Ouverture de Paris: déclin confirmé … ◄ Devis Mutuelle Santé

En France, l’assurance maladie complémentaire (AMC), et pourquoi pas complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en orateur sous forme d’un complément de remboursement des soins. Cette conviction complémentaire est soit obligatoire, sous forme d’assurance-groupe dans l’ensembles des entreprises, et pourquoi pas d’activité, va pour ça facultative et souscrite volontairement pendant l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance ou d’une mutuelle. Il a alors la nomination entre plusieurs formules de garanties complémentaires analogue à des solutions différentes pour des remise variables.

Dans le langage courant, les évidents ou les média parlent de « mutuelle » pour désigner la totalité des prestataires offrant une complémentaire santé à adhérents. Toutefois, c’est un abus de langage, le terme « mutuelle » étant judiciairement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car il est une société de personnes (versus société de capitaux), elle se trouve être à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.






Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) – TENDANCE

Le CAC40 ne résistera pas longtemps au-dessus de la ceinture de 6.100 points. Après avoir perdu des bénéfices à l'issue de la séance de Wall Street hier soir, l'indice a encore baissé de 0,15% à 6,055 vendredi vendredi matin, tandis que les publications d'entreprises se succèdent bien (Schneider, Bouygues, Valeo, SopraSteria … ) et nettement moins brillant (Eramet, Axa …)

WALL STREET

La Bourse de New York a réalisé des bénéfices hier soir, après des records pour le S&P 500 et le Nasdaq. Les investisseurs ont décidé de se montrer prudents face à l'impact négatif prévisible du coronavirus chinois sur les résultats des entreprises américaines … Les titres ont augmenté, notamment les obligations (entraînant une baisse des taux d'intérêt), le dollar et l'or, ce dernier se développant depuis 7 ans maximum. Les valeurs technologiques ont connu des difficultés et leurs chaînes d'approvisionnement sont fortement basées sur la Chine et l'Asie.
Index fermé Dow Jones perd 0,44% à 29 219 points, tandis que l'indice large S&P 500 recule de 0,38% à 3378 points, et Composite Nasdaq, riche en valeurs technologiques, recule de 0,67% à 9750 points
Parmi les valeurs de Wall Street, Morgan Stanley (-4,5%) lance une offre publique d'échange sur un courtier internet Financement du commerce électronique pour 13 milliards de dollars. La part d'E * Trade a augmenté de près de 22% pour s'adapter au prix d'offre, ce qui correspond à environ 58,74 USD (1,0432 action Morgan Stanley offerte pour chaque action E * Trade).

ECO ET MONNAIES

Sur le front des coronavirus, les informations en provenance de Chine suggèrent un certain ralentissement dans la province du Hubei, qui reste à confirmer … A l'étranger, cependant, des inquiétudes croissantes concernant de nouveaux décès en Corée du Sud et au Japon et une augmentation du nombre de personnes infectées. La Corée du Sud a annoncé sa première mort liée au coronavirus, tandis que deux passagers du bateau de croisière Diamond Princess mis en quarantaine au Japon sont décédés.
Jeudi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué les "énormes progrès" des autorités chinoises dans la réduction de l'épidémie. "Cette tendance nous encourage, mais maintenant il n'y a pas de temps pour la complaisance", a toutefois estimé le PDG de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'un point de presse à Genève. Notant très peu de cas en dehors de la Chine, il a déclaré "cela pourrait ne pas durer aussi longtemps"

Malgré les espoirs de santé, les dommages économiques commencent à toucher les entreprises qui augmentent le nombre d'avertissements sur leurs comptes. plus tard pomme, Lundi, numéro un mondial du transport maritime A.P. Moller-Maersk a publié un avertissement sur les bénéfices jeudi, tout comme les compagnies aériennes Air France KLM.

L'Association du transport aérien international (IATA) a estimé la perte de chiffre d'affaires du secteur mondial de l'aviation à près de 30 milliards USD due au virus, dont 27,8 milliards USD dans la région Asie-Pacifique (dont 12,8 milliards USD pour le seul marché intérieur chinois).

Cependant, les indicateurs macroéconomiques américains publiés jeudi restent solides malgré les inquiétudes concernant l'impact du coronavirus sur l'économie mondiale. L'indice de production régional de la Fed de Philadelphie est apparu même en février au plus haut niveau depuis 2017! Il totalise un incroyable 36,7, tiré par de nouvelles commandes, contre le consensus de 12 sièges et 17 en janvier. Plus tôt cette semaine, l'indice de production de l'Empire State à New York a également largement dépassé les attentes.
De plus, l'indice des principaux indicateurs du Conference Board a augmenté en janvier de 0,8% contre + 0,3% de consensus et -0,3% le mois précédent.
Sur le marché du travail, le nombre de chômeurs a atteint 210 000 la semaine dernière, contre 206 000 la semaine précédente. Cette évolution est conforme aux attentes du marché.

Le vice-président de la Réserve fédérale, Richard Clarida, a déclaré que l'économie américaine ne montrait aucun signe de ralentissement. Dans une interview accordée au réseau américain "CNBC", le banquier central américain s'est montré peu préoccupé par l'impact potentiel de l'épidémie de coronavirus et n'a pas laissé entendre que la Fed devrait modifier sa politique monétaire dans les jours suivants.
"Les fondations aux États-Unis sont solides: croissance soutenue, marché du travail le plus élevé depuis 50 ans, stabilité des prix avec une inflation proche de notre objectif (…) L'image parfaite", a déclaré la Fed numéro deux.

Goldman Sachs a mis en garde les investisseurs contre la complaisance face aux risques associés à Covid-19 pour les comptes d'entreprise. "Les marchés boursiers sont de plus en plus exposés à des surprises négatives à court terme en ce qui concerne la croissance des bénéfices", a déclaré Bloomberg TV Peter Oppenheimer, stratège en chef chez Goldman Sachs.
"Bien qu'un marché baissier durable ne semble pas probable, une correction à court terme semble plus probable", a-t-il ajouté. Le stratège l'a expliqué l'exposition de l'indice Euro Stoxx 50 à la Chine est environ deux fois plus élevée que l'exposition au S&P 500, en raison de secteurs tels que la banque, l'automobile et le luxe.

Sur le marché des devises indice du dollar (qui mesure l'évolution du dollar par rapport à un panier de 6 devises principales) s'est renforcé de 0,16% à 99,86 USD, tandis que euro perdu un peu plus à 1,0790 USD, le plus bas niveau en près de trois ans, en mars 2017.
or reste à USD 1620 par once, mais le pétrole reste à USD 53,45 (contrats à terme pour mars sur Nymex), tandis que cravant La mer du Nord revient à 58,70 USD après le dernier rebond. Les réserves hebdomadaires de pétrole américain, publiées jeudi, ont montré une légère augmentation de 0,4 million de barils à 442,9 millions de barils, alors que le consensus était de +2,5 millions de barils.
Pour suivre ce mercredi:
France:
– Flash index PMI français pour les services. (9,15)
– Indice Flash PMI en France. (9,15)
États-Unis d'Amérique:
– Indice PMI de production américain. (15:45)
– Indice PMI pour les services américains. (15:45)
– Revente d'appartements existants. (16,00)

OBSERVATION DES VALEURS

AB Science grimpe de 22%. Le groupe a annoncé que l'étude de phase 2B / 3 (AB07002) évaluant le masitinib par voie orale pour le traitement de la sclérose en plaques primaire progressive (PPMS) et de la sclérose en plaques secondaire inactive (nSPMS) avait atteint son objectif principal à 4,5 mg / kg / jour. Cet effet de traitement a été conservé numériquement dans les sous-populations PPMS et nSPMS.

Sopra Steria (+ 3%) a signé un accord de négociation exclusif pour l'acquisition de l'entité contrôlante représentant 94,03% du capital de Sodifrance.
Le projet d'acquisition de Sodifrance vise à créer un leader français des services numériques dédiés au secteur de l'assurance et de la protection sociale, secteur à fort potentiel de croissance, dans lequel le Groupe a de grandes ambitions. Sopra Steria et les actionnaires majoritaires de Sodifrance ont signé un protocole de négociation exclusif pour l'acquisition d'un bloc de contrôle constituant 94,03% du capital social de Sodifrance au prix de 17,10 euros par action.
Sopra Steria a également annoncé une augmentation consolidée de ses ventes de 8,3% à 4434 ME. L'augmentation organique du chiffre d'affaires est de 6,5%. Il convient de noter l'augmentation du résultat d'exploitation de 15,1% à 354,3 ME, soit 8% de marge (7,5% en 2018). La part du groupe dans le résultat net progresse de 28,1% à 160,3 millions. Le cash flow libre s'est élevé à 229,3 millions de ME (173,1 millions de ME en 2018), soit une conversion de 51% du résultat opérationnel en cash (50% en 2018)
Le cash flow libre s'élève à 229,3 millions (173,1 millions en 2018), ce qui se traduit par une amélioration du ratio de conversion du résultat opérationnel en cash flow à 51% (50% en 2018), confirmant la tendance à la hausse depuis 2015. Ces résultats s'expliquent notamment par une réduction de 6 jours du délai moyen de règlement des factures clients.

Bastide (+ 2%) a réalisé un solide deuxième trimestre, enregistrant un chiffre d'affaires de 91,3 ME, en hausse de 7,2% (+ 5,2% en organique). Cette performance est d'autant plus satisfaisante qu'elle inclut, comme prévu, des effets prix défavorables en Stomatothérapie et Infusion.
Cette augmentation se traduit par un chiffre d'affaires semestriel de 176,6 ME (+ 8,1%, dont + 6,2% en organique), ce qui confirme la bonne dynamique globale du groupe. Toutes les activités contribuent à la croissance.
Le Groupe confirme son chiffre d'affaires annuel dans une fourchette de 355 à 365 ME (ajusté selon IFRS 15), hors nouvelles opérations de croissance externe et marge opérationnelle courante de 8,5% à 9%.
Le Groupe continue également de rechercher des opérations de croissance externe de petite taille afin de renforcer sa position dans des entreprises plus avancées techniquement …

Amplitude chirurgicale (+ 2%) a enregistré un chiffre d'affaires de 49,8 ME au premier semestre de l'exercice 2019-2020, en hausse de 5,8% et 5,7% à taux fixe. Sur le marché français, le chiffre d'affaires semestriel d'Amplitude Surgical progresse de 1,1% à 30,4 ME.
L'activité internationale atteint 19,4 ME, en hausse de 14,2% et de 13,9% à taux constants, portée par les résultats des filiales et des distributeurs. Les filiales enregistrent une progression de 13,2% à 14,4 ME, notamment grâce à la contribution du Brésil, de l'Afrique du Sud et des États-Unis à Novastep. Les distributeurs ont également fortement augmenté de 16,1% à 5,1 ME.
Amplitude Surgical maintient une structure financière solide et à fin décembre 2019, la trésorerie et les équivalents de trésorerie approchent 19,2 millions contre 19,6 millions fin juin 2019. Le Groupe confirme ses objectifs annuels.

ERYTECH Pharma (+ 2%) a annoncé aujourd'hui la signature d'un partenariat stratégique avec le Service allemand de don de sang de la Croix-Rouge dans le Bade-Wurtemberg-Hesse (GRCBDS), pour utiliser les globules rouges du sang de donneurs prélevés par la plante pour produire ses candidats médicaments, dont l'éraspase, en futures usines de production en Europe.

Le groupe Thermador (+ 1%) a terminé 2019. Avec une nette amélioration au quatrième trimestre, ce qui améliore encore ses résultats globaux. Malgré la baisse du marché du neuf et les troubles sociaux sur le marché français, qui ont sans aucun doute perturbé les opérations en début et en fin d'année, la croissance du groupe a été régulièrement de + 8,3%. L'addition du chiffre d'affaires de Rousseau tout au long de l'année entraîne une augmentation du chiffre d'affaires consolidé de 18,5%, à 368,8 millions d'euros (311,19 millions en 2018).
Le résultat opérationnel progresse de 8,6% à 47,82 ME (+ 8,2% à périmètre constant), "freiné" par un taux de change euro / dollar défavorable au premier semestre. La baisse du taux d'imposition entraîne une augmentation plus élevée du résultat net, qui atteint 32,37 millions.
Les équipes de Thermador Groupe ont doublé leurs efforts pour améliorer la rotation des stocks, ce qui se traduit par une baisse de 22 jours (achats d'occasion). Au 31 décembre 2019, la trésorerie nette s'élevait à 32,3 ME, la dette à 41,7 ME et les capitaux propres à 203,2 ME. Le faible endettement permet à Thermador Groupe de rester calme dans toutes les situations.
L'Assemblée Générale de Thermador Groupe se tiendra à Lyon le 6 avril à 17h00 à l'Hôtel Dieu. Le Directoire proposera aux actionnaires politique de distribution en ligne avec l'évolution à long terme des résultatsLa société offrira un dividende de 1,8 euro, en hausse de 2,9%.

Valeo (+ 1%) salue l'accélération de ses résultats et la génération de cash en 2019. En 2019, la réception des commandes a atteint un total de 22,8 milliards d'euros (dont 0,8 milliard de commandes acquises par Valeo Siemens eAutomotive), dont 47% étaient des innovations. Le Groupe a accepté des commandes (22 milliards d'euros) 1,34 fois plus que la vente d'équipements d'origine. Le chiffre d'affaires consolidé s'est élevé à 19,24 milliards d'euros, en hausse de 1% (stable à taux de change et couverture constants). Les ventes d'équipements d'origine se sont élevées à 16,12 milliards. Il est stable à taux et change constants, ce qui correspond à un résultat supérieur à la moyenne de 6 points sur l'année, en forte accélération au second semestre (+4 points au premier semestre et +8 points au second semestre). Tous les pôles d'affaires surperforment le marché. Par ailleurs, Valeo maintient une répartition équilibrée des activités entre les principales régions de production automobile et les principaux clients des constructeurs.
Face à un environnement économique et géopolitique particulièrement instable et une baisse significative de la production automobile (-6%), Valeo a poursuivi la mise en œuvre de son plan de réduction des coûts, qui s'est traduit notamment par une baisse des coûts de recherche et développement ainsi que des coûts administratifs et commerciaux.
La marge opérationnelle s'établit donc à 5,8% du chiffre d'affaires, hors impact de la grève de General Motors, conformément aux directives publiées en octobre 2019 et aux informations fournies le jour de l'investisseur le 10 décembre 2019. Ceci a été réalisé malgré un ralentissement du marché en Europe et en Chine que prévu, entraînant une baisse de 6% de la production automobile mondiale. Au second semestre, la marge opérationnelle s'élève à 6,1% du chiffre d'affaires, hors impact de la grève sur GM, soit une amélioration de 1,3 point par rapport à la même période en 2018.
Après prise en compte des autres produits et charges de 65 millions d'euros, du coût de l'endettement financier net de 73 millions d'euros et d'un taux d'imposition effectif de 29,4%, le résultat net du groupe est de 313 millions d'euros, soit 1,6% du chiffre d'affaires. Hors éléments exceptionnels (y compris commandes au volant, impact de la grève sur General Motors et autres produits et charges), le résultat net est de 444 millions d'euros, soit un résultat par action hors éléments autres que les éléments récurrents de 1,86 euro. .
L'EBITDA s'établit à 2,496 milliards d'euros, soit 12,8% du chiffre d'affaires. Hors éléments exceptionnels (hors commandes au volant et impact de la grève de General Motors), il s'élève à 2,551 milliards d'euros, soit 13,2% du chiffre d'affaires. Au second semestre, il progresse fortement à 1,332 milliard d'euros, soit 13,7% du chiffre d'affaires, +2,2 points par rapport à la même période de 2018. Selon le plan décrit le jour de l'investisseur, l'EBITDA a bénéficié d'un amortissement accéléré (+ 29%) des frais de développement après le démarrage de la production de nombreux projets en 2019.
La génération de cash flow libre s'est élevée à 519 millions d'euros. Cela s'explique par une amélioration de l'EBITDA de 86 millions d'euros, une réduction de la demande de fonds de roulement de 301 millions d'euros (réduction des stocks d'outils et des retards de paiement des clients) et une diminution des flux d'investissement de 150 millions d'euros.
Valeo prévoit une baisse de 2% de la production automobile en 2020. Hors impact possible du coronavirus en Chine, le groupe a fixé les objectifs 2020 suivants en ligne avec les objectifs de la journée des investisseurs:
– Meilleurs résultats que 5 points;
– Contrôle strict des coûts et des investissements;
– Poursuite de l'augmentation de l'EBITDA et amélioration de la marge opérationnelle hors participation aux résultats des sociétés valorisées par mise en équivalence (en% du chiffre d'affaires);
– Limiter l'impact de la joint-venture Valeo Siemens eAutomotive sur la ligne mise en équivalence dans les résultats des sociétés mises en équivalence;
– Génération importante de cash-flow libre.

congénital : + 0,5% pour Mediawan, Neoen, Argan, P&V, Cegedim, Alstom

Groupe ADP (stable) a annoncé un accord de rachat, sous certaines conditions, d'une participation de 49% dans les aéroports GMR. L'opération se déroulera en deux temps. La première étape sera réalisée dans les prochains jours avec une part de 24,99%. La deuxième étape, pour 24,01%, est soumise à certaines conditions réglementaires, notamment l'obtention de permis administratifs ordinaires pour de tels projets, notamment auprès de la Reserve Bank of India. Elle se terminera dans les prochains mois. Après cette transaction, GMR Airports sera détenue conjointement par GMR Infrastructure Limited (GIL), une entité cotée du groupe GMR qui conservera 51% du contrôle et du contrôle de la société. ADP bénéficiera de droits de gestion très larges.
Aéroports GMR, un important groupe indien d'aéroports, possède un portefeuille d'actifs de classe mondiale avec sept aéroports dans trois pays (Inde, Philippines et Grèce), ainsi qu'une filiale de gestion de projet (GADL). Trois des sept aéroports sont desservis par des aéroports GMR: il s'agit des aéroports internationaux de Delhi et Hyderabad en Inde (entièrement consolidés sur les comptes des aéroports GMR) et de l'aéroport de Mactan Cebu aux Philippines (consolidés par équivalence sur les comptes des aéroports GMR). En 2019, ils ont accueilli 102 millions de passagers, soit une augmentation de 8,4%. Les quatre autres aéroports, qui ont accueilli 22 millions de passagers en 2019, sont en développement (Goa, Héraklion) ou remportent des enchères (Nagpur, Boghapuram). Ils seront desservis par les aéroports GMR une fois les travaux terminés. Au cours de l'exercice 2019, clos le 31 mars 2019, les aéroports GMR ont enregistré un chiffre d'affaires total de 715 millions d'euros et un EBITDA de 205 millions d'euros.
Le prix d'achat de 49% a été maintenu à environ 107,8 milliards INR (soit environ 1,36 milliard EUR). Le taux de rentabilité interne (TRI) estimé en roupies indiennes est supérieur à 10%. Le Groupe ADP prévoit de régler les aéroports GMR par mise en équivalence. La politique de dividende du Groupe ADP d'au moins 60% de la part du groupe dans le résultat net pour 2019 et 2020 a été confirmée. Cette transaction devrait avoir un impact limité sur le résultat par action pour les 5 prochaines années et sera alors très relutive après 2025. A moyen et long terme, cette opération augmentera significativement le retour sur capitaux employés par le groupe.
Le Groupe ADP devrait disposer de droits étendus, notamment la présence au conseil d'administration d'aéroports GMR comptant le même nombre de membres que GMR Infrastructure Limited. Le Groupe ADP pourra également nommer des postes clés prédéterminés dans les aéroports GMR.
Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie de développement international du groupe présentée lors de la journée des investisseurs du 5 avril 2019. Cette dernière s'appuie notamment sur l'acquisition de clusters dans des régions à économie dynamique et à trafic aérien. L'acquisition sera financée par Aéroports de Paris et, si nécessaire, par un emprunt.
L'opération financière s'accompagne de la conclusion d'un partenariat industriel stratégique avec GMR dans le domaine du développement des activités aéronautiques, entreprises, services informatiques, hôtellerie, innovation et ingénierie. Cette transaction prépare également la croissance future du Groupe ADP tant par rapport aux actifs existants, à travers l'augmentation attendue du trafic, l'horizon à long terme de leurs concessions, que les importantes réserves de capacité disponibles, ainsi que les futures opérations de développement. Grâce à trois plateformes de développement de premier plan – Groupe ADP, TAV Airports et GMR Airports – "cette opération conduit à la création du premier réseau aéroportuaire mondial", estime ADP.

VALEURS D'AUTOMNE

GENFIT (-5%) annonce que la suppression des données aveugles Phase 3 Resolve-IT sera reportée pour tenir compte des récents commentaires de la FDA attendus fin mars.
Les principaux résultats intermédiaires seront annoncés dans les semaines suivant la réception de ces commentaires.
Cette décision a été prise pour mieux comprendre l'état d'esprit actuel de l'écosystème NASH afin que l'entreprise puisse optimiser le dossier NDA elafibranor lors de sa présentation.
Genfit précise qu'à ce stade, l'essai clinique reste en double aveugle, ce qui signifie que cette période n'est en aucun cas liée à: la question de l'efficacité d'elafibranor; la question de la tolérance ou de la sécurité de l'elafibranor; entité corporative, juridique, stratégique ou financière.
La dette financière nette s'élève à 513,9 millions d'euros, soit une baisse de 17% par rapport au 31 décembre 2018. Elle représente 1,26 fois l'EBITDA pro forma en 2019. Avant l'impact d'IFRS 16 (alliance financière fixée à 3 fois max. ).
Sopra Steria proposera un dividende de 2,40 euros par action (1,85 euros pour l'exercice 2018) lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires.

Air France KLM : -3% pour Eramet et Archos

SES-imagotag (-3%) a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 247,4 ME (+ 31,7%), dépassant légèrement l'objectif de + 30% fixé pour l'année, permettant au groupe d'être en bonne voie d'atteindre l'objectif de 2022 chiffre d'affaires annuel de 800 ME. Les ventes internationales ont augmenté de 40,2% à 180 ME grâce à une forte présence sur les principaux marchés européens, ainsi que dans de nouvelles zones hors Europe, où SES-imagotag a réalisé d'importants efforts d'investissement ces dernières années. Les clients internationaux sont de plus en plus ouverts aux avantages de la plateforme VUSION, offrant aux magasins une solution omnicanal agile et entièrement intégrée. La part des ventes internationales a représenté plus de 70% du chiffre d'affaires au cours de l'exercice.

GTT (-2%) achètera 100% du capital de Marorca aux actionnaires et dirigeants Une entreprise basée en Islande et spécialisée dans la navigation intelligente conçoit des systèmes de rapports opérationnels et optimise l'efficacité énergétique des navires, réduisant ainsi leur impact environnemental. Aujourd'hui, plus de 600 navires sont équipés du système Marorek.

Atari (-1,5%) utilise le marché. Le Groupe procède à une augmentation de capital en numéraire avec droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS) de 3,59 millions d'euros par l'émission de 12 805 823 actions nouvelles au prix unitaire de 0,28 €, soit une réduction de 6,67% par rapport au prix clôture du 17 février 2020 (0,30 euros), précédant la détermination du prix par le PDG d'Atari et une réduction de 10,87% par rapport aux volumes moyens pondérés des 20 séances de bourse précédant la fixation du prix d'émission par le PDG (0,314 euros) . Le montant d'émission pourra être porté à 4,12 ME, ce qui correspond à l'émission de 14 726 696 actions nouvelles en cas de clause portant sur 15% du montant initial.
Ker Ventures, société détenue à 100% par Frédéric Chesnais, PDG d'Atari, détenant 18,38% du capital de la société, a indiqué avoir souscrit à titre irréductible à 1 million d'actions soit environ 0,28 ME et l'institution a fourni une garantie de 0 , 2 ME. Toutes ces intentions représentent plus de 75% de l'augmentation de capital prévue.
L'éditeur et producteur de divertissement interactif annonce également la première prochaine d'une série de jeux mobiles avec 2 studios partenaires: "ATARI Combat: Tanks & Puzzles" et "Mob Empire".

Axa : -1,5% de Guerbet, Renault, Technicolor, Faurecia, Kering, Safran, TechnipFMC, Arkema, Natixis

teleperformance (stable) enregistre une augmentation d'activité à deux chiffres, soit + 20,6% sur la base des données publiées et + 10,6% de croissance organique.
On note une augmentation de 70 points de base de la marge EBITA courante, qui atteint 14,3%, et une augmentation de 28,3% du résultat net, soit 400 millions d'euros.
La société offrira un dividende par action de 2,40 EUR, soit une augmentation de 26,3%.
Les objectifs pour 2020 sont une croissance organique des ventes de + 7% ou plus et une amélioration de la marge EBITA actuelle d'au moins + 10 points de base.
Les objectifs financiers pour 2022 ont été confirmés par un chiffre d'affaires d'environ 7 milliards d'euros, comprenant des acquisitions ciblées de services à forte valeur ajoutée.
L'augmentation moyenne sur une base similaire devrait être supérieure ou égale à + 7% par an sur la période 2020-2022, avec une augmentation moyenne du taux de marge d'EBITA d'au moins +10 points de base par an sur cette période. .

transgène (stable) a annoncé que le premier patient avait reçu le virus TK6002 de nouvelle génération par voie hépatique intra-artérielle (AHI) comme traitement régional des métastases hépatiques inopérables dues au cancer colorectal (CRC). Cette procédure a eu lieu au St James University Hospital de Leeds (Royaume-Uni). Le Dr Adel Samson est le principal chercheur dans ce processus.

© 2020, Boursier.com



Ouverture de Paris: déclin confirmé … ◄ Devis Mutuelle Santé
4.9 (98%) 32 votes