Edition de Belfort-Héricourt-Montbéliard | Exposition à l'amiante: une pénalité de 110 000 euros a été infligée au PSA ✎ Assurance maladie : Comment ça marche ?

Le rôle d’une mutuelle de santé est de prendre en charge intégralement ainsi qu’à partiellement les dépenses de soin non couvertes parmi l’Assurance Maladie. En contrepartie d’une cotisation, les adhérents de la mutuelle santé se voient remboursés leur frais de santé à hauteur du phase de garanties souscrit.

Contrairement à l’Assurance Maladie, la mutuelle santé n’est pas obligatoire. Chacun est libre d’y adhérer ou non. Toutefois, avec la baisse des remboursements de la Sécurité Sociale, la couverture d’une mutuelle santé est aujourd’hui indispensable. De plus, avec la mutuelle entreprise obligatoire d’or premier janvier 2016, chacun salarié de france bénéficiera d’une complémentaire santé.

Les mutuelles santé françaises sont régies chez le Code de la Mutualité et sont des organismes à but non lucratif dans quoi les adhérents sont intégrés en or processus décisionnel.

"Ni petit ni grand n'est qu'une victoire", commente Jacques Rambur, président de l'Association des victimes de l'amiante et des maladies professionnelles en Franche-Comté. Serge Heidet, 75 ans, dont plus de 40 dans la fonderie de l'usine de Sochaux, souffre d'un cancer bronchique et pulmonaire depuis trois ans.

Le 20 février, le Centre social de la Cour de justice de Belfort a reconnu la «culpabilité impardonnable» de l'employeur pour avoir exposé le travailleur à l'amiante, en particulier en 1967-1977. PSA reçoit une indemnité de Serge Heidet à hauteur de 100 000 euros pour souffrance morale et physique, 6 300 pour déficit fonctionnel temporaire, 4 000 pour plaisir et 1 500 pour dommages esthétiques. Cependant, PSA, qui n'a pas commenté cette décision, devrait faire appel et dispose d'un mois pour le faire. La reconnaissance des dommages augmente également la pension accordée par la Caisse d'assurance maladie de base.

"Un vrai soulagement"

Selon l'arrêt de la PSA, elle estime qu '"il n'y avait pas de publication ou d'information destinée à l'industrie" sur le risque d'inhaler la poussière d'amiante avant le décret du … 1977. Argument non arrêté par un tribunal sur la base des "tableaux des maladies professionnelles" de 1945 ou sur le fait que "des spécialistes ont identifié des risques liés à l'exposition à l'amiante" lors de l'exposition des travailleurs.

L'avocat de M. Heidet, Me Fleury, qui estime que son client "a également été dévoilé après 1977", a salué cette décision en saluant le "vrai travail d'équipe" avec l'association des victimes de l'amiante. "C'est un vrai soulagement pour mon client et cela peut créer une opportunité pour de nombreux anciens employés qui manquent d'informations depuis longtemps", a-t-elle déclaré. L'avocat et Jacques Rambur évoquent des diagnostics médicaux. Les médecins attribueraient rapidement certaines pathologies telles que le cancer broncho-pulmonaire et même la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) uniquement aux cigarettes.

Le PSA a déjà été condamné en 2017

"Sans notre association, M. Heidet ne pourrait pas reconnaître cette" culpabilité impardonnable ", commente Jacques Rambur. Et pour résumer: "Nous avons encore une quinzaine de dossiers d'anciens salariés d'Alstom, de PSA et d'autres petites entreprises de construction ou sidérurgiques".

Dans ce cas, ce n'est pas la première croyance de PSA. En 2017, une "culpabilité impardonnable" a déjà été reconnue contre lui. L'affaire était similaire à celle de Serge & # 39; Heidet. La décision a été confirmée lors de la procédure d'appel.

Edition de Belfort-Héricourt-Montbéliard | Exposition à l'amiante: une pénalité de 110 000 euros a été infligée au PSA ✎ Assurance maladie : Comment ça marche ?
4.9 (98%) 32 votes