Les comptes Secu seront rouges en 2019 et 2020 ◄ Comment marche le remboursement d’assurance santé ?

En France, la confirmation maladie complémentaire (AMC), ainsi qu’à complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en intervenant sous forme d’un complément de remboursement des soins. Cette sûreté complémentaire est soit obligatoire, sous forme d’assurance-groupe dans toutes les entreprises, ou branches d’activité, admettons facultative et souscrite volontairement chez l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance ou bien d’une mutuelle. Il est alors la nomination entre plusieurs formules de garanties complémentaires correspondant à des solutions différentes pour des cotation variables.

Dans le langage courant, les assurés ou bien les médias parlent de « mutuelle » pour désigner les prestataires offrant une complémentaire santé à adhérents. Toutefois, il est un excès de langage, le terme « mutuelle » étant juridiquement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car c’est une société de personnes (versus société de capitaux), elle est à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.

Boursier.com, publié le lundi 30 septembre 2019 à 15h51

Selon la loi sur le financement de la sécurité sociale (PLFSS) présentée lundi, la crise de la veste jaune et le ralentissement de la croissance économique ont pesé.

Selon le projet de loi sur le financement de la sécurité sociale (PLFSS) présenté lundi, le budget de la sécurité sociale accusera un déficit de 5,4 milliards d'euros en 2019, puis de 5,1 milliards d'euros en 2020. L'article prévoit un retour à l'équilibre uniquement. en 2023, le glissement s'explique par les effets combinés des mesures d'urgence adoptées en réponse à la crise des "gilets jaunes" et est moins favorable que prévu.

Ces chiffres sont bien inférieurs aux prévisions du PLFSS pour 2019, qui prévoyaient un excédent de 700 millions d'euros lors de sa présentation en septembre dernier, chiffre qui avait déjà été revu à 100 millions d'euros lors de son adoption. en décembre 2018.

Réponse à la crise des "gilets jaunes"

La commission des comptes de la sécurité sociale a indiqué en juin qu'elle tablait sur un déficit de 4,4 milliards d'euros si le gouvernement ne compensait pas les mesures d'urgence adoptées fin 2018. En réponse aux "gilets jaunes" gris.

"La doctrine, qui a été introduite et présentée par le gouvernement, visait à affirmer que chaque secteur implique des réductions de revenus dans ses domaines", a déclaré l'un des ministères de la Santé et de la Solidarité.

Perte de revenus de 1,6 milliard d’euros, correspondant à l’annulation de l’augmentation des cotisations de sécurité sociale (CSG) pour les retraités touchant moins de 2 000 euros par mois à la retraite. Cette disposition fait partie des mesures d'urgence adoptées en décembre.

Croissance plus lente

Outre les mesures du "gilet jaune", le ralentissement de la croissance économique a contribué à la détérioration des finances d'un peu plus de 5 milliards d'euros, tandis que les dépenses de retraite ont également pesé plus lourd que prévu.

La branche assurance pension (système universel et fonds de pension solidaire) augmentera le déficit de plus de quatre milliards d'euros en 2020 et le secteur de la santé de trois milliards d'euros. Les accidents du travail / maladies professionnelles (ATMP) et les départements de la famille dégageront un excédent de plus de 2 milliards d'euros.

Les comptes Secu seront rouges en 2019 et 2020 ◄ Comment marche le remboursement d’assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes