Obligation de loyauté d'Omerta ® Devis Santé

Le rôle d’une mutuelle de santé est de prendre en charge intégralement ou partiellement les débours de soin non couvertes en l’Assurance Maladie. En contrepartie d’une cotisation, les adhérents de la mutuelle santé se voient remboursés leur frais de santé à hauteur du rang de garanties souscrit.

Contrairement à l’Assurance Maladie, la mutuelle santé n’est pas obligatoire. Chacun est libre d’y adhérer et pourquoi pas non. Toutefois, avec la baisse des remboursements de la Sécurité Sociale, la couverture d’une mutuelle santé est aujourd’hui indispensable. De plus, avec la mutuelle entreprise obligatoire en or premier janvier 2016, chacun salarié de france bénéficiera d’une complémentaire santé.

Les mutuelles santé françaises sont régies selon le Code de la Mutualité et sont des organismes à but non lucratif dans lesquels les adhérents sont intégrés or processus décisionnel.

En décembre dernier, la présidente de la commission DPJ, Régine Laurent, a réussi à sortir de sa poigne de fer dans un gant de velours. Elle a appelé le ministère de la Santé et des Affaires sociales pour "libérer la parole" des employés de la DPJ.



Patrick Lagacé
Patrick Lagacé
presse

Les employés ont peur de parler publiquement du DPJ, même devant une commission d'enquête dont la tâche est … d'améliorer le DPJ.

Je cite M.moi Laurent, début décembre: «Les travailleurs vivent sous une chape de plomb appelée omerta», où omerta est la loi du silence de la mafia.

Les employés de DPJ ne sont pas moins courageux que les autres employés du secteur public. Ils ont le même réflexe de survie professionnelle que les infirmières, les enseignants, les agronomes travaillant pour l'État: ne parle pas, ne critique pas.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE ARCHIVE

Régine Laurent, présidente du Comité spécial des droits de l'enfant et de la jeunesse

C'est ce qu'on appelle le «devoir de loyauté», un devoir qui a été mal invoqué par les gestionnaires de l'État pour exhorter les employés à ne jamais, jamais, jamais critiquer publiquement les «employeurs».

En partie avec l'obligation de loyauté, le ministre de l'Agriculture a tenté de pendre le dénonciateur Robert Robert avant que l'agronome ne se sauve suite à l'opposition du public.

Ne dis jamais Ne faites pas de vagues. Ne parlez pas aux médias. Ne commentez pas sur Facebook. Car oui, "l'employeur" surveille parfois les commentaires des infirmières, des enseignants, des responsables sur Facebook.

***

Par exemple, en Estrie, une infirmière a été suspendue pour avoir hardiment parlé de ses conditions de travail déplorables et brutales sur sa page Facebook. Ces conditions de travail étaient connues du CIUSSS d'Estonie. En parler publiquement l'a suspendu.

Il y a aussi le danger de parler en privé. Je ne plaisante pas. Même en privé, en groupe de discussion, sur ce peut-être les infirmières qui protestent contre des conditions de travail inhumaines peuvent entraîner une suspension.

C'est arrivé à une infirmière du même CIUSSS en Estonie: suspendue pour avoir fait l'équivalent numérique de penser à haute voix à une machine à café. Big Brother regarde vos pensées …

Pas seulement en Estrie. Cela fait cinq ans que j'ai écrit pour la première fois sur l'abus du «devoir de loyauté» de fermer des employés du secteur public. Je pensais que cela ne s'applique qu'aux enseignants. Il est clair que le CIUSSS, les municipalités, les commissions scolaires et les facultés ont les mêmes avocats et consultants RH.

Je cite deux spécialistes de la gestion dans une lettre à presse, Le 5 décembre 2019, concernant l'angoisse des soignants sur le réseau: "Le ministère nie obstinément la crise actuelle, et surtout supprime les critiques des tuteurs par le devoir de loyauté. "

Un exemple récent qui a récemment fait la une des journaux de Maurita: un médecin qui a condamné la fin de la crise au Cap-de-la-Madeleine, a été relevé de ses fonctions de direction pour publier hardiment des logements sur cette idée, condamné ailleurs par la pétition composé de 9 000 noms soumis à l'Assemblée nationale. Dans la saga qui a conduit à cette dégradation, le supérieur D. Janique Dion lui a rappelé son fameux «devoir de loyauté».

En 2018, je vous ai parlé d'une enseignante de la commission scolaire, la Seigneurie des Mille-Îles, qui est partie en congé d'études parce qu'elle en avait assez de pratiquer son métier dans des conditions de pauvreté. Elle m'a raconté son histoire avec son visage découvert, une photo d'elle penchée Appuyez sur +, La foudre des dieux de l'école est tombée sur Kathya Dufault: la commission scolaire a mené une guerre de guérilla légale payée d'impôt, en partie à cause d'une violation du devoir de loyauté.

Il n'est pas nécessaire d'être Albert Einstein pour comprendre pourquoi les gestionnaires utilisent le devoir de loyauté comme une plaisanterie pour faire taire les employés qui peuvent être tentés de parler publiquement de problèmes à l'école, de crise, du CHSLD, d'un laboratoire de recherche financé par l'État.

Parce que l'État accueille de très, très bonnes écoles avec des toits qui fuient et sans ressources pour aider les élèves en situation difficile; l'Etat accueille des intervenants du DPJ très chargés de dossiers et qui ne sont pas équipés de téléphones portables équipés de GPS; l'État se sent très bien que les vampires du secteur privé mènent des recherches sur les pesticides financés par les impôts …

Mais tu ne peux pas savoir ça.

Parce que lorsqu'un employé parle, le public ouvre les yeux, le public devient nerveux. Les journalistes appellent avec des questions fatigantes. Les parlementaires se lèvent à l'Assemblée nationale pour prendre le ministre.

Le dépannage est compliqué.

Mais la fermeture d'employés est facile.

***

C'est très clair dans le manuel des avocats et consultants RH qui conseillent les chefs d'établissement, les responsables du CIUSSS, les communes et les départements: ceux qui postulent, les suspendent, les licencient, et le problème disparaît. Si vous êtes obligé de les suspendre à nouveau ou d'annuler la suspension, il n'y a pas de problème: ils souffrent assez mentalement pour ne pas recommencer. Cela a l'avantage d'envoyer un signal clair à tous leurs collègues qui souhaiteraient également s'exprimer en public …

Je reviens à M.moi Régine Laurent, qui craignait que les enceintes DPJ ne sonnent pas. Le comité m'a informé que les pleurs du cœur ont payé. Ale M.moi Laurent, condamnant l'omert, savait que les intervenants avaient peur des représailles s'ils osaient venir dire leur vérité à leur comité.

Mmoi Laurent le savait avant de commencer les travaux: la Commission a appelé les intervenants à utiliser le formulaire sécurisé pour témoigner. Sûr, dans le sens où l'Etat, son employeur, n'aura pas accès à ce qu'il dit sous cette forme …

Ceux qui ont peur de la mafia prennent les mêmes précautions.

Obligation de loyauté d'Omerta ® Devis Santé
4.9 (98%) 32 votes