Médecine: les étudiants ont réussi ◄ Pourquoi prendre une assurance santé ?

En France, l’assurance maladie complémentaire (AMC), ou complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en intervenant d’un complément de remboursement des soins. Cette assurance complémentaire est va pour ça obligatoire, d’assurance-groupe dans toutes les entreprises, ou d’activité, admettons facultative et souscrite volontairement selon l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance et pourquoi pas d’une mutuelle. Il a alors la nomination entre plusieurs formules de garanties complémentaires correspondant à des services différentes pour des somme variables.

Dans le langage courant, les évidents ou les média parlent de « mutuelle » pour désigner la totalité des prestataires offrant une complémentaire santé à leurs adhérents. Toutefois, il est un exagération de langage, le terme « mutuelle » étant judiciairement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car il est une société de individus (versus société de capitaux), elle se trouve être à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.

Les représentants des étudiants sont parvenus mercredi à un accord avec les doyens des facultés de médecine, de pharmacie et de dentisterie, qui reconnaît les exigences des grévistes.

La fin des luttes entre les doyens des facultés de médecine et les étudiants. Après cinq mois de grève, quinze des seize réclamations ont été approuvées, mais les autorités ont refusé d'interdire aux étudiants privés de participer à un concours de résidence publique.

Les deux parties ont signé un accord qui a pris fin mouvement de grève et examens de boycott. Les étudiants en médecine, regroupés sous la coordination nationale, ont finalement eu gain de cause, gagnant la satisfaction de la totalité ou de la quasi-totalité de leurs demandes. Ceux-ci incluent, entre autres, la formation et les infrastructures, l’augmentation de la position dans la compétition médicale interne, la réduction des frais d’équipement payés par les étudiants dentistes, le système d’assurance maladie obligatoire …

Lisez aussi: Etudiants en médecine: tout pour l'escalade!

Selon l'accord signé, le gouvernement prévoit environ 100 nouveaux emplois par an à partir de 2020. Et pendant cinq ans pour les résidents sous contrat, et 50 pour non contractuelle.

Immédiatement après la signature de cet accord, les étudiants ont annoncé leur décision de reprendre les cours après plus de cinq mois de grèves et de boycottage des cours et des examens. Aussi une marche nationale prévue pour le 1st Septembre à Rabat a été annulé.

définouvelles
La meilleure équipe éditoriale choisie par le Challenge:

Laisser un commentaire