Le Matin – AMO: 10,1 millions de bénéficiaires en 2018 ✎ Pourquoi prendre une assurance santé ?

La mutuelle santé pas chère d´Avenir Mutuelle répond aussi aux besoins de complémentaire santé des étudiants
Quand est jeune, les interrogation de santé, d´hospitalisation ou bien de remboursement, on n´y pense pas vraiment, et c´est tant mieux ! Toutefois, cela ne pas vous empêcher de profiter d´une protection santé bien ajusté pour que, en cas de souci, vos soins soient pris en charge. Et parce que, lorsqu´on est étudiant, le plan de finance est quelques fois serré, Avenir Mutuelle vous suggère une mutuelle jeune à prix réduit, cependant avec de vraies garanties. Nous former confiance quant à choix de votre complémentaire santé étudiante, c´est composer confiance à une expérience sérieuse de plusieurs années dans le centre de la complémentaire santé. C´est choisir une solution de mutuelle jeune pas mal accessible dépourvu pour autant limiter vos remboursements. Avec Avenir Mutuelle tel que prestataire de votre mutuelle jeune, vous avez également la garantie d´un accompagnement sur-mesure assuré par l´un de à nous conseillers. Pour découvrir les prix de notre mutuelle jeune, n´hésitez pas à nous demander un tarif gratuit et sans engagement : en quelques clics, vous définirez vos besoins et comparerez nos prix pour trouver l´offre qui vous convient le mieux.
Comment souscrire à une de nos offres ?
Nos conseillers sont à votre disposition pour vous expliquer l’étendue de nos formules, services, et garanties. Ils vous offriront aussi les informations et conseils à qui vous avez besoin pour vous orienter vers la mutuelle parfaite offrant le remboursement approprié à chacun besoin de santé (dentaire, optique…). N’hésitez pas également à demander un devis de mutuelle santé pas chère sur internet : c’est gratuit, et nous vous apportons une solution claire et rapide !

La 22e session du conseil d'administration de l'Agence nationale d'assurance maladie (ANAM) concernant l'assurance maladie obligatoire a été consacrée à la présentation des réalisations de l'AMO, ainsi que de la nouvelle stratégie de l'Agence.

L'Agence nationale d'assurance maladie (ANAM) a récemment tenu la 22e session du conseil d'administration sur l'assurance maladie obligatoire (AMO). Cette rencontre a été l'occasion de rappeler l'engagement du Royaume à fournir une assurance maladie universelle.
S'exprimant à l'ouverture de cette session, Khalid Aït Taleb, ministre de la santé et président du conseil d'administration, a appelé à la nécessité de lancer une nouvelle dynamique dans le domaine de la sécurité sociale, notamment dans le domaine de l'assurance maladie. L'objectif est de garantir que l'ensemble de la population a accès aux services de santé nécessaires et que ces services soient disponibles et de qualité suffisante pour être efficaces. "Le président du conseil d'administration a salué la nouvelle stratégie de l'Agence pour 2020-2024, à la suite des Royal High Directions appelant à un accès égal aux soins de santé et à la participation du gouvernement pour atteindre un taux de couverture de 90% d'ici 2025, ainsi que les responsabilités réglementaires de l'Agence, développement de mécanismes de suivi et de vigilance, soutien technique et mise en place de fonds liquides, échange et coordination simplifiés et sécurisés avec les parties prenantes ", a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué. Il a ajouté que "le président du conseil d'administration a souligné l'importance de renforcer le système réglementaire et d'assurer son application et son évaluation pour assurer la pérennité des plans, notamment en renforçant le processus de renouvellement des conventions nationales, l'élaboration et la diffusion de protocoles thérapeutiques, la promotion des médicaments génériques, l'extension de la liste des médicaments remboursés, la mise en place d'un suivi coordonné médical, etc. "
Khalid Lahlou, directeur général de l'ANAM, a présenté la nouvelle stratégie de l'agence. Il a également présenté aux membres du conseil d'administration les données les plus importantes du rapport annuel mondial de l'AMO pour l'exercice 2018, dans lequel une population d'environ 10,1 millions de bénéficiaires a été enregistrée. "Fin 2018, les ressources de l'AMO étaient estimées à 12,37 milliards de dirhams de contributions et contributions, et les dépenses de l'AMO à 8,9 milliards de dirhams, dont 31,5% sont alloués aux médicaments. Il est à noter que 3,2% de la population affectée souffre de maladies chroniques (ALD) et absorbe 51,5% des dépenses.
Fin 2018, les deux régimes ont enregistré un excédent d'exploitation cumulé de 36,07 milliards de dirhams, soit 29,05 milliards de dirhams à la Caisse nationale d'assurance sociale (CNSS) contre 7,02 milliards de dirhams à la Caisse nationale d'assurance sociale (CNOPS). La variation annuelle moyenne de la population des OMA est de 4,6% sur la période 2013-2018. Au cours de la même période, les revenus d'AMO ont augmenté en moyenne de 7,5% par an, contre 10,5% des dépenses d'AMO ", a déclaré Lahlou. "Cependant, les coûts restants pour les titulaires de polices AMO ont continué d'augmenter, atteignant 34,5% pour deux plans à la fin de 2018, et ont augmenté de deux points par rapport à 2013.
Veuillez noter que ce ratio peut atteindre 45% pour certains ALD. Cette charge élevée demeure principalement due au développement technologique, au coût élevé des médicaments innovants, ainsi qu'au non-respect des prix de référence nationaux, qui n'ont pas changé depuis 2006. Par les prestataires de services, et l'utilisation de services non standard. est remboursable par l’assurance maladie ", at-il poursuivi.
Par ailleurs, les membres du Conseil ont procédé à l'analyse du projet de budget triennal de l'ANAM 2020-2022 et du plan d'action de l'Agence, ainsi que de son budget pour 2020. Plusieurs projets structurants ainsi programmés par l'ANAM en 2020. Ceux-ci comprennent notamment la mise en place d'outils de contrôle des dépenses individualisés, la finalisation travaux liés au renouvellement et à la mise en œuvre de nouveaux accords nationaux entre les organes de gestion, d'une part, et les hôpitaux universitaires, les hôpitaux publics, les biologistes privés, les dentistes privés et les pharmaciens d'autre part.

L'année 2020 sera également consacrée, en particulier, à l'élaboration du plan principal du système d'information de l'ANAM et à l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan d'action pour le parcours de soins coordonné intégrant la prévention.
Les membres du conseil d'administration ont également analysé la question du statut fiscal de l'ANAM, confirmant la volonté unanime d'adopter une disposition légale en vertu de la loi de finances 2021 sur l'intégration de l'ANAM. sur la liste des sociétés exonérées de l'impôt sur les sociétés et de la taxe sur la valeur ajoutée et d'accorder une exonération automatique des arriérés enregistrée en 2016-2019 à l'ANAM, qui n & # 39; & # 39; n'exerce aucune activité imposable et dont les ressources proviennent uniquement d'une redevance n'excédant pas 0,6% sur les cotisations des OMA assurés versées par la CNOPS et la CNSS.

Le Matin – AMO: 10,1 millions de bénéficiaires en 2018 ✎ Pourquoi prendre une assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes