Quel est le montant moyen des dépenses de santé après remboursement? ® Assurance Santé

A qui se destinée la mutuelle santé pour particulier ?
Chacun peut souscrire à une complémentaire santé, quels que soient son âge et sa situation. Si plusieurs personnes profitent d’une mutuelle d’entreprise, d’autres peuvent choisir de souscrire à une couverture santé à titre individuel et pourquoi pas familial. Il existe aujourd’hui une pléthore d’offres qui proposent des garanties plus ou bien moins étendues relativement à vos attentes et de votre revenu : Avenir Mutuelle vous présente conformément un choix de complémentaires destiné à répondre à l’ensembles des attentes, à celles des seniors à la retraite tel que à celle des jeunes débutant leur carrière.

Qu’est-ce qu’une bonne mutuelle pour particulier ?
Si vous recherchez la plus belle des mutuelles pour particulier, encore faut-il savoir ce qui caractérise une “bonne” audace santé. Son cours bien entendu convenir à votre budget, afin que votre mutuelle ne pèse pas trop lourd dans votre balance financière. Et, surtout, la complémentaire pour particulier être ajustée à vos attentes en termes de santé : si vous devez régulièrement recevoir des soins, et s’ils sont coûteux, il est primordial de sélectionner une assurance capable de vous rembourser suffisamment. A l’inverse, si vos dépenses de santé sont faibles (ce qui est couramment le cas chez les plus jeunes), une espoir aux garanties plus basiques pourra suffire, pour des cotisations plus faibles.

La bonne mutuelle pour particulier est donc celles qui vous couvre le mieux par rapport à vos attentes (frais dentaires, optiques, d’hospitalisation), de sorte que, en cas de dépense, vous puissiez être remboursé au premier taux.






© Getty Images / Images du héros
Quel est le montant moyen des dépenses de santé après remboursement?

En 2018, les dépenses de santé s'élevaient à 3 037 EUR par habitant. Après remboursement des frais de sécurité sociale et d’assurance mutuelle, il s’est maintenu en moyenne à 214 EUR par an.

Si vous ne possédez pas un compte exact, il n’est pas toujours facile de savoir combien vous dépensez pour votre santé après le retour de votre assurance sociale et mutuelle. Selon les données communiquées le mardi 10 septembre par le Département de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), qui dépend du ministère de la Santé, les dépenses de santé moyennes par habitant étaient de 2018, jusqu'à 3,037 euros, dont 214 euros restant à vos frais. Alors que le repos dépendant représentait 7,5% de la consommation de soins médicaux et de fournitures médicales en 2017, ce chiffre est passé à 7% en 2018, ce qui représente une diminution de 0,5 point.

Cette tendance à la baisse, qui se poursuit depuis plusieurs années, peut s'expliquer par le vieillissement de la population, corrélé à la forte augmentation du nombre de personnes bénéficiant d'un remboursement à 100%. Ces remboursements complets sont réservés aux personnes atteintes d'une maladie de longue durée (sclérose en plaques, diabète de type 1 et de type 2, cardiopathie ischémique …). En fin de compte, cet effort financier représentait 1% du revenu disponible des ménages en 2018. Toutefois, ces quantités doivent être utilisées avec prudence, car il s’agit d’une moyenne et il n’ya pas de différence en fonction de l’âge. Mais plus nous sommes âgés, plus le coût de la santé peut être élevé.

Voici comment les montants que vous avez réglés après la sécurité sociale et l’assurance mutuelle sont ventilés.

En détail, vous payez principalement pour le co-paiement. Consulter un médecin de famille coûte au moins 1 euro, mais le montant peut varier en fonction de la procédure médicale. Vous avez également un montant plus élevé à payer si vous décidez d’aller en physiothérapie sans consulter au préalable un médecin ou si vous consultez un spécialiste qui ne pratique pas les tarifs. Pour les dépenses en médicaments, il s’agit de médicaments en vente libre ou non remboursables, tels que certaines pilules contraceptives.

>> Notre service – Économisez de l'argent en testant notre comparateur d'assurance maladie

Pour certains coûts spéciaux, tels que l'optique et la dentisterie, les montants à payer diminuent d'année en année. "C’est le résultat de la mise en œuvre de la santé complémentaire obligatoire dans les entreprises depuis 2016, analyse Jean-Cyprien Heam, l’un des coordinateurs du rapport. Les partenaires paient plus, ce qui amène le reste aux patients. Pourquoi Parce que, en particulier dans le domaine de l'optique, les conventions collectives sont généralement de meilleure qualité que les conventions individuelles.

Enfin, si l’on compare avec les pays de l’OCDE, la France reste le pays où les patients doivent payer le moins cher pour leur santé. Alors qu'en France, les personnes à charge représentent en moyenne 9% des dépenses de santé, la moyenne des pays de l'OCDE est de 22%.

Laisser un commentaire