exemple de cancer montrant la perception du français ✎ Mutuelle Santé

MUTUELLE PAS CHÈRE ET EFFICACE
Avenir Mutuelle vous donne l’opportunité de souscrire une réel complémentaire santé, efficace et complète, conçue pour les appréciation modestes et aussi ceux de laquelle les besoins en santé sont faibles. En effet, mutuelle pas chère s’adapte tant aux étudiants qui n’ont pas les moyens de cotiser beaucoup pour leur mutuelle, qu’aux individus dont les demandes en santé sont miette importants. En fonction de votre profil vos désirs médicaux, nous vous proposerons le contrat de mutuelle pas cher répondant le mieux à vos attentes pour compléter les manques de l’assurance maladie obligatoire et obtenir un remboursement optimal.

Existe-t-il une différence dans la perception des inégalités en matière de santé entre les vestes jaunes, les participants à un vaste débat et un échantillon plus représentatif des Français? L’Institut Curie et l’Institut Viavoice se sont penchés sur cette question du cancer dans le cadre d’une enquête publiée le 11 septembre (1). Si la réponse est précise, elle confirme ce que les élus et les citoyens ont exprimé lors du Grand Débat: c’est évidemment une préoccupation sérieuse pour nos concitoyens qui le considèrent à 69%. Il existe des inégalités dans le domaine du cancer et les attribue principalement au revenu et au lieu de résidence.

Faire plus de pédagogie

Parmi les principales conclusions de cette étude, il faut absolument renforcer la pédagogie, en particulier en ce qui concerne le risque: plus de la moitié des personnes interrogées affirment ne pas être suffisamment informées et certains facteurs, tels que le risque alimentaire ou professionnel, restent mal compris.

En ce qui concerne les deux principaux thèmes liés à l'accès aux soins et aux parcours de soins, d'autres plans concernant le cancer et le plan "Ma santé 2022" ont commencé à apporter des réponses. Mais la perception est parfois fausse. Beaucoup de Français pensent que le traitement du cancer n'est pas entièrement remboursé, notamment pour le traitement de la douleur, les traitements innovants, les prothèses mammaires, les capillaires et la fertilité. Cependant, les prothèses dentaires sont en partie, et des suppléments mutuels complètent les tarifs de la sécurité sociale. Et bien sûr, les traitements antalgiques et innovants sont pleinement pris en charge. L'avenir reste incertain pour 43% de ceux qui craignent que notre système de sécurité sociale garantisse un accès à long terme à des soins innovants.

Évaluer la qualité des soins

Les critères d’évaluation de la qualité sont l’une des questions clés de l’accès aux soins. Pour les Français, le choix d'un établissement de santé en oncologie dépend en premier lieu de la qualité de son équipement (60%), puis de l'avis du médecin traitant (49%). L'accès géographique est mentionné par un peu plus du quart des Français (27%), vivant probablement dans des régions éloignées. Moins du quart des Français déclarent le nombre d'activités réalisées et le nombre de patients pris en charge ou classés dans les médias, sachant que la qualité des soins dépend du nombre d'activités et de l'expérience de l'équipe.

Au cours des soins, les témoignages de patients recueillis au cours de notre étude montrent que l’annonce du diagnostic reste un moment clé, qui n’est pas toujours le meilleur, et que le post-cancer est un problème majeur, demandant des mesures à prendre pour éviter les récidives vie professionnelle. 62% des Français interrogés pensent qu’aucune vie active normale ne peut être retrouvée après un traitement contre le cancer.

Quelques leçons à retenir

À la lumière des résultats de notre enquête, plusieurs conclusions doivent être tirées. Tout d'abord, le cancer touche plus gravement les personnes défavorisées sur les plans économique et social en raison de la relation entre le cancer et le travail, le régime alimentaire, le manque de prévention et le lien avec le tabac et l'alcool.

Bien que les plans de lutte contre le cancer aient été à la pointe de la lutte contre les inégalités, nous n’avons guère progressé en termes de connaissances, d’évaluation et de mesures à prendre pour lutter contre ces inégalités. Exemple: Nous ne disposons pas actuellement d'une cartographie précise de la France pour déterminer les inégalités géographiques face au cancer.

Deuxièmement, la proximité d'un centre de santé ne signifie pas que le patient a plus de chances de guérir. En effet, la question de la "proximité" doit être comparée aux seuils d'activité que l'INCa souhaite augmenter, à juste titre, puisqu'il a été démontré qu'en deçà d'un certain nombre de cas, la perte de bonheur est réelle. Tout d'abord, les inégalités doivent faire l'objet de mesures objectives telles que la mise en place de communautés de professionnels de la santé territoriales, la répartition des médecins généralistes dans les domaines prioritaires et le recours aux étudiants en médecine, la création d'assistants médicaux. Ceci s'applique clairement à la fois à l'isolement géographique et à de meilleures relations entre l'hôpital et la ville.

Niveau européen

Enfin, la question des inégalités doit être soulevée au niveau européen, où les différences de survie entre Est et Ouest, Nord et Sud restent importantes. Il convient de noter que la seule accréditation mondiale dans le domaine de l'oncologie est européenne (OECI, organisation européenne d'instituts d'oncologie) et qu'une douzaine de PBC et de CHU sont impliqués dans ce processus. L’OECI proposera à partir de 2020 l’accréditation de réseaux autour de Centres complets de cancérologieen soulignant la relation nécessaire entre les hôpitaux spécialisés et les hôpitaux généraux. En septembre 2018, l'Organisation européenne d'oncologie (ECCO) a organisé un «sommet» avec des représentants de patients. Ses conclusions montrent que les questions que nous avons posées à la France concernaient tous les patients atteints de cancer en Europe. Les trois priorités sont la nécessité d'évaluer la qualité de l'hôpital, la nécessité d'une meilleure connexion entre l'hôpital et la ville, ce qui devrait nous satisfaire, le droit à l'oubli, reconnu par les Européens qui disent que la loi française s'applique à toute l'Europe (parce que la Belgique a adopté une loi identique à Loi française).

* Organisation des instituts européens du cancer (OECI)

(1) Cancer Observatory Institute Curie-Viavoice 2019: L'inégalité face au cancer

Laisser un commentaire