Assurance vie: quelles solutions dans les situations extrêmes? ◄ Assurance maladie : Comment ça marche ?

Le rôle d’une mutuelle de santé est de prendre en charge intégralement ainsi qu’à partiellement les dépense de soin non couvertes chez l’Assurance Maladie. En contrepartie d’une cotisation, les adhérents de la mutuelle santé se voient remboursés leur frais de santé à hauteur du rang de garanties souscrit.

Contrairement à l’Assurance Maladie, la mutuelle santé n’est pas obligatoire. Chacun est libre d’y adhérer et pourquoi pas non. Toutefois, avec la perte des remboursements de la Sécurité Sociale, la couverture d’une mutuelle santé est aujourd’hui indispensable. De plus, avec la mutuelle entreprise obligatoire au 1er janvier 2016, chacun salarié à la française bénéficiera d’une complémentaire santé.

Les mutuelles santé françaises sont régies pendant le Code de la Mutualité et sont des organismes à but non lucratif dans lesquels les adhérents sont intégrés d’or décisionnel.

Publié le 14 février 2020 à 8h36

Malgré les matelas sûrs introduits par les assureurs, les entreprises peuvent avoir des difficultés. Et l'épargne investie dans les contrats? Quelles mesures les spécialistes doivent-ils prendre pour éviter le pire? Au moins quatre affichages sont possibles.

1 Rachat de blocs

Il y a trois ans, l'art. 49 de la loi Sapin II du 10 décembre 2016, qui accorde au High Stability Board (HCSF) la possibilité de bloquer temporairement les mouvements de paiement de masse qui pourraient entraîner une forte hausse des taux d'intérêt. "Les intérêts (cela aurait un effet immédiat sur la dévaluation des fonds en euros), ont fait couler une grande quantité d'encre. "Cette disposition retrouverait sa raison d'être si, aussi improbable qu'elle soit aujourd'hui, un scénario de forte hausse des taux se présentait sous l'influence de facteurs inquiétants tels que la guerre au Moyen-Orient, le krach boursier, la catastrophe immobilière …", note Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de GVfM.

2 Suspendre la collection

Fermer un
fonds en euros

est le moyen le plus simple de prévenir la dilution des actifs. Bien que radicale, cette pratique est déjà mise en œuvre – temporairement ou définitivement – pour préserver la qualité des instruments sous-jacents de certains Fonds Eurodynamiques exposés aux actions ou à l'immobilier. Par exemple, Generali a temporairement fermé les fonds Innovalia, Elixence et France de 2 euros.

3 Limiter la garantie du capital

De plus en plus de contrats offrent une garantie de capital brut pour les frais de gestion, et sont donc réduits par ces coûts, vous permettant de jeter du lest sur
maintenir les performances

, Cette disposition doit être clairement énoncée dans le champ récapitulatif des informations contractuelles obligatoires, qui doit être lu attentivement avant l'enlèvement, et la valeur fournie à l'assuré doit être réduite des frais.

Certains acteurs dépassent les limites, par exemple Apicil, dont le fonds Euroflex offre une garantie nette d'un an réduite à 96% en échange d'un mécanisme financier qui permet de réinvestir 3% des frais de gestion (à partir de 4% des factures courues) dans une poche de diversification pour augmenter le rendement sur fonds. "Compte tenu du niveau actuel des taux, la réduction globale de la garantie du capital à 98% nous semble l'une des meilleures solutions pour assurer la stabilité des fonds en euros", note Cyrille Chartier-Kastler.

4 Activez le fonds de garantie

Le lancement du Fonds individuel de garantie des assurances (FGAP), qui s'élève à 70000 euros par personne et par usine (ce montant peut être multiplié par le maintien de contrats d'assurance avec différentes sociétés), est la dernière étape en cas de faillite. de l'assureur. Comme le rappelle Gildas Robert d'Optimind, "Le système prudentiel et la surveillance réglementaire sont conçus pour éviter ou du moins anticiper cette situation."

Si l'assureur ne respecte plus ses ratios de solvabilité, il doit préalablement soumettre à l'autorité de contrôle un plan de redressement, que précise Gildas Robert, "Peut intervenir et demander des actions spécifiques." L'entreprise pourra ainsi vendre ses actifs les plus risqués et dégradés en termes de rentabilité ou de solvabilité, vendre des filiales, voire reprendre un concurrent avant de lancer FGAP.

Assurance vie: quelles solutions dans les situations extrêmes? ◄ Assurance maladie : Comment ça marche ?
4.9 (98%) 32 votes