Compléments alimentaires – quel risque? ☎ Qu’est ce que l’assurance santé ?

Le rôle d’une mutuelle de santé est de prendre en charge intégralement ainsi qu’à partiellement les dépense de soin non couvertes chez l’Assurance Maladie. En contrepartie d’une cotisation, les adhérents de la mutuelle santé se voient remboursés leur frais de santé à hauteur du successivement de garanties souscrit.

Contrairement à l’Assurance Maladie, la mutuelle santé n’est pas obligatoire. Chacun est libre d’y adhérer ainsi qu’à non. Toutefois, avec la baisse des remboursements de la Sécurité Sociale, la couverture d’une mutuelle santé est aujourd’hui indispensable. De plus, avec la mutuelle entreprise obligatoire or premier janvier 2016, tout salarié de france bénéficiera d’une complémentaire santé.

Les mutuelles santé françaises sont régies selon le Code de la Mutualité et sont des organismes à but non lucratif dans lesquels les adhérents sont intégrés or processus décisionnel.

Les compléments alimentaires sont des «aliments» sous forme de gélules, comprimés, ampoules, gélules, etc. Ils contiennent des vitamines, des nutriments, des plantes. Ils sont destinés aux personnes pouvant présenter des carences nutritionnelles temporaires (régime spécial, grossesse, fatigue hivernale). Ils ont peu de contre-indications, en plus des allergies à certaines plantes et des interactions possibles entre les plantes présentes dans les suppléments et les traitements de base.

Les compléments alimentaires sont des «denrées alimentaires» et répondent donc aux exigences des réglementations applicables en matière de denrées alimentaires. Les concentrations de vitamines et de minéraux sont également réglementées par des concentrations maximales spécifiques. Cependant, comme ce ne sont pas des médicaments, ils ne sont pas soumis à l'évaluation scientifique et à l'autorisation de mise sur le marché requises pour les médicaments. A noter également les achats en ligne dont les recettes des pays d'origine des compléments ne sont pas les mêmes qu'en France. Lisez attentivement l'étiquette du produit et vérifiez la composition.

En cas de surdosage, certains suppléments peuvent être plus toxiques que bénéfiques. Faites donc attention à l'automédication et à la prise de nombreux suppléments qui peuvent contenir les mêmes nutriments ou vitamines. En observant les doses recommandées sur l'étiquette, un surdosage en vitamines est inutile car elles sont excrétées par les reins et peuvent parfois être plus toxiques que bénéfiques. Si vous souffrez d'une maladie chronique au cours d'un traitement à long terme, informez votre médecin pour vous assurer qu'il n'y a pas de contre-indications au traitement de base. Il peut également y avoir des allergies à certaines plantes présentes dans les suppléments. Attention à la tolérance des produits! Adressez-vous à votre pharmacien ou à votre médecin traitant en cas d'événement inhabituel.

Compléments alimentaires – quel risque? ☎ Qu’est ce que l’assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes