L'homme avec … 15 briquets a réparé son sort le 5 mars ✎ Mutuelle Santé

Le rôle d’une mutuelle de santé est de prendre en charge intégralement et pourquoi pas partiellement les débours de soin non couvertes en l’Assurance Maladie. En contrepartie d’une cotisation, les adhérents de la mutuelle santé se voient remboursés leur frais de santé à hauteur du successivement de garanties souscrit.

Contrairement à l’Assurance Maladie, la mutuelle santé n’est pas obligatoire. Chacun est libre d’y adhérer et pourquoi pas non. Toutefois, avec la perte des remboursements de la Sécurité Sociale, la couverture d’une mutuelle santé est aujourd’hui indispensable. De plus, avec la mutuelle entreprise obligatoire en or premier janvier 2016, chacun salarié de france bénéficiera d’une complémentaire santé.

Les mutuelles santé françaises sont régies chez le Code de la Mutualité et sont des organismes à but non lucratif dans quoi les adhérents sont intégrés or décisionnel.

Cinq ans de prison ont été exigés d'un accusé de 50 ans pour avoir mis le feu à une moto et une voiture la nuit à Esch-sur-Alzette pendant 24 heures, au printemps 2018.

L'accusé José P. (56), qui avait 15 briquets dans son sac à dos au moment de son arrestation et est actuellement arrêté à Schrassig, sera déterminé sur son sort le 5 mars. Date à laquelle la 13e chambre pénale rendra son jugement. En raison de la constitution tardive du parti civique, elle a ordonné la fin de la réunion début février.

C'est pourquoi le conseiller en assurance du bâtiment touché par l'incendie vers 13h30 le 31 mars s'est exprimé lors de l'audience de mardi matin. Les dommages à la façade, au revêtement de sol et aux tuyaux ont été estimés à un peu plus de 24 550 euros. Outre ce montant, l'assurance nécessite également une indemnité procédurale de 1000 EUR.

Les propriétaires de motos et de voitures ont déjà intenté des actions civiles. Ils réclament au total 5 500 € de dommages et intérêts.

"Je n'ai rien à voir avec la façade et la bicyclette", a-t-il dit 50 ans lorsqu'il a dit le dernier mot aux juges mardi.

Parce qu'il avait déjà été reconnu coupable d'avoir mis le feu à un camion de la Grand-Rue à Esch en 2014, un psychiatre expert l'a décrit comme un pyromane. Compte tenu de ses antécédents, aucun autre sursis n'est possible, a indiqué le parquet dans le litige final.

Fabienne Armborst

L'homme avec … 15 briquets a réparé son sort le 5 mars ✎ Mutuelle Santé
4.9 (98%) 32 votes