les associations demandent l'interdiction des acquisitions téléphoniques ✎ Mutuelle Santé

Le rôle d’une mutuelle de santé est de prendre en charge intégralement ou bien partiellement les mise de fonds de soin non couvertes en l’Assurance Maladie. En contrepartie d’une cotisation, les adhérents de la mutuelle santé se voient remboursés leur frais de santé à hauteur du rangée de garanties souscrit.

Contrairement à l’Assurance Maladie, la mutuelle santé n’est pas obligatoire. Chacun est libre d’y adhérer ou bien non. Toutefois, avec la perte des remboursements de la Sécurité Sociale, la couverture d’une mutuelle santé est aujourd’hui indispensable. De plus, avec la mutuelle entreprise obligatoire au 1er janvier 2016, chaque salarié de france bénéficiera d’une complémentaire santé.

Les mutuelles santé françaises sont régies en le Code de la Mutualité et sont des organismes à but non lucratif dans quoi les adhérents sont intégrés en or processus décisionnel.

Les liens indiquent un manque d'informations et de conseils sur les produits vendus, ce qui souvent ne répond pas aux besoins des acheteurs – en moyenne, la connexion dure moins de cinq minutes.






© Reuters


Les litiges liés aux acquisitions ont augmenté de 60% depuis 2012 … Selon plusieurs associations représentant les consommateurs et les familles qui demanderont une interdiction mardi, "une technique de vente dangereuse bat son plein". "Nous demandons l'adoption immédiate de mesures qui mettraient fin aux excès les plus scandaleux (…) et à la révision de son modèle économique", écrivent-ils dans une déclaration commune de l'AFOC, du CLCV, des familles rurales, de l'UFC-Que Select et de l'UNAF.

Ils soulignent que les secteurs qui utilisent massivement cette pratique sont ceux qui concentrent le plus de litiges, notamment la santé et l’assurance: ils représentent 29% des contrats et représentent près des trois quarts des réclamations. (72%). Pas étonnant que les personnes âgées soient les premières victimes.

Les liens indiquent un manque d'informations et de conseils sur les produits vendus, ce qui souvent ne répond pas aux besoins des acheteurs – en moyenne, la connexion dure moins de cinq minutes.

"Modèle économique pervers"

Ils condamnent également le "modèle économique pervers des acquisitions d'assurances", la rémunération des courtiers augmentant dès la première année puis sérieusement amputée. "Si cette pratique garantit aux assureurs l'enthousiasme des avocats, elle les engage dans une fuite perverse qui les pousse dans une perspective énorme. En outre, la rémunération des courtiers est en partie liée à la résiliation du contrat par Nous nous assurons que tout a été mis en œuvre pour dissuader les consommateurs de la résilier ", lit-on dans le communiqué.

Les associations réclament une "interdiction de vendre dans le temps" et introduisent une date incompatible à partir de laquelle "la deuxième fois" peut intervenir, mais également une obligation de conserver tous les enregistrements téléphoniques pour les acquisitions afin de punir efficacement les entreprises impliquées dans de tels abus. Enfin, ils exigent l’adoption d’un mécanisme d’authentification de la signature garantissant le consentement du consommateur.

Laisser un commentaire