Améliorer la santé des jeunes et favoriser l'accès à la prévention et aux soins ☎ Devis Mutuelle Santé

La mutuelle santé pas chère d´Avenir Mutuelle répond également aux besoins de complémentaire santé des étudiants
Quand est jeune, les énigme de santé, d´hospitalisation ainsi qu’à de remboursement, on n´y pense pas vraiment, et c´est mieux ! Toutefois, cela ne doit pas vous empêcher de profiter d´une protection santé à l’aise pour que, en cas de souci, vos soins soient pris en charge. Et parce que, lorsqu´on est étudiant, le plan de finance est quelques fois serré, Avenir Mutuelle vous propose une mutuelle jeune à enchère réduit, mais avec de vraies garanties. Nous instituer confiance quant au choix de votre complémentaire santé étudiante, c´est former confiance à une expérience sérieuse de plusieurs années dans le milieu de la complémentaire santé. C´est choisir une solution de mutuelle jeune très accessible sans pour autant limiter vos remboursements. Avec Avenir Mutuelle comme prestataire de votre mutuelle jeune, vous avez aussi la garantie d´un accompagnement sur-mesure assuré dans l´un de nos conseillers. Pour découvrir les prix de notre mutuelle jeune, n´hésitez pas à nous demander un tarif gratuit et dépourvu engagement : en quelques clics, vous définirez vos attentes et comparerez à nous prix pour trouver l´offre qui vous convient le mieux.
Comment souscrire à une de à nous offres ?
Nos conseillers sont à votre service pour vous expliquer l’étendue de à nous formules, services, et garanties. Ils vous offriront aussi les informations et conseils à qui vous avez besoin pour vous guider vers la mutuelle idéale offrant le remboursement approprié à chacun besoin de santé (dentaire, optique…). N’hésitez pas également à demander un devis de mutuelle santé pas chère online : c’est gratuit, et nous vous apportons une réponse claire et rapide !

Certains jeunes sont dans une situation sanitaire précaire, surtout lorsque leurs revenus sont faibles et non indépendants.

Cela est d'autant plus problématique que les jeunes constituent une population particulièrement touchée par les comportements à risque et une communauté difficile à réaliser grâce aux messages préventifs. Le manque d'informations aggrave la situation.

Toute personne résidant en France peut bénéficier de soins de santé complémentaires (CMU-C) testés depuis 1999. Ce système a été complété, pour les personnes dont le revenu est supérieur au plafond CMU-C, par un système pour les aider à souscrire une assurance maladie complémentaire (ACS) , également tributaire des ressources.
Par conséquent, les jeunes, comme le reste de la population, peuvent bénéficier de la CMU-C ou bénéficier de soins de santé supplémentaires.

L'étude de l'Observatoire de la vie étudiante de 2010 montre cependant que 8% des étudiants déclarent qu'il n'y a pas d'assurance maladie supplémentaire contre 7% dans la population générale. 33% des jeunes déclarent renoncer aux soins pour des raisons financières. Cependant, selon les enquêtes réalisées par les mutuelles étudiantes, elles seraient de l'ordre de 18%. Il est donc nécessaire d'aider les jeunes à accéder efficacement aux droits existants pour éviter d'abandonner les soins: cela signifie aider les jeunes à mieux utiliser la CMU-C et soutenir des soins supplémentaires. santé. Le but ultime est de généraliser les solutions qui offrent une protection supplémentaire à tous les jeunes.

Rendre le système d'aide à la souscription d'une assurance complémentaire santé plus lisible et plus accessible aux jeunes

Dans le cadre de la gestion conjointe du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche et du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, les activités visant à améliorer le taux d'utilisation de la CMU-C et de l'AEC chez les jeunes, notamment les étudiants seront guidées: communication, accompagnement dans les procédures, analyse des conditions d'accès à ces systèmes pour élèves en situation d'incertitude.

L'assurance maladie et les organismes complémentaires de santé, notamment les mutuelles, seront particulièrement impliqués dans ces initiatives.

Définir les principales priorités de santé des jeunes pour les années à venir

Les principales priorités de santé des jeunes seront l'un des éléments importants de la nouvelle stratégie nationale de santé annoncée par le gouvernement.

Doit contenir:

• un élément renforçant l'éducation sanitaire;

• actions sur les déterminants de la santé (mobilité, nutrition, éducation sexuelle et vie émotionnelle, etc.) pour lutter contre les inégalités;

• des programmes et activités de prévention et de réduction des risques conformément au plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les comportements addictifs dont le développement est piloté, en coopération avec les services concernés, par la MILDT (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie);

• des mesures de prévention et de prise en charge des problèmes de santé mentale, notamment pour les pathologies rencontrées à cet âge.

Les activités prévues dans le plan s'adresseront aux jeunes jusqu'à 25 ans, ainsi qu'aux parents et aux agents de santé et de protection sociale en contact avec les jeunes.

La réflexion a débuté en juin 2012. Sous l'égide du ministère des Affaires sociales et de la Santé. Le travail s'appuie sur un large partenariat, tant au niveau des ministères (sport et jeunesse, éducation nationale, droits des femmes, enseignement supérieur et recherche, travail, agriculture, outre-mer, justice, intérieur, défense, culture) qu'au niveau territorial. Les agences régionales de santé et les acteurs locaux devront jouer un rôle important pour lier cette politique au plus près des citoyens.

La participation des jeunes sera recherchée lors de consultations précédentes avec les associations d'utilisateurs et de parents intéressées par les professionnels de la santé et des services sociaux.

Le projet de loi sur la santé publique promulgué par le Président de la République sera présenté au Parlement en 2014.

Augmenter le nombre de centres de santé universitaires (de 14 en 2013 à 30 en 2015)

Les services universitaires de médecine préventive seront soutenus pour leur permettre d'être complétés par une prophylaxie.

Les objectifs sont les suivants:

• éviter d'abandonner les soins aux étudiants en raison des coûts;

• promouvoir l'accès des élèves à un parcours de soins coordonné;

• faire des élèves des acteurs de leur santé.

Améliorer la santé des jeunes et favoriser l'accès à la prévention et aux soins ☎ Devis Mutuelle Santé
4.9 (98%) 32 votes