les employés contraints de s'isoler bénéficieront d'une assurance maladie ✎ Qu’est ce que l’assurance santé ?

MUTUELLE PAS CHÈRE ET EFFICACE
Avenir Mutuelle vous donne l’opportunité de souscrire une réel complémentaire santé, performante et complète, conçue pour les solde modestes ou pour ceux à qui les nécessités en santé sont faibles. En effet, mutuelle pas chère s’adapte aussi bien aux étudiants qui n’ont pas les moyens de cotiser beaucoup pour leur mutuelle, qu’aux individus desquelles les nécessités en santé sont brin importants. En fonction de votre profil et de vos désirs médicaux, vous proposerons le contrat de mutuelle pas cher répondant le mieux à vos attentes pour enrichir les manques de l’assurance maladie obligatoire et obtenir un remboursement optimal.


Le gouvernement a décidé d'ouvrir le droit aux indemnités journalières à tous les salariés soumis à l'isolement, même s'ils ne remplissent pas les conditions requises.





Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) – Alors que le gouvernement prépare des mesures de surveillance et d'intervention sanitaires pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19, un élément législatif pour les assurés sociaux a déjà été introduit au début du mois, comme l'a révélé mardi "BFMTV". Le décret publié le 1er février au Journal officiel a en effet fixé des règles d'exonération pour les assurés exposés au coronavirus.

"Pour limiter la propagation de l'épidémie de 2019-n-Cov, les assurés qui sont soumis à l'isolement, à l'expulsion ou au soutien à domicile et ne peuvent pas bénéficier des prestations dans le cadre de cette pause, des indemnités journalières", prévu par le Code de la sécurité sociale, lit-on dans le décret.

Cela s'applique également à tous les employés et travailleurs indépendants qui ont été "dans la zone affectée et dans des conditions d'exposition susceptibles de transmettre cette maladie".

Ouverture inconditionnelle des droits

Le décret couvre les assurés qui ne remplissent généralement pas les critères d'indemnisation. En effet, il prévoit "la possibilité d'ouvrir le droit aux indemnités journalières sans remplir les conditions d'ouverture de la loi concernant la durée minimale d'activité ou la cotisation minimale".

En d'autres termes, les employés pourront bénéficier de ces dommages sans avoir à prouver la durée minimale de l'entreprise (au moins 150 heures dans les trois mois ou 90 jours avant la cessation d'emploi) ou les cotisations minimales requises en principe (sur la base d'un salaire minimum de 1.015 fois) minimum horaire au cours des six derniers mois).

Les périodes d'attente ne seront pas appliquées

Le délai maximum de paiement des indemnités journalières pour chaque assuré est de 20 jours. Veuillez noter que le congé de maladie doit être délivré par un médecin d'une agence régionale de la santé, et non par le médecin traitant.

En outre, le décret prévoit également que les délais d'attente ne s'appliquent pas «pour permettre le versement des indemnités journalières à compter du premier jour de cessation». Nous vous rappelons que les salariés du secteur privé subissent trois jours de pénurie avant de pouvoir bénéficier des indemnités journalières de maladie. Pendant cette période, ils ne reçoivent aucun paiement de l'assurance maladie.

© 2020, Boursier.com



les employés contraints de s'isoler bénéficieront d'une assurance maladie ✎ Qu’est ce que l’assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes