L’assurance maladie est-elle obligatoire aux États-Unis pour que tout médecin puisse soigner ses patients? ✎ assurance santé entreprise

L’assurance des risques informatiques

Cette audace indispensable aux sociétés qui manient données informatiques (SSII, cabinets de conseil, cabinets de voyage, les entreprises de vente en ligne) couvre ordinateurs mais aussi fondation de données et frais de reconstitution dans l’hypothèse ou elles sont perdues ou bien endommagées. “Même un industriel confronté à une grosse informatique risque d’être réprimé pour tenir ses garantie vis-à-vis de ses clients ne pas être à même réaliser ses livraisons en temps et en heure. Quelle que va pour ça son activité, le dirigeant d’Å“uvre est intérêt à évaluer l’impact que peut avoir l’informatique sur son métier”, recommande Damien Palandjian.

Le montant de l’indemnisation dépend de les chiffres du matériel déclaré et des frais occasionnés chez son rachat et la reconstitution des données (ressaisies, reconstitution de logiciels, suppression des virus…) estimés dans un expert.

Publicité
La publicité se termine dans 15s
Fermer la publicité dans 5 s
>> Lire aussi: Trois contrats pour assurer son informatique

5. L’assurance du risque environnemental

“Une entreprise n’ayant pas de profession industriel ainsi qu’à d’entreposage et non soumise à une autorisation préfectorale pour les risques de pollution, peut couvrir son risque environnemental selon le biais de son contrat de responsabilité civile général. En revanche, si elle se trouve être soumise à autorisation préfectorale pour exercer son activité, doit souscrire un contrat spécifique pour couvrir les atteintes à l’environnement”, précise Damien Palandjian

Les garanties des atteintes à l’environnement (extensions de responsabilité civile professionnelle et pourquoi pas contrats rares comme la confirmation responsabilité environnementale) sont indispensables aux entreprises dont l’activité nuire à l’environnement (pollution de l’air, de l’eau, des étudier et nappes phréatiques, atteintes à des sites protégés…). Ces persuasion s’appuient sur le principe du “pollueur-payeur” : le chef d’essai doit réparer le préjudice constaté, causé parmi sa société. Suivant les contrats, l’assurance couvre la dépollution, coûts d’évaluation des dommages, la confection d’études pour déterminer actions de réparation et frais administratifs ou bien judiciaires.

La POO n'a pas remarqué que le problème venait d'Inde.

Tel que rapporté par le journal national hindou (7 février 2010) (en ligne)

NEW DELHI: Le Cabinet 2010 approuvé le mois dernier Le projet de loi sur les institutions cliniques (loi sur l'enregistrement et la réglementation) oblige tous les établissements cliniques à fournir des soins et des traitements médicaux afin de stabiliser toute personne en situation d'urgence.

Si le projet de loi est adopté au Parlement, ce sera la première fois que la loi nationale nécessitera des soins médicaux d'urgence.

1989 La Cour suprême a déclaré qu’en aucun cas les victimes ne devraient recevoir une assistance rapide. La Commission du droit a également recommandé une législation pour la rendre contraignante.

Aux États-Unis, il existe une loi sur le travail urgent et actif qui détermine quand et comment un patient peut se voir refuser un traitement ou (2) être transféré d'un hôpital à un autre dans un état de santé instable. .

EMTALA a été adopté en 1986. Partie de la loi de consolidation budgétaire globale consolidée et est parfois appelée «loi COBRA». Une autre disposition très connue, également appelée nom COBRA, est la loi régissant l’extension des prestations d’assurance maladie à la cessation de l’emploi.

Les principales dispositions du Statut sont les suivantes:

Tout patient qui "se présente au service des urgences" et demande "d'examiner ou de soigner un état pathologique" doit se soumettre à un "examen médical approprié" afin de déterminer s'il souffre d'un "état pathologique d'urgence". Si tel est le cas, l'hôpital est obligé soit de le soigner tant qu'il est stable, soit de le transférer dans un autre hôpital conformément à la loi.

Si le patient n'a pas de "problème médical urgent", la loi n'impose aucune obligation supplémentaire à l'hôpital.

Les femmes enceintes en travail actif doivent, à toutes fins pratiques, être admises et traitées jusqu'à la fin de l'accouchement, à moins que le transfert ne soit licite. Les règlements stipulent explicitement que cela doit inclure la délivrance placentaire.

L’assurance maladie est-elle obligatoire aux États-Unis pour que tout médecin puisse soigner ses patients? ✎ assurance santé entreprise
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire