Hausse de 80% du bénéfice net en 2019 à 3,86 milliards d'euros, mais en deçà des attentes ◄ Assurance maladie : Comment ça marche ?

En France, la garantie maladie complémentaire (AMC), ou complémentaire santé, est un système d’assurance maladie qui complète celui de la Sécurité sociale en conférencier sous forme d’un complément de remboursement des soins. Cette sûreté complémentaire est soit obligatoire, sous forme d’assurance-groupe dans toutes les entreprises, ou branches d’activité, va pour ça facultative et souscrite volontairement par l’assuré auprès d’une compagnie d’assurance et pourquoi pas d’une mutuelle. Il a alors le choix entre plusieurs formules de garanties complémentaires correspondant à des solutions différentes pour des solde variables.

Dans le langage courant, les sûrs ou les média parlent de « mutuelle » pour désigner tous les prestataires offrant une complémentaire santé à leurs adhérents. Toutefois, c’est un exagération de langage, le terme « mutuelle » étant juridiquement protégé. Une “mutuelle” se distingue des compagnies d’assurances classiques car il est une société de personnes (versus société de capitaux), elle se trouve être à but non lucratif (contrairement aux compagnies d’assurances) et son conseil d’administration est composé de représentants des adhérents (et non d’actionnaires). Les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire.

L'assureur français Axa a enregistré une hausse de 80% de son résultat net à 3,86 milliards d'euros en 2019, résultat soutenu par des commissions exceptionnelles inférieures à celles de l'année précédente et une progression globale de l'activité.

Cependant, l'assureur est toujours accablé par près de trois milliards d'euros d'effets exceptionnels et par une catastrophe naturelle élevée dans sa filiale Axa XL, qui se traduit par des résultats inférieurs à 4,36 milliards d'euros de revenus attendus en moyenne par les analystes interrogés par le fournisseur de données financières FactSet. Impliqué dans une énorme transformation depuis près de quatre ans, Axa paie toujours la réorganisation de cet exercice. En 2018, le Groupe a réalisé près de trois fois le résultat net, grevé de commissions exceptionnelles, dont 3 milliards d'euros liés aux débuts américains de son ancienne filiale américaine Axa Equitable Holdings et un niveau élevé de catastrophes naturelles.

Si la facture est moins salée en 2019, elle reste importante, avec près de trois milliards d'euros d'honoraires exceptionnels répartis entre l'impact négatif des ventes prévues d'Axa Bank Belgium (600 millions d'euros), la déconsolidation d'Equitable Holdings (600 millions) et la réévaluation des produits dérivés (791 millions ). Les catastrophes naturelles ont également eu un impact sévère sur sa filiale Axa XL l'an dernier, qui comprend les activités d'assurance et de réassurance des entreprises. L'entité, née du rachat de Bermudan XL Insurer pour 12 milliards d'euros en 2018, n'était pas rentable, comme en témoigne le ratio total supérieur à 101%. Lorsqu'une entreprise est rentable, ce ratio clé est inférieur à 100%. En particulier, un coût supplémentaire de 300 millions d'euros, s'ajoutant au niveau normal des frais de sinistre fixé à 750 millions d'euros par an, comme l'a demandé l'assureur en novembre dernier.

Axa, le deuxième assureur européen derrière son rival allemand Allianz, dit avoir pris "de nouvelles mesures pour réduire la volatilité des résultats d'Axa XL en 2020». Voilà pourquoi il s'est abonné à "nouvelle protection de réassurance»Mais aussi réduit le profil en assurance contre les dommages exposés aux catastrophes naturelles, ainsi qu'en assurance responsabilité civile. Globalement, ces mesures permettront de réduire le résultat opérationnel d'Axa XL de 200 millions d'euros en 2020, ce qui devrait atteindre 1,2 milliard d'euros, prévient le groupe dans un communiqué. Malgré ces difficultés, l'assureur a enregistré un chiffre d'affaires de 103,53 milliards d'euros, en hausse de 1% en données publiées et de 5% à taux de change constants, soutenu par l'ensemble de ses activités.

Hausse de 80% du bénéfice net en 2019 à 3,86 milliards d'euros, mais en deçà des attentes ◄ Assurance maladie : Comment ça marche ?
4.9 (98%) 32 votes