Les frais de gestion de l'assurance maladie complémentaire baissent ◄ Assurance maladie : Comment ça marche ?

En France, la certification maladie complémentaire (AMC), ainsi qu’à complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en orateur d’un complément de remboursement des soins. Cette certitude complémentaire est mettons obligatoire, sous forme d’assurance-groupe dans l’ensembles des entreprises, ainsi qu’à branches d’activité, soit facultative et souscrite volontairement en l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance et pourquoi pas d’une mutuelle. Il a alors la sélection entre plusieurs formules de garanties complémentaires correspondant à des prestations différentes pour des total variables.

Dans le langage courant, les indubitables ou bien les médias parlent de « mutuelle » pour désigner les prestataires offrant une complémentaire santé à adhérents. Toutefois, il est un exagération de langage, le terme « mutuelle » étant judiciairement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car c’est une société de personnes (versus société de capitaux), elle se trouve être à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.






© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Consultation médicale

INFOGRAPHIE – Selon UFC-Que Choisir, les tarifs de l'assurance maladie complémentaire ont augmenté en moyenne de 5% dans la médiane en 2020, bien au-dessus de 3% annoncés par la profession. Ce qui a nui à la mise en œuvre de «100% de santé». Et surtout, enflammez la colère d'Emmanuel Macron, qui a condamné à plusieurs reprises la baisse des coûts de gestion des mutuelles et des assureurs.

Malgré les promesses du gouvernement, la réforme "100% santé", qui permet le recouvrement intégral des coûts des lunettes et des soins dentaires, se fera bien aux dépens des consommateurs. Selon l'UFC-Que Choisir, les tarifs de l'assurance maladie complémentaire ont augmenté en moyenne de 5% dans la médiane en 2020, bien au-dessus des 3% annoncés par la profession. Certaines organisations ont même augmenté leurs contributions de 8% à 12%. À terme, la médiane des frais supplémentaires de 80 EUR sera à la charge de l'assuré. De quoi éveiller la colère d'Emmanuel Macron, qui a appelé les mutuelles et les assureurs lors de la crise des "gilets jaunes" à les rappeler à l'ordre. Le chef de l'Etat a condamné la baisse des frais de gestion qui paient 20% des cotisations versées par l'assuré. Et qui ont dépassé l'assurance maladie.

Lisez aussiLa vérité sur les écarts dans les coûts de gestion de l'assurance maladie complémentaire






© Fourni par Challenges


Evolution des coûts de gestion de la complémentaire santé et de l'assurance maladie. Source: Drees

LEÇON N ° 1

inflation

Le coût de gestion des prestations complémentaires a augmenté en moyenne de 4,3% par an en 2009-2018 (à 7,5 milliards d'euros), deux fois plus vite que les dépenses de santé. La profession indique des évolutions réglementaires (tiers payants, contrats responsables) et une augmentation des taxes contractuelles, de 1,75% à 14,07% depuis 2005.

LEÇON 2

communication

Contrairement à l'assurance maladie, complémentaires – en compétition – elles communiquent beaucoup. Les soi-disant «coûts d'acquisition» représentent en moyenne 8% des contributions collectées. Des millions d'euros sont dépensés chaque année pour des campagnes de santé à distance telles que le parrainage sportif.

LEÇON 3

balayage

L'assurance maladie a fait des efforts pour contrôler les coûts et rationaliser. Le changement numérique a commencé en 1998. Avec la carte Vitale, il a dématérialisé les cartes de soins et autres services, tout en fermant les comptoirs. Au prix de milliers de suppressions d'emplois.

Les frais de gestion de l'assurance maladie complémentaire baissent ◄ Assurance maladie : Comment ça marche ?
4.9 (98%) 32 votes