L'assurance maladie perd plus de 115 millions d'euros dans la procédure engagée contre Sanofi ✎ Pourquoi prendre une assurance santé ?

La mutuelle santé pas chère d´Avenir Mutuelle répond aussi aux besoins de complémentaire santé des étudiants
Quand est jeune, les demande de santé, d´hospitalisation ainsi qu’à de remboursement, n´y pense pas vraiment, et c´est mieux ! Toutefois, cela ne pas vous empêcher de profiter d´une protection santé bien ajusté pour que, en cas de souci, vos soins soient pris en charge. Et étant donné que, lorsqu´on est étudiant, le plan de finance est de temps en temps serré, Avenir Mutuelle vous conseille une mutuelle jeune à taxe réduit, par contre avec de vraies garanties. Nous exécuter confiance quant au choix de votre complémentaire santé étudiante, c´est instituer confiance à une expérience sérieuse de plusieurs années dans le mitan de la complémentaire santé. C´est choisir une solution de mutuelle jeune super accessible sans pour autant limiter vos remboursements. Avec Avenir Mutuelle tel que prestataire de votre mutuelle jeune, vous avez également la garantie d´un accompagnement sur-mesure assuré selon l´un de à nous conseillers. Pour découvrir les prix de mutuelle jeune, n´hésitez pas à demander un tarif gratuit et sans engagement : en plusieurs clics, vous définirez vos objectifs et comparerez à nous prix pour trouver l´offre qui vous convient le mieux.
Comment souscrire à une de à nous offres ?
Nos conseillers sont à votre service pour vous expliquer l’étendue de nos formules, services, et garanties. Ils vous offriront également les données et conseils desquels vous avez besoin dans le but de vous orienter vers la mutuelle adéquate offrant le remboursement approprié à chacun besoin de santé (dentaire, optique…). N’hésitez pas aussi à demander un devis de mutuelle santé pas chère sur internet : c’est gratuit, et nous vous apportons une réponse claire et rapide !

Dans un litige avec le géant pharmaceutique Sanofi, la Caisse nationale d'assurance maladie a dû payer 115,9 millions d'euros. La question concerne la procédure trop tard.

En engageant une procédure devant Sanofi après le délai de prescription, l'assurance maladie est tombée à 115,9 millions d'euros. | ARCHIVES


  • En engageant une procédure devant Sanofi après le délai de prescription, l'assurance maladie est tombée à 115,9 millions d'euros. | ARCHIVES

Historique de la période de limitation. La Caisse nationale d'assurance maladie des employés (CNAMTS) a demandé 115,9 millions d'euros au laboratoire pharmaceutique Sanofi. Mais selon les informations de écho, le tribunal de commerce de Paris a rejeté sa demande car la procédure était trop tardive.

Tout a commencé en 2009. Pendant ce temps, Sanofi a introduit Plavix, un traitement des maladies cardiovasculaires sévères récurrentes. Ce médicament a ensuite atteint la quatrième position des thérapies les plus vendues dans le monde. Une véritable "oie qui pond des œufs d'or" pour son producteur.

Le problème: le principe actif Plavix, le Clopidogrel, perd la protection réglementaire. Les concurrents de Sanofi en profitent pour vendre des médicaments génériques à des prix inférieurs.

Pratiques anticoncurrentielles

Le laboratoire français réagit en faisant du lobbying pour ses produits auprès des médecins et pharmaciens. échos par conséquent, nous tenons à vous informer que les premiers sont ensuite appelés à inclure le terme «non substitué» lors de la prescription de Plavix, et les seconds à émettre Sanofi si un tel soutien n'est pas introduit.

Ces pratiques illégales ont conduit Sanofi à être condamné par l'Autorité de la concurrence. En 2013, ce dernier a infligé une amende de 40,6 millions d'euros au géant de la drogue pour avoir discrédité des médicaments génériques Plavix.

Le délai de prescription a été dépassé

Sanofi et ses concurrents concluent des accords amiables pouvant atteindre plusieurs millions d'euros. Mais le laboratoire et la CNAMTS – qui ont conduit au retour du patient Plavix – n'ont pas pu trouver de compromis. En 2017, l'assurance maladie a attaqué Sanofi devant un tribunal de commerce de Paris et a demandé pas moins de 115,9 millions d'euros à une société pharmaceutique.

Trop tard pour la justice, qui a jugé en octobre que le délai de prescription de cinq ans avait été dépassé. Selon le tribunal, l'assurance maladie était en effet au courant des pratiques anticoncurrentielles de Sanofi dès 2011, lors de son témoignage devant l'Autorité de la concurrence.

Il a contacté échosLa CNAM a refusé de prendre la parole, déclarant que la procédure était toujours pendante, suggérant que l'affaire avait été portée devant la cour d'appel. Sanofi, à son tour, a refusé de commenter.

Partagez cet article

L'assurance maladie perd plus de 115 millions d'euros dans la procédure engagée contre SanofiOuest-France.fr

L'assurance maladie perd plus de 115 millions d'euros dans la procédure engagée contre Sanofi ✎ Pourquoi prendre une assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes