Santé complémentaire: comment baisser sa facture ◄ Pourquoi prendre une assurance santé ?

A qui se destin la mutuelle santé pour particulier ?
Chacun peut souscrire à une complémentaire santé, quels que soient son âge et sa situation. Si plusieurs personnes profitent d’une mutuelle d’entreprise, d’autres peuvent choisir de souscrire à une couverture santé à titre individuel ainsi qu’à familial. Il existe aujourd’hui une pléthore d’offres qui proposent des garanties plus ou moins étendues versus vos besoins votre finance : Avenir Mutuelle vous présente à juste titre un choix de complémentaires destiné à apporter des solutions à l’ensembles des attentes, à celui des seniors à la retraite comme à celui des jeunes débutant leur carrière.

Qu’est-ce qu’une bonne mutuelle pour particulier ?
Si vous recherchez la meilleure des mutuelles pour particulier, encore faut-il savoir ce qui caractérise une “bonne” confiance santé. Son taxation doit bien entendu correspondre à votre budget, afin que votre mutuelle ne pèse pas trop lourd dans votre balance financière. Et, surtout, la complémentaire pour particulier doit être ajustée à vos désirs en termes de santé : si vous devez régulièrement recevoir des soins, et s’ils sont coûteux, il sera primordial de régler pour une foi capable de vous rembourser suffisamment. A l’inverse, si vos dépenses de santé sont faibles (ce qui est couramment le cas chez les plus jeunes), une sûreté aux garanties plus basiques pourra suffire, pour des cotisations plus faibles.

La véritable mutuelle pour particulier est ainsi celui qui vous couvre le mieux parmi rapport à vos besoins (frais dentaires, optiques, d’hospitalisation), de sorte que, en cas de dépense, vous puissiez être remboursé d’or meilleur taux.

L'UFC-Que Choisir a publié mercredi une étude sur l'évolution des prix des contrats de santé complémentaires individuels en 2020. Selon elle, l'augmentation est "énorme", de "5% en moyenne", ce qui signifie par conséquent "dépenses" de 80 euros supplémentaires par an voire 150 euro pour 20% des contrats examinés ».

Comme dans de nombreux secteurs, il est important de vérifier régulièrement le contrat, dont le renouvellement annuel, par tacite reconduction à la date anniversaire de la signature du contrat, peut entraîner une facture élevée pendant des années. Parfois les bénéficiaires de ces contrats vieillissants, et donc plus prudents, leur équilibre financier nécessitent une hausse des prix. C'est pourquoi il est important de ne pas rester trop longtemps sur le contrat "ancienne génération".

Modifier les contrats sans changer la réciprocité

Par conséquent, pour commencer à épargner, essayez de modifier le contrat sans changer la société mutuelle ou l'assureur. Les nouveaux contrats sont souvent plus compétitifs ou encore mieux adaptés aux nouveaux besoins. Sinon, attendez et résiliez le contrat dans les deux mois précédant l'anniversaire de sa signature. Cette option sera proposée à tout moment de l'année à partir de décembre de l'année prochaine au plus tard, grâce à la réforme concernant la résiliation des contrats de santé.

Solidarité santé complémentaire pour les faibles revenus

Autre solution: si votre revenu total est inférieur à 12084 euros pour une personne et 18126 euros pour un couple, vous pouvez également demander Complementaire santé solidaire, (CSS). Sept millions de personnes ont théoriquement le droit de le faire. Selon les ressources, il est gratuit ou facturé au maximum 30 euros par mois. Les candidatures sont soumises par écrit à votre Caisse d'assurance maladie de base (CPAM) ou en ligne via votre compte Ameli.fr.

Bientôt des contrats standard pour faciliter la comparaison

Enfin, il convient de rappeler qu'à partir de février 2019, l'Union nationale des organismes complémentaires d'assurance maladie (Unocam), qui regroupe des institutions complémentaires, a, à la demande du ministre de la Santé, harmonisé tous les contrats. D'une part, rendez-les plus faciles à comprendre et, d'autre part, favorisez leur comparaison. Le comité de suivi de cette réforme devrait se réunir fin mars. Il sera possible de prendre des mesures liées au lancement de ces contrats 2.0 d'ici fin 2020. Si vous avez peur du jargon des contrats en cours, attendez quelques mois, puis faites un meilleur choix.

Un dernier conseil: de nombreux produits complémentaires vous invitent à profiter de l'offre "complémentaire" pour une meilleure couverture. Faites les bons calculs: à 120 euros voire 240 euros par an, ils ne sont pas toujours rentables.

Santé complémentaire: comment baisser sa facture ◄ Pourquoi prendre une assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes