Guide d’emploi pour l’inscription de l’employeur et le COID ✎ mutuelle santé entreprise

La mutuelle collective est les mêmes objectifs que la complémentaire santé individuelle : vise à compléter, en partie et pourquoi pas en totalité, dépense de santé qui ne sont pas remboursées parmi la Sécurité sociale. Les salariés du secteur privé ainsi que leurs employeurs sont concernés dans la mutuelle collective, autrement appelée mutuelle d’entreprise ou mutuelle de groupe.

Rendues obligatoires depuis le premier janvier 2016, mutuelles fédératif offrent de nombreux avantages pour salariés. Elles sont avant tout moins onéreuses que complémentaires de santé individuelle. De plus, une fraction des cotisations est prise en charge dans l’entreprise.

Les employeurs ont pour objectif veiller à présenter à leurs employés une mutuelle qui répond à un cahier des charges précis, prévu selon le législateur.

Qui est concerné dans la mutuelle d’entreprise ?
Tous employeurs du secteur privé devront avoir souscrit d’or 1er janvier 2016, une mutuelle collective pour leurs salariés. Sont ainsi concernées :
TPE et PME
les grandes entreprises ou multinationales
ligue
fédérations
Les ayants droit du salarié, famille ou bien enfants, aussi bénéficier de la mutuelle collective. Si le contrat le prévoit, elles y être affiliés.

A l’inverse, la mutuelle européen ne concerne pas le secteur public. Les fonctionnaires ne peuvent ainsi pas y prétendre. Les travailleurs non employés ne sont pas plus concernés. Pour couvrir leurs mise de fonds de santé, elles peuvent s’orienter vers un contrat de prévoyance.

En principe, la mutuelle européen est obligatoire pour intégraux salariés. Sous plusieurs conditions, le salarié peut refuser de s’y soumettre.

Quelles débours de santé la mutuelle collective doit rembourser ?
L’Accord national interprofessionnel (ANI) du 14 juin 2013, qui rend la mutuelle communautaire obligatoire, émane de la loi sur la sécurisation de l’emploi. L’objectif nécessaire est de permettre aux employés du secteur privé d’accéder à une mutuelle de qualité. Ainsi, la mutuelle communautaire d’une société d’une société d’une structure d’un établissement assure un socle de garanties minimales, prévues par le législateur. Il s’agit :

de la prise en charge de l’intégralité du effet modérateur pour consultations, les offres et actes de soins qui sont remboursés selon la Sécurité sociale
du remboursement de la intégralité du forfait journalier hospitalier
de l’usage en charge des frais dentaires à hauteur de 125% du tarif conventionnel
de l’utilisation en charge des frais d’optique forfaitaire pendant période de 2 ans. Pour une correction simple, le minimum de prise en charge est fixé à 100 €
Ces garanties doivent obligatoirement figurer dans le contrat de mutuelle collective. Il s’agit du panier de minimum. Légalement, l’employeur n’a pas le droit de proposer une mutuelle à qui les garanties seraient inférieures à ce seuil de couverture. Il peut, en revanche, souscrire des garanties supplémentaires : une garantie d’assistance, une plus belle prise en charge pour l’optique ainsi qu’à le dentaire, le troisième payant… Le contrat de la mutuelle fédératif est aussi l’obligation d’être responsable.

Qui finance les cotisations de la mutuelle communautaire ?
Une partie des cotisations de la mutuelle fédératif est prise en charge dans l’employeur (la part patronale). En cela, employés sont avantagés. L’employeur prend en charge d’or moins 50% des cotisations de la mutuelle collective, pour la partie qui correspond en or panier de minimum. Le reste des cotisations est à la charge de l’employé (la salariale).

Comment mettre in situ la mutuelle fédératif obligatoire au sein de l’entreprise ?
Avant de souscrire une mutuelle d’entreprise, employeurs ont la possibilité de soumettre leur choix aux représentants du personnel. Ils aussi organiser un référendum en leurs salariés. En cas d’échec des négociations, l’employeur souscrit une mutuelle collectif sur décision unilatérale.

Employeurs, renseignez-vous près votre branche professionnel ! Ces dernières vous recommander des mutuelles communautaire intéressantes, parfaitement adaptées à votre secteur d’activité (construction, hôtellerie, restauration, agriculture…) Négociés dans la branche professionnelle, contrats de mutuelle sont couramment super avantageux.

Depuis le 1er janvier 2016, les offres de mutuelle collectif sont nombreuses sur le marché. Petites, moyennes et pourquoi pas grandes entreprises : intermédiaire en foi vous aider à trouver le contrat qui s’adapte le mieux à vos besoins. Contactez-nous !

Tinus Boshoff

Le gouvernement a mis en œuvre la disposition de la loi n ° 130 de 1993 sur l'indemnisation des accidents du travail et des maladies professionnelles, qui prévoit le versement d'une indemnité.

La loi COID a pour objet de prévoir une indemnité pour invalidité résultant de lésions et maladies professionnelles subies ou subies par les travailleurs au cours de leur travail, ou de décès résultant de ces lésions et maladies; et d'anticiper les questions s'y rapportant.

La COIDA a été modifiée en 1997, Loi no. 61. Contrairement à l'ancienne loi sur les accidents du travail, COIDA couvre la plupart des travailleurs, pas seulement ceux qui gagnent moins qu'un certain montant.

Basé sur le 2004 Section 1De la loi COID

Les travailleurs blessés à l'appel ou en raison d'une maladie professionnelle peuvent demander réparation pour invalidité temporaire ou totale. Si des employés décèdent des suites d'une blessure liée au service, les personnes à leur charge auront également le droit de demander réparation. Les employeurs qui enregistrent leurs employés sont protégés contre les poursuites civiles à cet égard. En principe, COIDA n'autorise pas les employés visés par cette loi à demander réparation aux employeurs de droit commun.

Basé sur le 2004 Chapitre 80De la loi COID

Avant de poursuivre, il est important d’examiner d’abord le sens du mot «employeur». Par employeur, on entend par définition toute personne, y compris l’État, qui emploie un salarié, et qui comprend:

  • toute personne contrôlant les affaires de l'employeur;
  • lorsque l'employeur prête, permet ou utilise temporairement les services d'un employé à une autre personne, cet employeur pendant la période d'emploi de l'employé auprès de cette autre personne;
  • un courtier en emploi qui fournit une personne en contrepartie d'un service ou d'un travail pour un client et pour lequel un service ou un travail est rémunéré par cette personne.

Basé sur le 2004 Section 1 (Chapitre I), loi COID

Veuillez noter que les employeurs suivants sont exemptés et ne sont pas tenus de payer des frais d'évaluation:

  • Les départements nationaux et provinciaux;
  • Certaines autorités locales
  • Employeurs assurés par des sociétés autres que le fonds d'indemnisation, telles que les associations mutuelles.

Il existe actuellement deux associations mutuelles agréées:

  • Assurance mutuelle des employeurs fédéraux (FEMA) pour le secteur de la construction; et
  • Rand Mutual Assurance Company (RMA) pour l'industrie minière.

Basé sur le 2004 Section 1 (Chapitre I), loi COID

L'employeur doit s'inscrire auprès du commissariat dans les sept jours suivant la date à laquelle il recrute son premier employé. L'employeur doit s'inscrire auprès du commissaire en lui soumettant un formulaire W2 contenant les informations requises. Ces formulaires sont disponibles sur le site Web du ministère du Travail. Les employeurs doivent s’assurer qu’ils ont répondu à toutes les questions du questionnaire. Des copies des documents suivants doivent être fournies lors de l’enregistrement:

  • un certificat d'inscription au registre des entreprises s'il s'agit d'une société ou d'une société fermée;
  • ou un document d'identité s'ils sont l'unique propriétaire de l'entreprise.

Les employeurs peuvent envoyer le formulaire rempli en l’envoyant à:

PO Box 955
Pretoria
0001

Le commissaire à la rémunération enverra une carte postale avec le numéro d'enregistrement de l'employeur à l'employeur. Ce processus prend environ 21 jours ouvrables.

Veuillez noter qu’il doit exister une inscription distincte pour chaque entreprise individuelle, à moins qu’une inscription conjointe ait été préalablement convenue avec la Commission d’indemnisation.

Selon la recette, quiconque emploie un ou plusieurs employés à temps partiel ou à temps plein doit s'inscrire auprès de la caisse d'indemnisation et s'acquitter de frais d'évaluation annuels. Le fonds d'indemnisation est un fonds en fidéicommis contrôlé par le commissaire en charge des rémunérations et l'employeur verse des cotisations au fonds d'indemnisation. Le commissaire est nommé pour gérer le fonds et valider les demandes présentées par les employés ou leurs personnes à charge. Cela signifie que le fonds indemnisera l'employé ou ses personnes à charge, et non l'employeur.

Raisonnable sur la législature Section 1 (Chapitre IX), loi COID

La cotisation annuelle payée par l'employeur est basée sur les revenus de ses employés et sur les risques associés au type d'emploi ou de profession. Au 31 mars de chaque année. Tous les employeurs (y compris les entrepreneurs) sont tenus de fournir une déclaration de revenus versée à tous leurs employés entre le début mars et la fin février.

Basé sur le 2004 Chapitre 82 (Chapitre IX), loi COID

Commission d'évaluation = salaire total de l'employé 100 x taux d'évaluation.

Basé sur 2006 Article 83 (Chapitre IX), loi COID

Les taux d'évaluation, revus chaque année, sont basés sur les risques associés à un type de travail particulier. Les employeurs appartiennent à plus de cent sous-catégories, chacune ayant son propre taux de valorisation. (Voir le document Taux d'évaluation du fonds d'indemnisation – Classifications, classes, sous-classes et taux d'évaluation – Fonds d'indemnisation)

Basé sur le 2004 Chapitre 85 (Chapitre IX), loi COID

Il est important de noter que si les coûts d’accident de l’employeur sont plus élevés que ceux d’autres de la même sous-classe, le taux d’évaluation peut être augmenté.

Contactez nous pour plus d'informations

Guide d’emploi pour l’inscription de l’employeur et le COID ✎ mutuelle santé entreprise
4.9 (98%) 32 votes