaux national et continental.
Il a toutefois déclaré qu'en tant que président de l'UAM, le Maroc pourrait jouer un rôle moteur au niveau continental et partager son expertise en matière de réciprocité avec les pays africains, selon la volonté royale de promouvoir la coopération Sud-Sud.
Plusieurs orateurs, dont des présidents de sociétés mutuelles ouest-africaines, ont salué l'approche du Maroc en matière de réciprocité, notant que le Royaume, doté d'une vaste expérience dans ce domaine, est désormais un modèle et une source d'inspiration à l'échelle continentale.
Ils ont également salué les mérites du Maroc au sein de l'UMA, en la personne de M. Abdelmoumni, pour développer des systèmes mutuels en Afrique.

MGPAP au premier "Rendez-vous réciproque" de la Côte d'Ivoire ☏ Pourquoi prendre une assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes