des prix beaucoup plus élevés … ☏ Devis Santé

En France, la certification maladie complémentaire (AMC), ou bien complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en conférencier sous forme d’un complément de remboursement des soins. Cette aisance complémentaire est admettons obligatoire, sous forme d’assurance-groupe dans toutes les entreprises, ou d’activité, mettons facultative et souscrite volontairement par l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance et pourquoi pas d’une mutuelle. Il a alors la nomination entre plusieurs formules de garanties complémentaires correspondant à des prestations différentes pour des cours variables.

Dans le langage courant, les certains et pourquoi pas les média parlent de « mutuelle » pour désigner les prestataires offrant une complémentaire santé à leurs adhérents. Toutefois, il est un excès de langage, le terme « mutuelle » étant judiciairement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car c’est une société de individus (versus société de capitaux), elle est à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.


Alors que 100% de l'optique santé est entrée en vigueur le 1er janvier, l'UFC-Que Choisir a fait état d'une médiane d'inflation de 5% sur l'assurance maladie, soit 80 euros par an.





Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) – C'est vrai "Hausse des prix" condamne l'UFC-Que Choisir! … L'association des consommateurs, qui s'appuie sur une analyse de près de 500 contrats d'assurance maladie (auprès de 86 organisations différentes) collectés auprès des consommateurs, a indiqué une "inflation médiane de 5%" de l'assurance complémentaire santé.

"Dans le cas des contrats analysés (qui peuvent impliquer plusieurs personnes), c'est le cas Coûts supplémentaires médians supérieurs à 80 euros qui seront à la charge de l'assuré. L'inflation annuelle dépasse 150 euros pour 20% des contrats examinés! ", Explique l'association de défense des consommateurs …

Face à cette forte hausse des prix, l'UFC-Que Choisir a demandé à Agnès Buzyn, ministre de la Solidarité et de la Santé, de "mettre en œuvre sans attendre la résiliation des contrats d'assurance maladie pour permettre à l'assuré de jouer le rôle de régulateur du marché".

De grandes différences entre les organisations

Lors de l'examen de ces accords, l'association de consommateurs a également constaté de grandes différences entre les organisations complémentaires en termes de prix. "Parmi les 15 assureurs pour lesquels nous avons reçu le plus de contrats, l'inflation médiane observée est de 2,7% pour la MACIF, soit 3,2% pour la Mutuelle Générale, à 10,7% pour APICIL et même 12% pour Swiss Life, la différence un à quatre », décrit l'association …

L'UFC-Que Choisir s'est également étonné de ces différences "divergentes" entre les organisations tant que tout le monde vit "le même environnement" (augmentation des dépenses de santé liées notamment au vieillissement de la population, 100% de santé). "

Inconvénient pour le reste à zéro charge?

Il est à noter que cette hausse des prix coïncide avec la mise en place à partir du 1er janvier de la réforme «100% santé» pour l'optique et certains actes dentaires, désormais mieux remboursés. Cependant, en novembre de l'année dernière, Agnès Buzyn a réuni des représentants des services de santé complémentaires pour leur rappeler que «la santé à 100% ne peut être une raison de la hausse des prix en 2020».

"Plus généralement, elle a souligné l'importance d'une variation modérée des primesnécessaire pour garantir un accès effectif aux soins de santé à tous les Français ", a indiqué le ministère.

© 2020, Boursier.com



des prix beaucoup plus élevés … ☏ Devis Santé
4.9 (98%) 32 votes