des banques accusées de pratiques illégales ◄ Comment marche le remboursement d’assurance santé ?

MUTUELLE PAS CHÈRE ET EFFICACE
Avenir Mutuelle vous donne l’occasion de souscrire une réel complémentaire santé, performante et complète, conçue pour les profits modestes et aussi ceux desquelles les besoins en santé sont faibles. En effet, mutuelle pas chère s’adapte aussi bien aux étudiants qui n’ont pas les moyens de cotiser beaucoup pour leur mutuelle, qu’aux personnes desquelles les nécessités en santé sont doigt importants. En fonction de votre profil vos attentes médicaux, nous vous proposerons le contrat de mutuelle pas cher répondant le mieux à vos attentes pour enrichir les manques de l’assurance maladie obligatoire et obtenir un remboursement optimal.

Une lettre a été envoyée au ministère de l'Économie et des Finances, qui a condamné le respect par les banques de l'assurance de l'emprunteur.

Il est tout aussi difficile de changer l'assurance prêt immobilier. Et pourtant, pendant un peu plus de deux ans, les emprunteurs pouvaient rivaliser chaque année. Il permet d'économiser plusieurs milliers d'euros. Selon le comparateur Assurland, 90% des emprunteurs en sont conscients. Et pourtant 85% ne l'utilisent pas. La raison? Les banques ralentissent toujours. "Dans 30% des cas, les emprunteurs ne reçoivent pas de réponse à la demande de renégociation d'assurance. Ou être en retard, ce qui les oblige à attendre l'année prochaine avant de pouvoir changer d'assurance"Dit Martial Bourquin, sénateur PS, pour la modification qui a facilité le changement de contrat annuel.

»LIRE AUSSI – L'assurance prêt: des projets qui renforcent la concurrence

Résultat: depuis l'adoption de cet amendement, les banques n'ont perdu que 1 à 2% de leurs contrats et conservent la grande majorité des parts de marché (plus de 80%). Une situation inacceptable pour un groupe de courtiers qui, via le cabinet d'avocats Place Avocat, ont envoyé une lettre au ministère de l'Économie et des Finances à propos de laquelle Le Figaro a découvert.

Dans un contexte de taux d'intérêt bas, les marges bancaires sur les crédits hypothécaires diminuent. Certaines institutions financières tentent de consolider celles de l'assurance de l'emprunteur. Un marché de plus de neuf milliards d'euros. "À cette fin, les banques utilisent tous les moyens, y compris illégaux ", condamne Me Laurent Denis, avocat spécialisé en droit bancaire, qui défend les agents immobiliers.

Ainsi, par exemple, l'agence Crédit Agricole Charente-Périgord accorde des salaires plus élevés aux courtiers qui lui présentent des dossiers composés de plus de neuf fois sur dix assurances collectives, selon un extrait de l'accord 2020, l'agence publiée dans l'e-mail. "La Caisse Régionale Charente-Périgord n'a jamais offert de payer à un courtier pour une documentation de prêt immobilier qui bénéficierait de l'assurance collective de l'emprunteur, mais uniquement pour une documentation fournissant une assurance."Réplique la gestion de l'usine.

»LIRE AUSSI – Hypothèque: votre assurance peut coûter plus cher qu'un prêt

Autre exemple: La Banque Postale rejetterait une demande de résiliation car l'acte ne serait pas complet, même s'il a été déposé dans le délai fixé par la loi (deux mois), selon la lettre du 29 novembre 2019, pratique courante. "La première fois que ma banque a rejeté ma demande car un document manquait. Ce qui n'est pas vrai. Deuxièmement, je n'avais pas de réponse. Le troisième que j'ai appelé Magnolia.fr (comparateur d'assurance emprunteur) et la banque ont confirmé par écrit qu'elle avait approuvé l'offre, " dit l'emprunteur. Il arrive même qu'après avoir accepté la résiliation du contrat, la banque continue de facturer deux fois son client.

Enfin, toutes les caisses d'épargne et la Banque Populaire imposeraient désormais une clause stipulant que "l'intervention du courtier se limite à trouver une solution financière aux prêts pour financer les biens achetés». Il exclut donc les contrats d'assurance de l'emprunteur.

»LIRE AUSSI – Comment renégocier l'assurance emprunteur?

Tout cela, selon les requérants, coûte aux emprunteurs plus de 3 milliards d'euros par an. "Toutes ces pratiques illégales constituent une violation de la libre concurrence et des droits des consommateurs. Il n'y a pas de sécurité juridique s'ils ne sont pas punis"Laurent Denis me croit et il condamne"conflit d'intérêts entre deux missions de l'autorité de surveillance prudentielle et résolution: maintenir la stabilité du système et protéger les consommateurs».

L'avocat s'apprête à engager plusieurs actions en justice qui, espère-t-il, changeront la donne. De son côté, le sénateur Bourquin attend toujours d'examiner sa proposition, qui vise à inscrire dans la loi la date de l'anniversaire, qui servira à déclencher la résiliation annuelle du contrat. Elle a été réalisée en avril 2019 … Gagnez du temps pour les banques. "Jusqu'à ce que nous soyons touchés, nous utilisonsLe banquier glissera.

des banques accusées de pratiques illégales ◄ Comment marche le remboursement d’assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes