PQ présentera une loi sur la protection de la langue française ☎ Pourquoi prendre une assurance santé ?

MUTUELLE PAS CHÈRE ET EFFICACE
Avenir Mutuelle vous donne l’opportunité de souscrire une vraie complémentaire santé, efficace et complète, conçue pour les jugement modestes ou alors ceux duquel les demandes en santé sont faibles. En effet, mutuelle pas chère s’adapte aussi bien aux étudiants qui n’ont pas les moyens de cotiser beaucoup pour leur mutuelle, qu’aux personnes desquels les nécessités en santé sont doigt importants. En fonction de votre profil et de vos besoins médicaux, vous proposerons le contrat de mutuelle pas cher répondant le mieux à vos attentes pour enrichir les manques de l’assurance maladie obligatoire et obtenir un remboursement optimal.

(Sherbrooke) Le Parti québécois promet de traiter de la protection des Français dès la reprise des travaux parlementaires la semaine prochaine à l'Assemblée nationale, en soumettant un projet de loi "pour répondre injustement à cette demande anglaise dans les industries où cela n'est pas requis".



Fanny Lévesque
Fanny Lévesque
presse

Le patron par intérim, Pascal Bérubé, a annoncé vendredi qu'il marquait la fin de sa formation au club de précession, qui s'est déroulée pendant deux jours à Sherbrooke.

"Bien sûr, rien n'indique que quelque chose se passera en termes linguistiques en 2020. Nous n'attendrons pas. Pourquoi? Parce que le problème de la langue, comme nous le savons, fait partie de nos profondes convictions ", a déclaré Bérubé aux journalistes.

La loi du Parti québécois sera essentiellement identique à la loi 991, alors proposée par l'ancien chef Jean-François Lisée en 2017.

Il a notamment proposé de modifier la Charte française afin de "préciser dans quelles circonstances l'employeur peut exiger des connaissances spécifiques ou un niveau de connaissance d'une langue autre que la langue officielle pour accéder à l'emploi ou au poste".

"Par exemple, actuellement à Emploi-Québec, seulement à Québec, on a une connaissance de l'anglais au service à la clientèle d'un magasin de vêtements d'une enfance de puéricultrice, d'un enseignant d'école primaire (…) à un plongeur, cuisinier", explique Bérubé.

"Dans le réseau francophone, comme dans l'éducation, comme dans la santé. Il est évident que vous n'avez pas besoin d'exiger l'anglais, ce qui est discriminatoire pour beaucoup de gens ", a-t-il ajouté.

À l'automne dernier, le Parti québécois avait également promis que le français deviendrait «le sujet de prédilection de l'échange» lors de l'Assemblée nationale. Elle entend également atteindre ses deux objectifs au cours des prochains mois: soumettre les entreprises de moins de 50 salariés à la loi 101 et protéger le français comme langue utilisée par les entreprises.

«Nos observations montrent une tendance à rapidement anglican Jle Jésus à Laval, sur la côte sud de Montréal, notamment à Brossard et Longueuil, l'usage de l'anglais progresse comme langue de bienvenue et cela nous concerne. Il est hors de Montréal maintenant », a déclaré Bérubé.

Course au leadership

La compétition à la direction du Parti québécois n'a pas été une surprise au centre de la discussion juste à l'extérieur de la réunion du club. Sylvain Gaudreault, le seul membre dans les rangs, a profité de son temps à Sherbrooke pour inviter les «résidents de l'Estrie» pour un happy hour jeudi soir.

Pascal Bérubé a déclaré vendredi que Gaudreault conserverait ses fonctions parlementaires, notamment de protection de l'environnement, mais ne serait plus responsable des questions de santé à sa demande. "Il est député et ne devrait pas être puni car il est membre de l'Assemblée nationale", a indiqué le patron par intérim, demandant si les fonctions de M. Gaudreault pourraient l'aider pendant la course.

"Sachez que je tiens vraiment à l'honnêteté des candidats", a-t-il ajouté.

En plus de Sylvain Gaudreault, deux autres candidats ont jusqu'à présent confirmé qu'ils seront sur la ligne de départ, il s'agit de l'avocat Paul St-Pierre-Plamondon et de l'historien Frédéric Bastien.

Le reflet de l'humour de Guy Nantel a également alimenté la conversation entre les rangs du PQ. M. Nantel, qui ne donne pas d'interview sur ce sujet, participera au programme Tout le monde en parleDimanche Les règles régissant la compétition de leadership seront dévoilées samedi à Montréal. L'avocat en immigration Stéphane Handfield envisage également de participer à la course. Le Parti québécois élira son prochain chef le 19 juin.

PQ présentera une loi sur la protection de la langue française ☎ Pourquoi prendre une assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes