Communiqué de presse du Conseil des ministres ® Pourquoi prendre une assurance santé ?

MUTUELLE PAS CHÈRE ET EFFICACE
Avenir Mutuelle vous donne l’occasion de souscrire une vraie complémentaire santé, efficace et complète, conçue pour les truble modestes et aussi ceux de laquelle les nécessités en santé sont faibles. En effet, notre mutuelle pas chère s’adapte aussi bien aux étudiants qui n’ont pas les moyens de cotiser beaucoup pour leur mutuelle, qu’aux personnes desquelles les nécessités en santé sont nuage importants. En fonction de votre profil et de vos besoins médicaux, vous proposerons le contrat de mutuelle pas cher répondant le mieux à vos attentes pour compléter les manques de l’assurance maladie obligatoire et obtenir un remboursement optimal.

Le Conseil des ministres s'est réuni le jeudi 2 février 2012 entre 11 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Au début du Conseil, le Président de la République a condamné les actes de violence qui ont marqué les récentes manifestations de l'opposition, bien qu'ils n'aient pas été interdits par les autorités administratives compétentes. Il regrette profondément les excès, qui sont malheureusement devenus des victimes. Le chef de l'Etat a demandé au Conseil de garder une minute de silence en mémoire et d'exprimer son souhait d'un prompt rétablissement aux victimes. Il a de nouveau appelé à la paix et à la tranquillité et a invité les dirigeants politiques et les militants de divers partis à faire preuve de retenue et de sens des responsabilités.

Le chef de l'État a ensuite informé le Conseil des auditions qu'il a tenues:

• Raimundo PEREIRA, président de l'Assemblée nationale de Guinée-Bissau;

• S.EM. Nicolas NORMAND, ambassadeur de France à Dakar;

• Seyni SENE, président de la Chambre de commerce de Louga;

• Délégation d'associations de transport routier auprès du ministre chargé des transports terrestres;

• Délégation d'enseignants, accompagnée du ministre compétent pour l'enseignement secondaire supérieur;

• Délégation des délégués des lycées de Dakar;

• BIWATER avec l'ambassadeur britannique;

• Délégation Concessionnaires du Nettoyage avec le ministre d'État, ministre du Milieu de vie.

Dans le cadre de ses activités, le chef de l'Etat a informé le Conseil qu'il présidait:

Cérémonie de remise des diplômes de magistrat 2011;

Cérémonie inaugurale du Little Blue Train; et

La cérémonie de réception des taxis SKODA.

Le chef de l'Etat a également présidé les cérémonies dédiées à:

Le prix du grand chef d'État pour l'art et les lettres;

Grand prix du chef de l'État pour l'innovation technologique; et

Le Grand Prix du Chef de l'Etat pour la promotion de la femme.

Le président de la République a félicité le ministre d'État à l'Industrie, le ministre d'État à la Culture et le ministre d'État à la Femme pour l'excellente organisation de ces trois événements. Dans sa communication, le Premier ministre a informé le Conseil de la cérémonie d'ouverture officielle de la 7e édition du Festival national des arts et de la culture (FESNAC), qu'il a présidé à Saint-Louis en présence du ministre d'État chargé de la culture. Cette édition, a-t-il dit, porte sur les blagues de cousins, un instrument de perfection de l'harmonie et de pacification des relations sociales.

Ministre Le ministre d'État, ministre des Mines, de l'Industrie et des PME a informé le Conseil qu'il avait inauguré le Collège Lam-Lam dans la communauté rurale de Chérif LO. La construction de ce collège fait partie du programme d'exploitation minière sociale et a été financée à hauteur de 150 000 000 FCFA par la Fondation IMPULSO sous la direction de la société minière SEPHOS. SA. Le ministre d'Etat a ensuite évoqué sa visite à Bambey, où il a également inauguré une mini-industrie, appartenant à l'épargne mutuelle et aux prêts des femmes de la ville, et qualifiée de "calebasse de développement". Il a également annoncé la décision du Sénégal d'adhérer à l'Initiative de Transparence Minière (ITIE). Cette initiative, a déclaré le ministre d'État, vise à renforcer la bonne gouvernance dans les pays riches en ressources naturelles et à accroître la transparence dans la gestion des revenus que les pays et leur fragmentation tirent de l'exploitation des ressources minérales, en rendant public un résumé des paiements effectués par les entreprises minières. Il a donc déclaré que les citoyens pourraient exercer un contrôle sur l'utilisation de ces ressources.

Le ministre Dans sa communication, le ministre de l'Enseignement supérieur, du CUR et de la Recherche scientifique a présenté la situation actuelle dans les universités publiques. Dans ce contexte, il a indiqué que les arriérés de contributions au budget du Conseil de l'enseignement supérieur africain et malgache (CAMES) étaient entièrement apurés; des certificats de réussite pour les enseignants inscrits sur les listes de compétences ont été envoyés à Dakarz et les nouveaux candidats sont autorisés à postuler. De même, les heures supplémentaires dues aux enseignants sont payées. Concernant la 2ème Cité des Enseignants, a précisé le ministre, l'entrepreneur a reçu des versements qui lui permettent de terminer le chantier dans de bonnes conditions. Il a souligné que les arriérés de paiement dus aux structures de santé par les universités étaient pleinement satisfaits et demandés. En termes de dette totale des universités, elle est actuellement évaluée en termes de soutien du gouvernement central. Il a également indiqué que le projet de loi sur la réforme du titre avait été transmis au Secrétariat du gouvernement et qu'une évaluation financière de cette modification restait à faire. Quant à l'augmentation de la prime académique, les contacts avec le ministère de l'Économie et des Finances se poursuivent afin de trouver la meilleure solution. Le ministre a annoncé la création prochaine d'un groupe de réflexion sur les questions universitaires.

Ministre Le ministre des langues primaires, secondaires et moyennes ainsi que des langues nationales a informé le Conseil des mesures prises par le gouvernement pour régler définitivement les réclamations des syndicats du moyen et du moyen-âge. Il a déclaré que les conséquences financières d'un doublement de la rémunération pour l'augmentation du taux horaire et de l'allocation de logement ne sont pas financièrement stables à court ou moyen terme. D'autres réclamations, liées notamment à la situation des intérimaires et des contractuels, à la validation des années de volontariat et de licenciements, ainsi qu'aux complots soumis par les syndicats sont en cours d'examen par le comité technique pour trouver des solutions.

 Le ministre des relations avec les institutions a informé le Conseil de l'adoption par le Sénat de six projets de loi autorisant le président de la République à ratifier les accords et conventions.

Communiqué de presse du Conseil des ministres ® Pourquoi prendre une assurance santé ?
4.9 (98%) 32 votes