Les membres de la NLRB ont l'intention de revoir l'application de la norme "Couverture du contrat" ​​dans les cas de modification unilatérale ® garantie santé entreprise

Quels éléments jouent sur le tarif d’une espoir prostituée ?
Plusieurs critères vont avoir un impact sur le coût d’une confiance professionnelle, parmi quoi le péril potentiel que vous représentez pour l’assureur. Ainsi vont être pris en compte a l’intérieur du tarif :

la taille de l’entreprise et sa forme juridique. Ainsi, une société unipersonnelle ainsi qu’à un auto-entrepreneur bénéficieront d’un tarif réduit, les risques à couvrir sont moindres.
le chiffre d’affaires de l’entreprise. En effet, un chiffre d’affaires important représente un risque supplémentaire que la compagnie d’assurance voltampère transmettre sur ses prix
le secteur d’activité de l’entreprise. Une entreprise travaillant dans le secteur des travaux est à l’opposé exposée à des risques moins vitaux qu’une société du domaine du bâtiment ou bien de la chimie
le taux le montant le pourcentage de garanties et étendue. Plus elles seront multiples et couvrantes et plus le tarif existera important.
Combien paiera un auto-entrepreneur pour son caractère pro ?
Le coût de l’assurance professionnelle pour un auto-entrepreneur varie en fonction du chiffre d’affaires, du secteur d’activité. Mais attention ! Selon les métiers, plusieurs garanties sont obligatoires comme le cas de la garantie décennale bâtiment pour sociétés du BTP.

Ainsi un auto-entrepreneur pourra souscrire les garanties suivantes (montant minimal) :

responsabilité civile : 100 euros selon an
protection juridique : 100 euros dans an
complémentaire santé : 200 euros par an
foi perte d’exploitation : 300 euros en an
multirisque prostituée : 400 euros pendant an
garantie décennale bâtiment : 600 euros chez an

Quid du réduction de l’assurance pour quelques activités ?
Voici plusieurs fourchettes de prix pour des aplomb professionnelles rares :

Pour une société individuelle, le chiffre d’affaires moyen, le secteur d’activité et le taux le montant le pourcentage de garanties souscrites auront un impact sur le coût de l’assurance professionnelle. Ainsi les prix aller de 100 à 1000 euros dans an
Pour une toupet profession libérale, de plus l’activité exercée et garanties choisies, le nombre de collaborateurs et l’occupation d’un local professionnel pourront aussi jouer sur les cotisations. Les tarifs moyens vont de 90 à 500 euros annuels
Pour une maîtrise agricole, la taille de l’exploitation sera aussi prise en compte. Le coût moyen d’une sang-froid couvrant tant l’exploitation que le matériel s’élève à approximativement 2000 euros chez an

La manière dont la NLRB analyse la capacité de la défense à modifier unilatéralement les accusations de pratiques de travail déloyales peut être fondamentalement modifiée.

John Ring, président de la Commission nationale des relations de travail (NLRB), et Marvin Kaplan, membre de la Commission, ont manifesté leur intérêt pour la révision de la législation dans ce domaine. E.I. du Pont de Nemours & Cie, 368 NLRB no. 48 (4 septembre 2019). Dans la note de bas de page 13 de la décision, ils ont exprimé leur intention de réexaminer l'application future du "champ d'application de la défense" dans une affaire d'amendement convenablement unilatérale.

En vertu de la loi nationale sur les relations de travail (NLRA), les employeurs ont le devoir de négocier de bonne foi avec les syndicats des employés sur ce qui doit être négocié (par exemple salaire, heures et autres conditions de travail). Transformer unilatéralement un employeur en sujet de négociation obligatoire sans offre préalable de négocier avec le syndicat constitue une violation de la NLRA sauf si l'employeur dispose d'une défense raisonnable, telle que les syndicats renonçant à leur droit de négocier.

La création d'une renonciation à la défense est un lourd fardeau pour l'employeur; il doit prouver clairement le syndicat et a définitivement renoncé à son droit de négocier sur le sujet. Cela peut être démontré par le langage contractuel, l'historique des négociations et / ou les pratiques antérieures. L'employeur doit montrer aux parties "sans équivoque et spécifiquement (exprimer) leur intention commune de permettre à l'employeur d'agir unilatéralement en ce qui concerne certaines heures de travail, nonobstant de l'obligation légale de négocier qui s'appliquerait par ailleurs". Provence St Joseph Med. Ctr., 350 NLRB 808, 811 (2011). Selon cette norme, le conseil construit les exceptions de manière étroite et a hésité à faire des exceptions qui n'étaient pas explicitement énoncées dans la convention collective.

Le conseil Provena appliqué la norme de "renonciation explicite et sans équivoque" lors de l'analyse du moyen de défense de l'employeur. Le président de l'époque, Robert Battista, n'était pas de cet avis et avait déclaré qu'il aurait appliqué des normes moins strictes en matière de "couverture contractuelle". Il a expliqué:

Aux fins du présent critère (validité du contrat), s’il existe une clause dans un accord de règlement des différends, on peut raisonnablement affirmer que les parties convenu sur ce sujet et est parvenu à un accord. Donc, il n'y avait pas de refus de négocier. En conclusion, l’important n’est pas de savoir si le syndicat a renoncé à son droit de négocier. La question est de savoir si le syndicat et l'employeur convenu sur un sujet connexe. Si tel est le cas, la commission et les tribunaux devraient respecter les fruits de ces négociations.

Lorsqu'un contrat de défense nécessite une réponse à une suspicion unilatérale de changement, l'employeur prétend que le changement était autorisé en vertu de la ou des clauses de la CBA. Si le syndicat n’était pas de cet avis, il devrait s’attendre à ce que le syndicat dépose une plainte alléguant que les conditions ne permettaient pas un changement unilatéral et que les actions de l’employeur contrevenaient à l’ABC. Au cours de la procédure de règlement des griefs, l'arbitre appliquerait les principes habituels d'interprétation du contrat pour déterminer si la ou les conditions du contrat sont pertinentes pour le litige. S'ils étaient jugés éligibles, l'arbitre déterminerait si le changement d'employeur ne constituait pas une violation de l'ABC.

La défense de l’application du traité a été acceptée par certaines juridictions d’appel américaines, notamment les tribunaux de première instance et septième chambre. Si la défense est acceptée par le NLRB, il sera plus facile pour les employeurs de se défendre contre des allégations unilatérales.

Nous annoncerons des développements ultérieurs. Si vous avez des questions sur ce problème ou sur le NLRB, contactez le procureur de Jackson Lewis.

Les membres de la NLRB ont l'intention de revoir l'application de la norme "Couverture du contrat" ​​dans les cas de modification unilatérale ® garantie santé entreprise
4.9 (98%) 32 votes