Le dancefloor parisien annonce l'ouverture de l'information médico-légale ☎ Comment marche le remboursement d’assurance santé ?

MUTUELLE PAS CHÈRE ET EFFICACE
Avenir Mutuelle vous donne l’opportunité de souscrire une vrai complémentaire santé, performante et complète, conçue pour les compte modestes mais encore ceux dont les nécessités en santé sont faibles. En effet, notre mutuelle pas chère s’adapte aussi bien aux étudiants qui n’ont pas les moyens de cotiser beaucoup pour leur mutuelle, qu’aux individus desquels les nécessités en santé sont filet importants. En fonction de votre profil et de vos besoins médicaux, nous vous proposerons le contrat de mutuelle pas cher répondant le mieux à vos attentes pour enrichir les manques de l’assurance maladie obligatoire et obtenir un remboursement optimal.

Des essais cliniques "sauvages" ont été menés dans une abbaye près de Poitiers sur au moins 350 patients atteints de la maladie de Parkinson et de la maladie d'Alzheimer.

Le procureur de Paris a annoncé vendredi matin une enquête judiciaire concernant des essais cliniques "sauvages" menés à l'abbaye près de Poitiers sur au moins 350 patients atteints de la maladie de Parkinson et d'Alzheimer.

Deux juges d'instruction ont été nommés pour enquêter sur cette enquête ouverte après avoir analysé les éléments transmis au Service de la santé publique du Parquet de Paris par l'Agence nationale pour la sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM).

Particules non recommandées par l'ANSM

L'ANSM a découvert ce test illégal grâce à une vérification de contrôle effectuée début septembre dans le laboratoire où des échantillons de sang ont été envoyés pour analyse. L’expérience, qualifiée de "scandale" par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, était dirigée par une structure dénommée Fonds Josef, dont le vice-président, le Pr Henri Joyeux, est interrogé par la communauté médicale française, principalement en raison de sa position contre le vaccin.

Elle consistait à appliquer des patchs à des patients contenant deux molécules, appelées valentonine et 6-méthoxy-harmalane, dans l’espoir de traiter plusieurs maladies neurologiques (maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, troubles du sommeil, etc.). Selon l'ANSM, ces molécules sont similaires à la mélatonine, une hormone souvent utilisée pour mieux dormir, mais déconseillée pour certaines populations en raison d'effets secondaires.

Les informations du tribunal ont été ouvertes pour les besoins de "tests d'intervention impliquant une personne humaine (non justifiés par des soins ordinaires sans obtenir l'avis du Comité de protection des personnes et l'autorisation de l'ANSM, sans consentement, sans assurance préalable)", "abus frauduleux de l'ignorance ou de la faiblesse d'une personne vulnérable" "Fraude concernant la nature, la qualité matérielle ou l'origine des services", "pratique illicite de pharmacien", "ouverture d'une usine pharmaceutique sans autorisation" et "tests portant sur un être humain malgré son interdiction ou sa suspension administrative", a déclaré le procureur de Paris.

Le dancefloor parisien annonce l'ouverture de l'information médico-légale ☎ Comment marche le remboursement d’assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire