A Carcassonne, la réforme des retraites mobilise toujours des noyaux durs ☎ Assurance Santé

MUTUELLE PAS CHÈRE ET EFFICACE
Avenir Mutuelle vous donne l’opportunité de souscrire une vrai complémentaire santé, performante et complète, conçue pour les budgets modestes ou pour ceux dont les demandes en santé sont faibles. En effet, notre mutuelle pas chère s’adapte aussi bien aux étudiants qui n’ont pas les moyens de cotiser beaucoup pour leur mutuelle, qu’aux personnes desquelles les nécessités en santé sont larme importants. En fonction de votre profil et de vos désirs médicaux, vous proposerons le contrat de mutuelle pas cher répondant le mieux à vos attentes pour compléter les manques de l’assurance maladie obligatoire et obtenir un remboursement optimal.

plus
Hier le défilé a pris toute la rue de Verdun (non publié) et s'est arrêté chez le candidat LREM …

Travjusqu'à 67 ans, oui, canne"Ou encore: "Les Américains ont Donald, nous avons Scrooge"Hier à Davilla, à Carcassonne, nous avons pu lire quelques calembours drôles écrits sur le dos des manifestants, un total d'environ 500 (moins de 400 pour la police).

Ils sont venus manifester contre la réforme des retraites à l'appel de l'assemblée intersyndicale de FO, Unef, Solidaires, CGT et FSU. Si l'on en croit l'employé des chemins de fer, pour la première fois un défilé de protestation a pris la rue de Verdun sur toute sa longueur. En fait, l'objectif était de relier le boulevard le long de la place Gambetta en ligne droite pour atteindre le bâtiment de la principale caisse d'assurance maladie ("Safe"), le lieu choisi pour la relocalisation. Mais le défilé comportait une autre originalité, sans doute aussi une nouvelle. Il a passé trois bureaux électoraux: Jean-Noël Crouzet, Marie-Hélène Régnier et Christine Pujol. Devinette: sur les trois, une seule était fermée … Dans J.N. Le personnel permanent de Crouzet a regardé les manifestants passer. Christine Pujol a même eu un bref dialogue entre la partisane de la candidate debout sur le trottoir pour regarder de plus près la démo, et Marie-Jo Pereira (Solidaire 11), un fanion syndical à la main brandissant fortement ses convictions syndicales, bien ancré. Nous n'en connaîtrons pas le contenu … En revanche, le seuil de permanence de Marie-Hélène Régnier avait le droit de s'asseoir en bonne position, plaisantant plutôt, avec la musique de fond "Salsa demon" rapidement transformée en "Macron salsa". Pour les entités autres que carcassonnaises, une clarification s'impose: Marie-Hélène Régnier a été insérée dans la République en mars (LREM).

Une autre scène de rue, celle où les manifestants croisent les consommateurs du bar, qui sont également venus les voir, debout au bord de la route, et dont les convictions politiques étaient plus hors du commun. Nous l'avons ressenti avec des sourires ironiques … Enfin, un Gambetta carré, un touriste asiatique a paradé en regardant la photo (pour la première fois?) Une manifestation française avec les Gilets jaunes car ils étaient certains aussi.

A Carcassonne, la réforme des retraites mobilise toujours des noyaux durs ☎ Assurance Santé
4.9 (98%) 32 votes