Municipales 2020. À Bolbec, en France, Insoumise veut payer deux médecins ◄ Mutuelle santé pas cher pour qui et comment souscrire ?

En France, la certification maladie complémentaire (AMC), ainsi qu’à complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en conférencier d’un complément de remboursement des soins. Cette certitude complémentaire est va pour ça obligatoire, d’assurance-groupe dans l’ensembles des entreprises, ou d’activité, mettons facultative et souscrite volontairement dans l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance ou d’une mutuelle. Il a alors le choix entre plusieurs formules de garanties complémentaires analogue à des solutions différentes pour des remise variables.

Dans le langage courant, les sûrs et pourquoi pas les média parlent de « mutuelle » pour désigner tous les prestataires offrant une complémentaire santé à adhérents. Toutefois, il est un excès de langage, le terme « mutuelle » étant judiciairement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car c’est une société de individus (versus société de capitaux), elle se trouve être à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.

Avec un âge moyen de 45,02 ans, la liste Rachid Chebli est le plus jeune rival à conquérir Bolbec – contrairement à ce que l'extrême droite Douglas Potier, a apparemment utilisé de fausses nouvelles (nos 13 et 22 novembre 2019). Cela a été officiellement présenté le jeudi 13 février dans la salle de campagne, à Charles-de-Gaulle (lire ci-dessous). Le candidat en a profité pour dévoiler les atouts de son programme, qui sera pleinement dévoilé à Bolbécais lors de la grande rencontre du vendredi 21 février, en présence du très adjoint aux médias France Insoumise de Seine-Saint-Denis et du coordinateur de gauche Éric Coquerel. Le moyen habituel de Rachid Chebli est sans aucun doute le recrutement de deux médecins par la ville en réponse à la désertification médicale. " Nous les emploierons comme employés car les jeunes professionnels recherchent aujourd'hui "explique l'en-tête de liste.

Aider les plus vulnérables

Selon le candidat, le coût de la ville serait très faible: " Ils recevront un remboursement d'une partie de la cotisation de sécurité sociale et nous fournirons une allocation de 5 000 ou 7 000 € par mois " détails de Rachid Chebli.

Une autre promesse est que les premiers mètres cubes d'eau seront gratuits pour tous les ménages boliviens sans conditions de revenu. " Il a un double intérêt, le candidat convainc. Venez en premier lieu au secours des victimes les plus vulnérables. L'eau est une nécessité fondamentale. Au contraire, nous augmenterons le prix de l'eau au-dessus de ce que nous considérons comme une consommation excessive. L'eau est une denrée rare et précieuse. " Rachid Chebli invite les citoyens à discuter de ces propositions lors de réunions publiques, le tout en même temps de 18h00 à 20h00: lundi 2 mars à la Maison de Fontaine-Martel, mardi 3 mars à la Maison du Champ des Oiseaux, mercredi
4 mars au Bas du Bourg, jeudi
5 mars à la Maison des anciens et lundi 9 mars à Val-au-Grés, salle Rabelais.

Liste "Bolbec en commun"

Rachid Chebli, 53 ans, enseignant, conseiller municipal depuis 20 ans; Nathalie Boquelet, 50 ans, psychologue de l'éducation nationale; Joël Choulant, 62 ans, ancien retraité, ancien 1er maire adjoint Michel Havard; Muriel Tirel, 61 ans, directrice de l'hôpital; Stéphane Dumolard, 52 ans, agent territorial; Manon Cusset, 25 ans, maquilleuse professionnelle et artistique; Nicolas Douyere, 28 ans, programmeur analyste – community manager; Stéphanie Cuillier, 45 ans, à la recherche d'un emploi; Éric Lemarchand, 64 ans, retraité et membre de l'association; Patricia Le Dain, 56 ans, animatrice commerciale; Yannick Mabille, 38 ans, chef du groupe des maçons; Sylvie Lepicard, 60 ans, mère au foyer, Stéphane Lepape, 54 ans, chef de chantier à la retraite; Sandrine Quenot, 51 ans, cantine; Éric Lepont, 48 ans, agent de sécurité; Géraldine Le Flem, 45 ans, ancienne conseillère hospitalière, ancienne conseillère; Samuel Plumereau, 44 ans, chauffeur de camion – militant syndical; Coraline Folliot, 20 ans, étudiante; Jeremy Briet, 42 ans, professeur de sport; Émilie Capel, 26 ans, vendeuse; Joackim Lemarchand, 28 ans, à la recherche d'un emploi; Amélie Leblond, 30 ans, vendeuse; Stéphane Galais, 48 ​​ans, agent territorial; Anissa Chebli, 21 ans, ingénieure ingénieure; Thomas Fréval, 28 ans, employé de la Poste; Chantal Cotté, 65 ans, retraitée; Anthony Renault, 42 ans, recyclage; Ghislaine Lethuillier, 58 ans, femme au foyer; Mohamed Tamami, 70 ans, retraité; Sylvine Saint-Martin, 40 ans, vendeuse; Serge Belhache, 62 ans, a pris sa retraite; Nathalie Pluchon, 52 ans, femme au foyer; Camille Letailleur, 19 ans, vendeuse.

Municipales 2020. À Bolbec, en France, Insoumise veut payer deux médecins ◄ Mutuelle santé pas cher pour qui et comment souscrire ?
4.9 (98%) 32 votes