élections locales La solidarité, ce n'est pas que des bénévoles ✎ Devis Santé

En France, la garantie maladie complémentaire (AMC), ou bien complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en conférencier sous forme d’un complément de remboursement des soins. Cette espoir complémentaire est admettons obligatoire, d’assurance-groupe dans toutes les entreprises, ou d’activité, admettons facultative et souscrite volontairement dans l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance ou d’une mutuelle. Il est alors l’élection entre plusieurs formules de garanties complémentaires analogue à des services différentes pour des taxe variables.

Dans le langage courant, les indubitables ainsi qu’à les médias parlent de « mutuelle » pour désigner la totalité des prestataires offrant une complémentaire santé à leurs adhérents. Toutefois, c’est un abus de langage, le terme « mutuelle » étant judiciairement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car c’est une société de personnes (versus société de capitaux), elle se trouve être à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.

Qui propose onze candidats

Béatrice AGAMENNONE (SE) : "Désigner un assistant pour lutter contre les inégalités. Visiteurs quotidiens, services locaux pour les personnes vulnérables et isolées de tous âges. Soutenir les associations avec un assistant dédié. Distribution d'eau et contrôle du chauffage via CCAS. Mettre en place un Care Access Center (PASS) dans le centre-ville. Améliorer l'admission des enfants handicapés. Renforcer la solidarité entre les aînés et les jeunes en augmentant l'activité, comme l'aide aux devoirs. "

Jérémy ALDRIN (DVD) : "La ville subventionnera 50% du coût de son permis de conduire à tous les jeunes Messins en échange de l'engagement communautaire, notamment des seniors. Création de la pépinière d'entreprises de l'Entreprise Sociale et Solidaire. Nouveaux prix pour les services publics municipaux (cantine, extrascolaire, etc.) Augmenter le capital (notamment l'augmentation du nombre de sections). Création de 1 000 logements abordables pour les aînés et les étudiants. "

• Christian BEMER (DVD) : "Création d'une compagnie municipale d'assurance sociale. La réallocation des bénéfices de l'UEM pour réduire la facture d'électricité de Messins en grave difficulté. 150 heures de stationnement gratuit pour les modestes Messins. Transport public gratuit pour tous. Renforcement des activités pour les personnes âgées et handicapées en créant un service d'aide aux tâches administratives. Création d'un centre d'hébergement digne pour Messins dans des situations sociales difficiles. "

Xavier BOUVET (UNIS) : "Afin de ne pas revivre les événements tragiques du camp de Blida et d'offrir des conditions d'accueil dignes et efficaces, créez un village de solidarité dans une destination et un lieu relativement central pour accueillir, héberger et informer les gens en errance ou en migration avec l'État, les associations et la métropole. Expérimentez avec un salaire social minimum garanti en monnaie locale pour réduire le nombre de résidents de tous âges vivant en dessous du seuil de pauvreté. "

• Françoise GROLET (RN) : "Pour les retraités, créer un pôle senior dans chaque quartier, un nouveau service municipal qui contribuera aux démarches numériques. Combattez l'isolement. Pour assurer l'égalité avec les messins handicapés, mais aussi les seniors et les familles: nommez des ambassadeurs de l'accessibilité. Pour les sans-abri: ouverture d'un foyer solidaire (accès aux droits, accueil spécial femmes, douches). Pour les animaux: une clinique vétérinaire pour les personnes les plus démunies. "

François GROSDIDIER (LR) : "Une ville inclusive. Avail. Handicap: intégration, adaptation, services collectifs exemplaires, activités de mois en mois. Aînés: activités intergénérationnelles. Logement sur mesure, services d'aide à domicile. Médecine préventive et santé sportive de l'enfance à la vieillesse. Protection de l'enfance et prévention spécialisée en adoptant une culture responsable. Sites pédagogiques Ecole de la seconde chance. Accompagnement social personnalisé avec insertion professionnelle. "

• Emmanuel LEBEAU (DVD) : "Aide à domicile personnalisée pour tous les enfants. Apprenez la musique dans tous les quartiers de Metz selon le quotient familial. Offrez des animations estivales pendant toutes les vacances scolaires. Améliorer la sécurité et les conditions d'accueil des centres d'hébergement d'urgence. Bus gratuits tous les week-ends et jours fériés. Combattez des appartements de mauvaise qualité en réservant des appartements pour étudiants de Metz dans le parc des propriétaires de la ville. "

Richard LIOGER (LREM) : "Soutenir la solidarité pour tous: planifier la lutte contre la pauvreté locale (assistance sociale et équipements complets, hébergement, aide d'urgence, soutien aux associations, etc. en un seul endroit); renforcer les actions de solidarité locale (Metz Leisure Pass, cantine pour 1 EUR); combattre toute discrimination et violence à l'égard des femmes; lutter contre l'isolement des seniors et combler le fossé numérique (formation numérique, points numériques). "

• Jean-Hugues NYALENDO (LFI) : "Combattre la pauvreté et l'incertitude en accordant des prix gratuits ou sociaux aux utilisateurs des équipements et services municipaux. Créer une structure d'hébergement d'urgence pour les sans-abri et fournir des bâtiments pour l'hébergement d'urgence des migrants. Lutter contre la fracture numérique. Soutenir les associations en louant gratuitement l'infrastructure municipale, en accordant des subventions pour plusieurs années, pas seulement pour le projet. "

Mario RINALDI (LO ): "Le pays compte plus de 5,4 millions de chômeurs, les écoles sont en ruine, les hôpitaux sont en ruine et les maisons de retraite sont en rupture. La solidarité ne rime pas plus avec le capitalisme qu'avec les finances qui gouvernent tout dans notre société. Seuls les travailleurs peuvent inverser le cours des choses, mais cela ne peut se faire sans lutte et mobilisation de masse. "

Thomas SCUDERI (Metz certainement) : "Ouvrir une maison de solidarité pour les personnes en crise. Accompagner les demandeurs d'emploi, faciliter les relations avec les entreprises. Mise en place de garanties de logement et de garanties conjointes. Combattez l'isolement des aînés en organisant un repas du dimanche intergénérationnel. Accepter et enseigner aux enfants handicapés dans tous les lieux d'un petit enfant. Consultation suspendue sur les soins vétérinaires pour les animaux en situation difficile. "

élections locales La solidarité, ce n'est pas que des bénévoles ✎ Devis Santé
4.9 (98%) 32 votes