Saint Valentin: les sites de rencontres séduisent toutes les générations ☏ Mutuelle Santé

A qui se fortune la mutuelle santé pour particulier ?
Chacun peut souscrire à une complémentaire santé, quels que soient son âge et sa situation. Si plusieurs individus profitent d’une mutuelle d’entreprise, d’autres peuvent choisir de souscrire à une couverture santé à titre individuel ou bien familial. Il existe aujourd’hui une pléthore d’offres qui proposent des garanties plus ou moins étendues par rapport à vos attentes et de votre revenu : Avenir Mutuelle vous présente conformément un choix de complémentaires destiné à répondre à l’ensembles des attentes, à celle des seniors à la retraite comme à ceux des jeunes débutant leur carrière.

Qu’est-ce qu’une mutuelle pour particulier ?
Si vous recherchez la meilleure des mutuelles pour particulier, encore faut-il savoir ce qui caractérise une “bonne” caractère santé. Son cours bien entendu satisfaire à votre budget, afin que votre mutuelle ne pèse pas trop lourd dans votre balance financière. Et, surtout, la complémentaire pour particulier doit être ajustée à vos besoins en termes de santé : dans l’hypothèse ou vous devez régulièrement recevoir des soins, et s’ils sont coûteux, il est primordial d’élire une toupet capable de vous rembourser suffisamment. A l’inverse, si vos débours de santé sont faibles (ce qui est souvent le cas chez les plus jeunes), une sûreté aux garanties plus basiques pourra suffire, pour des cotisations plus faibles.

La véritable mutuelle pour particulier est ainsi celle qui vous couvre le mieux parmi rapport à vos attentes (frais dentaires, optiques, d’hospitalisation), de sorte que, en cas de dépense, vous puissiez être remboursé or premier taux.

A l'heure où certains se tiendront devant un fleuriste ou quand certains supplieront le caviste de trouver une cuvée Saint-Amour pour la Saint Valentin, d'autres "assassineront" pour la fête des amoureux. Si nous devions résumer l'impact des applications de rencontres dans notre société en un seul geste, c'est l'effet de balayage qui a été imposé de manière spectaculaire. Vous pouvez également faire glisser votre doigt sur l'écran du smartphone pour vérifier le profil correct.

Selon les dernières recherches majeures sur ce sujet, l'Observatoire de rencontres en ligne 2018 (géré par l'Ifop pour le comparateur de sites de rencontres Lacse), 26% des Français déclarent s'être inscrits au moins une fois sur un site de rencontres ou dans l'application (33% hommes, 21% femmes). Ils étaient de 11% en 2006 (augmentation due à l'explosion de l'utilisation des smartphones). Les jeunes aiment particulièrement cela, les utilisateurs de 18 à 34 ans passent à 40%.

Véritable démocratisation des clients

Tout le monde est là et tout le monde en parle. C'est notamment le cas de l'hôte vedette NRJ, Cauet, qui rappelle dans son programme intitulé 100% gratuit, son expérience "Tinder" après s'être séparé de la mère de ses enfants. "Ce boom lié à la fréquence des plateformes de rencontres va de pair avec la profonde démocratisation de leurs clients. En effet, alors qu'il y a une dizaine d'années, les utilisateurs de sites de rencontres présentaient un profil beaucoup plus facile que la moyenne, leur expérience est désormais aussi populaire dans les catégories populaires (33%) que chez les managers et les professions intellectuelles supérieures (34%) ", précise l'étude Ifop.

LIRE AUSSI> Encore une fois, dites demain … après 50 ans, tout le monde a son propre site de rencontre ou application

Mais ce qui change aujourd'hui est principalement dans l'intérêt des personnes de plus de 50 ans, en particulier des femmes. L'une d'entre elles a également merveilleusement souligné cette relaxation en lien avec la séduction en ligne: l'actrice américaine Sharon Stone. Fin 2019, elle s'est plainte sur son compte Twitter d'avoir été exclue de l'application de rencontres Bumble (où les femmes sont la première étape) parce que "certains utilisateurs ont rapporté que ce n'était pas moi! ». "Même si Sharon Stone s'inscrit sur un site de rencontres, on se sent moins bête quand on le fait", plaisante Evelyne sur le même réseau social que la star.

"Souvent amis et enfants nous encouragent à travailler"

Ce sujet est-il encore tabou en 2020 pour les femmes célibataires de 50 ans et plus qui représentent 62% des 9 millions de célibataires de ce groupe d'âge? "Ce n'est pas tabou, mais nouveau et complètement exponentiel. Souvent, les amis et les enfants les encouragent à s'immerger ", explique Héloïse des Monstiers, directrice française de Disons Demain, un site internet et une application de rencontres créés en 2017 dédiés aux quinquas et pas seulement au Meetic Group.)

Lorsque les premiers sites de rencontres sont apparus en France, il y a plus de 20 ans, ces femmes étaient souvent déjà en couple, parfois avec de jeunes enfants. En bref, cela ne s'applique pas au développement de ces outils. Sauf que près de 45% des mariages se terminent par un divorce, et les femmes interviennent en moyenne à 44 ans. Au cours des 15 dernières années, tous statuts confondus (union libre, union civile, etc.), les ruptures ont augmenté de 63%.

Encore 83% des utilisateurs insatisfaits

Les sites de rencontres ont déjà séduit les plus jeunes, pour qui cette approche s'est généralisée. Leur mère s'y intéresse maintenant. "Quand nous disons qu'ils ont été libérés demain il y a deux ans, ils hésitaient au départ. Aujourd'hui, il y a autant d'hommes que de femmes enregistrées. 49 et 51% exactement. Après 50 ans, vous savez ce que vous voulez. Contrairement aux plus jeunes, qui peuvent passer des mois à parcourir des profils et à échanger …, la réunion est plus rapide ", décrypte le manager.

LIRE AUSSI> Martine, 57 ans et Eric, 55 ans, rapportent leur rencontre sur Internet

Leader en la matière, avec 1,3 million d'abonnés en France, le service s'adresse principalement aux 50-55 ans (36%), puis aux 55-59 ans (28%). Mais attention aux déceptions. Selon une enquête européenne réalisée en janvier par YouGov, pour une application de rencontres 83% des utilisateurs de ces applications sont mécontents de leur expérience. Les premières raisons citées sont les attitudes décevantes des utilisateurs (effet de claquement, arrêt brutal sans réponse, sans explication, etc.), l'agressivité perçue des échanges (messages intrusifs, contenu clair, etc.) et l'inefficacité de ces services. Le paradoxe quand tu nous tiens …

Saint Valentin: les sites de rencontres séduisent toutes les générations ☏ Mutuelle Santé
4.9 (98%) 32 votes