lunettes de vue à équilibre de charge nul, comment ça marche? ✎ Mutuelle Santé

Le rôle d’une mutuelle de santé est de prendre en charge intégralement ou partiellement les débours de soin non couvertes pendant l’Assurance Maladie. En contrepartie d’une cotisation, les adhérents de la mutuelle santé se voient remboursés leur frais de santé à hauteur du marche de garanties souscrit.

Contrairement à l’Assurance Maladie, la mutuelle santé n’est pas obligatoire. Chacun est libre d’y adhérer ou bien non. Toutefois, avec la baisse des remboursements de la Sécurité Sociale, la couverture d’une mutuelle santé est aujourd’hui indispensable. De plus, avec la mutuelle entreprise obligatoire au 1er janvier 2016, tout salarié français bénéficiera d’une complémentaire santé.

Les mutuelles santé françaises sont régies chez le Code de la Mutualité et sont des organismes à but non lucratif dans quoi les adhérents sont intégrés au processus décisionnel.

A partir du 1er janvier, la réforme «100% santé» oblige les opticiens à proposer au patient une gamme de montures et de verres correcteurs à zéro charge. Voici comment ce système fonctionne, conçu pour éviter d'abandonner le traitement pour des raisons financières.






© Fred Tanneau-AFP
A partir du 1er janvier 2020, chaque opticien devra présenter au point de vente au moins 17 modèles de montures en 2 coloris différents pour les adultes et 10 montures différentes pour les enfants en 2 coloris.

"100% santé"Entré en vigueur dans le domaine des verres à partir du 1er janvier. Cette réforme a été développée pour éliminer les paiements aux patients souhaitant corriger leur déficience visuelle et qui ont jusqu'à présent renoncé à l'équipement en raison de dépenses élevées surchargeant leur budget.

La gamme de verres spécifiée par les pouvoirs publics est actuellement obligatoire offerte par les opticiens dans le panier (monture et verres correcteurs), permettant l'accès à ce reste à zéroL'équipement est donc divisé en deux catégories: la classe A (sans frais pour le client) et la classe B, dont les prix sont gratuits. Voici ce qui change exactement pour l'assuré, en trois points:

> Quels verres sont pris en charge à 100%?

A partir du 1er janvier 2020, les formules «100% saines» proposent un choix entre au moins 17 modèles de montures adultes et 10 modèles pour enfants en 2 coloris différents, d'une valeur maximale de 30 euros. Rien n'empêche certains réseaux optiques de proposer une offre améliorée couvrant plus de modèles. Ils sont également tenus de réaliser un devis standard proposant une offre 100% santé.

Les verres correcteurs à vide sont constitués d'équipements qui utilisent un traitement amincissant et anti-rayures et anti-reflet, spécifiant une réforme qui exclut de ces offres des traitements contre la lumière bleue, la lumière du soleil ou anti-fouling. Le montant d'assurance est compris entre 32,50 et 170 euros TTC, le prix varie en fonction de la correction souhaitée et du type de verre (simple ou progressif), quels que soient les défauts visuels. Dans le cas d'une petite correction, le prix maximum pour les lunettes (qui ne coûte rien à l'assuré) sera de 95 euros, dont 30 euros pour les montures de lentilles monofocales ou 180 euros pour les verres progressifs. Le prix maximum pour un équipement 100% médical (monture + verres) sera de 265 euros pour des corrections très fortes avec des verres monofocaux et 370 euros (2 verres d'une valeur totale de 340 euros + monture pour 30 euros) avec des verres progressifs. Enfin, la fréquence minimale de remplacement d'une paire de lunettes par l'offre «100 santé» est de 2 ans pour les adultes et les enfants de 16 ans et plus, et de 1 an pour les enfants de moins de 16 ans.

> La réforme affecte-t-elle tous les assurés?

La santé à 100% est basée sur une base améliorée pour le remboursement de la sécurité sociale et la couverture santé complémentaire des dépenses. Autrement dit, seuls les Français disposant d'un contrat complémentaire santé responsable (comprenant un panier 100% soins) peuvent utiliser les équipements dans un panier 100% soins, avec un accompagnement complet grâce à l'intervention coordonnée des organismes d'assurance. santé obligatoire et complémentaire.

Cependant, depuis 2016, tous les employeurs du secteur privé (entreprises et associations), à l'exception de ceux qui emploient un salarié à domicile, sont tenus de proposer à leurs salariés une assurance maladie collective complémentaire.

Enfin, à partir du 1er janvier 2020, les bénéficiaires de la CMU-c l'utilisent aux mêmes tarifs que les autres assurés.

"Mais qu'en est-il des 5% de Français qui ne sont pas couverts par une assurance maladie complémentaire? Ceux qui sont les plus humbles et qui devraient logiquement être les premiers touchés par cette réforme ne peuvent tout simplement pas profiter de ce montant restant à zéro frais, sinon ils ont un fonds commun de placement! ", Souligne Stéphanie Dangre, présidente de All Group, la centrale d'achat d'optique centrale.

> Peut-on choisir des lunettes plus chères que l'offre 100% santé?

Même si l'opticien choisit une offre (avec devis), l'assuré est libre de choisir une paire de lunettes plus chères que celle prévue par la réforme. Cet équipement optique, qui ne fait pas partie du panier santé 100% optique, reste "free care": il s'agit d'un équipement "Classe B".

Dans ce cas, le patient recevra un remboursement conformément aux garanties prévues dans son contrat complémentaire santé, sachant cependant que le remboursement maximum pour la monture est actuellement limité à 100 euros, et pour les verres individuels à 320 euros.

La réforme prévoit également l'option de «mélanger» les équipements optiques que vous souhaitez acheter en choisissant des verres correcteurs sans charge et une monture en dehors du panier 100% santé (et vice versa). Dans ce cas, cette monture plus chère sera remboursée dans les conditions prévues dans le contrat d'assurance complémentaire, dans la limite de 100 euros et tout montant restant choisi.

De même, l'assuré pourra choisir des lunettes bénéficiant de traitements contre la lumière bleue, la lumière solaire ou antifouling, exclus de l'offre 100% santé, avec un remboursement maximum limité à 320 euros en le complétant, selon le type de contrat. signé.

lunettes de vue à équilibre de charge nul, comment ça marche? ✎ Mutuelle Santé
4.9 (98%) 32 votes