Nicolas Langlois: "Au niveau municipal, ils jouent ensemble" ◄ Assurance maladie : Comment ça marche ?

La mutuelle santé pas chère d´Avenir Mutuelle répond également aux besoins de complémentaire santé des étudiants
Quand on est jeune, les demande de santé, d´hospitalisation ou bien de remboursement, on n´y pense pas vraiment, et c´est tant mieux ! Toutefois, cela ne pas vous empêcher de profiter d´une protection santé bien ajusté pour que, en cas de souci, vos soins soient pris en charge. Et parce que, lorsqu´on est étudiant, le budget est parfois serré, Avenir Mutuelle vous conseille une mutuelle jeune à valeur réduit, cependant avec de vraies garanties. Nous écrire confiance quant à choix de votre complémentaire santé étudiante, c´est perpétrer confiance à une expérience sérieuse de plusieurs années a l’intérieur du milieu de la complémentaire santé. C´est choisir une solution de mutuelle jeune super accessible dépourvu pour autant limiter vos remboursements. Avec Avenir Mutuelle comme prestataire de votre mutuelle jeune, vous avez aussi la garantie d´un accompagnement sur-mesure assuré selon l´un de nos conseillers. Pour découvrir les tarifs de notre mutuelle jeune, n´hésitez pas à nous demander un tarif non payant gratis en prime sans bourse delier et sans engagement : en plusieurs clics, vous définirez vos attentes et comparerez à nous tarifs pour trouver l´offre qui vous convient le mieux.
Comment souscrire à une de à nous offres ?
Nos conseillers sont à votre disposition pour vous expliquer l’étendue de nos formules, services, et garanties. Ils vous offriront aussi les données et conseils de laquelle vous avez besoin afin de vous guider vers la mutuelle parfaite offrant le remboursement approprié à chacun besoin de santé (dentaire, optique…). N’hésitez pas aussi à demander un devis de mutuelle santé pas chère sur la toile : c’est gratuit, et nous vous apportons une réponse claire et rapide !

Nicolas Langlois Maire du PCF Dieppe (Seine-Maritime), candidat à la réélection

Vous traitez la santé comme une priorité dans votre campagne urbaine. Le rôle du maire agit-il dans ce domaine?

Nicolas Langlois Lorsque l'État ne fait pas son travail, les mairies doivent agir pour limiter les dégâts. Il y a un grand besoin de travailler sur le droit à la santé, qui est fortement remis en cause par les politiques menées par ce gouvernement. Les hôpitaux locaux sont étranglés lorsqu'ils ne sont pas fermés et les données démographiques sont en berne. En ce sens, nous devons garantir la proximité entre les résidents et le personnel infirmier. C'est ce que nous faisons, installer un centre de santé au cœur de la ville, favoriser l'arrivée des stagiaires en médecine urbaine, ouvrir un foyer médical d'urgence, ce qui leur permet de se débloquer. Un autre problème découlant de la politique gouvernementale est l'augmentation du remboursement des médicaments, et certains avantages ne sont pas disponibles pour les pauvres. C'est pourquoi nous voulons créer une mutuelle municipale.

Quelles sont ces mutuelles municipales?

Nicolas Langlois L'idée est d'offrir aux résidents une caisse d'assurance maladie personnalisée et disponible, après négociation d'un contrat avec une mutuelle. Le système commun des municipalités vise à renforcer le droit à la santé pour ceux qui ont le moins de ressources ou qui n'ont pas facilement accès aux soins complémentaires. Par exemple, ceux qui ne reçoivent pas de salaire. Au niveau municipal, l'objectif est de jouer ensemble pour avoir plus de force et pouvoir négocier les tarifs les plus bas possibles et la meilleure offre dans le domaine des services remboursés. De cette façon, nous construisons une nouvelle solidarité.

Plusieurs maires communistes ont déjà créé avec succès ces mutuelles municipales. Êtes-vous inspiré par ces exemples?

Nicolas Langlois Je ne suis pas pour les modèles qui comptent. L'exemple de Montreuil nous montre que le système est efficace, mais nous devons construire notre propre mutuelle Dieppe. Vous devez partir d'une page vierge pour pouvoir configurer le meilleur appareil possible. Tout d'abord, nous évaluons le nombre de résidents intéressés par ce système, ouvert à tous, nous essayons de connaître leurs besoins de santé pour assurer des retours appropriés, puis nous abordons la réciprocité. L'objectif est de trouver un accord avec une mutuelle qui nous offre des garanties qui ne se comportent pas comme une banque ou une assurance privée. Des organisations telles que les habitants et la mairie doivent être pleinement impliquées dans ce projet de solidarité.

Nicolas Langlois: "Au niveau municipal, ils jouent ensemble" ◄ Assurance maladie : Comment ça marche ?
4.9 (98%) 32 votes