Budget de la Secu pour 2020: retour au déficit de la boîte ✎ Qu’est ce que l’assurance santé ?

La mutuelle santé pas chère d´Avenir Mutuelle répond aussi aux besoins de complémentaire santé des étudiants
Quand est jeune, les interrogation de santé, d´hospitalisation ou de remboursement, on n´y pense pas vraiment, et c´est tant mieux ! Toutefois, cela ne pas vous empêcher de profiter d´une protection santé à l’aise pour que, en cas de souci, vos soient pris en charge. Et parce que, lorsqu´on est étudiant, le budget est de temps en temps serré, Avenir Mutuelle vous propose une mutuelle jeune à tarif réduit, par contre avec de vraies garanties. Nous provoquer confiance pour le choix de votre complémentaire santé étudiante, c´est faire confiance à une expérience sérieuse de plusieurs années dans le centre de la complémentaire santé. C´est choisir une solution de mutuelle jeune pas mal accessible dépourvu pour autant limiter vos remboursements. Avec Avenir Mutuelle tel que prestataire de votre mutuelle jeune, vous avez aussi la garantie d´un accompagnement sur-mesure assuré pendant l´un de à nous conseillers. Pour découvrir les tarifs de notre mutuelle jeune, n´hésitez pas à demander un tarif non payant gratis en prime sans bourse delier et sans engagement : en plusieurs clics, vous définirez vos objectifs et comparerez à nous prix pour trouver l´offre qui vous convient le mieux.
Comment souscrire à une de nos offres ?
Nos conseillers sont à votre disposition pour vous expliquer l’étendue de nos formules, services, et garanties. Ils vous offriront également les déclarations et conseils desquels vous avez besoin afin de vous conduire vers la mutuelle adéquate offrant le remboursement adapté à chacun besoin de santé (dentaire, optique…). N’hésitez pas également à demander un devis de mutuelle santé pas chère en ligne : c’est gratuit, et vous apportons une solution claire et rapide !

Loin du retour à l'équilibre annoncé il y a un an, le déficit de la sécurité sociale s'est aggravé cette année, obligeant le gouvernement à présenter son budget pour 2020. Lundi, pour reporter la récupération des factures. quinquennate. Dans le cas de Secu, la crise a commencé peu de temps après le vote sur le budget 2019 en décembre dernier. Ce devait être le premier exercice en vert depuis 2001, mais il y avait déjà des gilets jaunes. Les "mesures d'urgence" coûteuses adoptées en réponse à cette élingue (réduction de la CSG pour certains retraités, licenciement des heures supplémentaires) mettent immédiatement le sabre de Damoclès sur sa cible.

La ministre de la Solidarité et de la Santé, Agnès Buzyn, a reconnu en janvier qu '"un retour à l'équilibre (était) menacé" par ces dépenses imprévues. En temps de crise, le gouvernement, qui gaspille de l’énergie, était également trop optimiste dans ses prévisions économiques: la croissance, l’inflation et les salaires n’ont pas augmenté autant que prévu, ce qui a réduit les recettes proportionnellement. La réalité a commencé en juin, lorsque le comité d'audit de la sécurité sociale avait prévu un déficit d'au moins 1,7 milliard d'euros (contre 1,2 milliard en 2018), montant qui passerait à 4,4 milliards si le compte Yellow Vests n'était pas compensé par État.

Lire aussi Budget 2020: Macron se retire de la réduction des emplois dans la fonction publique

Ce sera un choix de base Le budget 2020: en fixant un objectif pour 2019, l'exécutif déterminera le point de départ d'une nouvelle "trajectoire" d'économies plus ou moins drastiques. Une fois que ce n'est pas coutume, Bercy semble plutôt favorable: le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, demande désormais "le solde des comptes jusqu'en 2022". Il doit tenir compte non seulement de la situation moins favorable, mais également des nouvelles concessions d'Emmanuel Macron aux retraités.

Quelques marges

Le chef de l'Etat a en effet annoncé qu'à partir de 2020, les pensions "inférieures à 2000 euros" seront ajustées au niveau de l'inflation et que le minimum garanti pour une carrière complète sera fixé à 1000 euros par mois. Deux promesses, dont "le coût total est estimé à 1,5 milliard d'euros et aggravera le solde de la sécurité sociale", a averti le comité d'audit. Des mesures symboliques telles que le recouvrement des pensions alimentaires (CAF) ou la création de congés compensatoires pour les aidants familiaux devront être ajoutées à plusieurs dizaines de millions d'euros. personnes âgées, malades ou handicapées.

Lire aussi Sécurité sociale: fraude d'infox allant jusqu'à 14 milliards réfutée

Une accumulation qui laisse peu de marge de manoeuvre pour d'autres élargissements, notamment dans le secteur de la santé, où le nombre d'habitats est en augmentation: Ehpad, psychiatrie, urgences… Chaque fois, Agnès Buzyn a tenté de désarmer des conflits avec des projets s'étalant sur plusieurs années. Mais dans un cadre limité, car l’augmentation des dépenses d’assurance maladie restera limitée à 2,3%, soit bien en deçà de l’augmentation spontanée d’environ 4,5%. Les engagements pris ici ou là vont donc entraîner des limitations ailleurs. L’industrie pharmaceutique, systématiquement utilisée, a repris la présidence le jeudi 26 septembre, appelant à un "moratoire" sur la réduction du prix des médicaments.

Forcé d'insatisfaction, le gouvernement a tenté de ne pas augmenter ses économies, à l'exception du plan de coup d'État à 400 millions d'euros dans une niche sociale, une déduction forfaitaire spéciale qui réduit les contributions de l'employeur aux secteurs de la construction, de l'aviation ou des médias. Cependant, il n’y aura pas de compte, même avec paiement partiel de l’homéopathie et augmentation prévue des prix du tabac. Pour donner l’air, certains membres de la majorité veulent prolonger le remboursement de leur dette – "Secu gap" – après l’échéance de 2024. Un nouvel atterrissage sera difficile.

Budget de la Secu pour 2020: retour au déficit de la boîte ✎ Qu’est ce que l’assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire