Victory Capital Holdings, Inc. (VCTR) 2019 Copie de l'appel des résultats trimestriels ☎ mutuelle entreprise

Qu’est-ce que l’assurance professionnel ?
L’assurance responsabilité civile prostituée (RC Pro) est un type d’assurance qui couvre préjudices matériels ainsi qu’à corporels provoqués par un action professionnel, que ce mettons sur votre lieu de travail et pourquoi pas lors d’une mission.

Elle prend en charge les dommages causés à des tiers, qu’ils soient liés par une relation contractuelle (clients, partenaires, fournisseurs) ou non et garantit les :

corporels ;
matériels ;
immatériels.
Cette formule très complète donne l’opportunité aux entrepreneurs de regrouper différentes persuasion en une seule. Elle offre des garanties mais aussi des fleur complémentaires que chacun peut souscrire selon les caractères de sa profession. En effet, chauffeur de taxi, boulanger et pourquoi pas pharmacien ne sont pas soumis aux mêmes risques et n’ont donc pas les mêmes besoins.

Qui est concernée par l’assurance pro ?
L’assurance pro n’est pas obligatoire sauf pour métier réglementées ou bien libérales telles que :
les avocats ;
huissiers ;
agents immobiliers ;
positif ;
les condition médicales ;
de comptabilité ;
agents généraux d’assurance ;
les salarié du bâtiment.
Que couvre l’assurance professionnel ?
L’assurance responsabilité civile professionnelle prend en charge l’indemnisation des tiers en cas d’accident causé selon :

une erreur ;
une faute ;
une imprudence ;
une négligence ;
l’un de vos employés et pourquoi pas sous-traitants ;
vos locaux ;
un animal vous appartenant ;
votre matériel professionnel.
Notez que l’assurance professionnel couvre aussi votre activité et vos biens experts en d’incendie, de dégât des eaux, de catastrophe naturelle, de vol mais également de vandalisme.

Source de l'image: Motley Fool.

Victory Capital Holdings, Inc. (NASDAQ: VCTR)
Appelez 2019
2020 13 février, 8 h 00 ET

Contenu:

  • Notes préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Notes préparées:

opérateur

Mesdames et messieurs, merci de votre présence et bienvenue à Victory Capital Holdings, Inc. en 2019. Dans l'invitation à la conférence trimestrielle. (Instructions de l'opérateur)

J'aimerais maintenant passer la conférence à Matt Dennis. Allez-y, monsieur.

Matthew DennisChef de cabinet et directeur des relations avec les investisseurs

Bonjour. Avant de m'adresser à David Brown, je voudrais souligner qu'il y a des déclarations prospectives dans le débat d'aujourd'hui, donc il y a des risques et des incertitudes. Pour plus d'informations sur les facteurs de risque spécifiques susceptibles de faire différer sensiblement les résultats réels de ceux prévus dans les annonces futures, veuillez consulter notre communiqué de presse et les services de la SEC.

Bien que nous publierons le dossier de cet appel sur notre site, toutes les déclarations prospectives que nous faisons dans le cadre de cet appel sont basées sur des hypothèses aujourd'hui et nous ne nous engageons pas à mettre à jour ces déclarations prospectives pour refléter de nouvelles informations. ou des événements ou circonstances futurs survenus après la date à laquelle ils ont été faits.

En plus de la communication des informations selon les PCGR des États-Unis, nous déclarons également certains instruments financiers qui ne sont pas conformes aux principes comptables généralement reconnus. Nous pensons que ces mesures non conformes aux PCGR améliorent notre compréhension de notre entreprise et de notre rendement. Une comparaison de ces mesures non PCGR avec les mesures PCGR les plus comparables peut être trouvée dans les tableaux qui se trouvent dans notre rapport sur les résultats et dans la présentation des diapositives accompagnant cet appel. Ces deux documents se trouvent dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web. sur le site and.vcm.com.

Suis-je maintenant heureux de m'adresser à David, le président-directeur général David?

David C. BrownPrésident-directeur général

Merci tu vois. Bonjour et bienvenue à Earnings Call, le quatrième trimestre de la capitale de la Victoire. J'ai été rejoint aujourd'hui par Michael Policarpo, notre président, directeur financier et administratif; ainsi que Matt Dennis, notre chef de cabinet et directeur des relations avec les investisseurs.

Je consacre quelques minutes à discuter de nos résultats records du quatrième trimestre, qui, je crois, montrent la rentabilité de notre modèle commercial intégré. Je partagerai également une nouvelle sur l'intégration de l'acquisition USAA Investments. Je transmettrai ensuite cette information à Mike, qui examinera de plus près nos résultats financiers trimestriels et annuels. Après nos commentaires, Mike, Matt et moi serons en mesure de répondre aux questions.

L'aperçu de l'entreprise commence par la diapositive 5. 2019 a été une année de nombreuses transformations pour la capitale de la victoire. Nous avons considérablement augmenté notre taille, notre échelle, notre classe d'actifs, nos produits et la diversification de nos clients, tout en offrant d'excellents résultats financiers à nos actionnaires et en investissant massivement dans l'avenir. AUM global 2019. À la fin, il est passé à 151,8 milliards de dollars.

Les actifs sous gestion ont augmenté de 188% d'une année sur l'autre, reflétant 1,8 milliard de dollars en actifs acquis et en bénéfice net à long terme. Des flux positifs tout au long de l'année ont été tirés par des entrées nettes dans notre franchise USAA Investments récemment acquise et dans notre plateforme de solutions. Les deux pays ont profité des tendances de l'industrie favorisant les titres à revenu fixe pour des solutions à prix compétitifs.

Pour rappel, les marges que nous gagnons sur la plupart de nos stratégies de décision sont supérieures à la moyenne de notre entreprise, malgré des taux d'imposition généralement inférieurs à la moyenne. Cela est dû à l'efficacité acquise dans la gestion des stratégies quantitatives basées sur des règles sur notre plate-forme intégrée.

Après deux trimestres consécutifs de flux nets positifs, nous avons enregistré 1,5 milliard de dollars au quatrième trimestre. Flux de trésorerie à long terme en USD – reflétant une redistribution importante des clients liée à la solide performance d'investissement de nos franchises et à une dynamique de marché positive.

Bien que l'effet de la réallocation soit une sortie nette, nous continuons souvent à entretenir de meilleures relations économiques avec nos clients malgré l'équilibre. De plus, les activités d'équilibrage de la clientèle sont généralement cycliques et mettent l'accent sur l'importance de la diversification et d'une approche à long terme de nos activités à mesure que nous y réfléchissons.

Le bénéfice net ajusté avec avantage fiscal a augmenté pour atteindre un niveau record de 0,99 $ par action diluée au quatrième trimestre, en baisse de 9% par rapport au troisième trimestre. Quatrième trimestre – 161%. La marge d'EBITDA ajusté a également établi un record de 46,8% au cours de ce trimestre. trimestre. Il s'agit d'une augmentation de 200 points de base au troisième trimestre et d'une augmentation de 890 points de base par rapport au même trimestre l'an dernier. Ces résultats peuvent être attribués à notre modèle commercial supérieur combiné à une exécution de haut niveau.

Nous restons attachés à une stratégie de gestion du capital disciplinée pour 2019. Nous avons terminé l'année avec 952 millions de dollars. $ Dette, en forte baisse par rapport à 1,1 milliard de dollars. USD le 1er juillet, lorsque nous avons conclu l'acquisition de la USAA Wealth Management Company. À la fin de l'année, nous avons encore réduit notre dette à 929 millions de dollars. USD avec paiements de principal supplémentaires.

Nous avons également déclaré un dividende en espèces de 0,05 $ payable le 25 mars. Actionnaires détenant le 10 mars Nous continuons de faire d'énormes progrès dans l'intégration des activités que nous avons acquises auprès de l'USAA et continuons de planifier les synergies de coûts annoncées précédemment. À l'horizon 2020, nous prévoyons de passer de l'intégration des acquisitions à la réalisation d'opportunités de croissance via un canal direct vers les membres de l'USAA et la vente de produits achetés via les canaux de distribution traditionnels. Enfin, nous avons achevé le déménagement dans notre nouveau siège social à San Antonio, qui est maintenant devenu notre plus grand bureau et notre nouvelle maison.

Notre franchise d'investissement et notre plateforme de solutions ont continué de fournir d'excellents résultats d'investissement au quatrième trimestre, comme le montre la diapositive 7. Plus des deux tiers des fonds communs de placement sous gestion et des FNB de Morningstar ont été classés quatre ou cinq étoiles. années. Nous avons eu plusieurs franchises avec des fonds communs de placement classés par Morningstar dans le quintile supérieur d'un an, y compris Sycamore, RS Investments, INCORE, Munder et Trivalent.

USAA Investments avait un fonds commun de placement et les FNB étaient dans le quintile supérieur. Sur une période de trois ans, 79% des actifs sous gestion dans nos anciennes stratégies de capital de victoire et 85% des actifs sous gestion dans nos stratégies de revenu fixe JAVA ont dépassé les indices de référence pertinents. De plus, en 2019. Enfin, Morningstar a noté 11 des 12 fonds d'investissement à revenu fixe JAVA avec un total de quatre ou cinq étoiles. Sur notre plateforme, 64% des actifs sous gestion ont dépassé les repères pertinents pendant une période de trois ans.

La diapositive 8 montre le pourcentage de stratégies qui ont surpassé leurs repères sur trois, cinq et 10 ans. Ces résultats soulignent que nous fabriquons pour les clients actuels et notre plate-forme est attrayante pour les nouveaux clients à la recherche des types de produits et de solutions d'investissement que nous proposons.

Passant à la diapositive 10, je voudrais faire le point sur l'acquisition de JAVA Asset Management Company. Comme je l'ai déjà dit, nos efforts d'intégration se déroulent très bien et nous sommes en avance sur le temps dans l'interaction des coûts précédemment prévue. J'aimerais passer quelques minutes à explorer quelques domaines et à ajouter une transparence supplémentaire à nos efforts de croissance.

Premièrement, notre accord de transfert avec USAA garantit que tous les membres qui souhaitent investir directement dans le fonds mutuel USAA ou le 529 College Savings Plan sont immédiatement redirigés vers la victoire. Cet intérêt peut être exprimé lorsqu'un membre visite le site Web de l'USAA, appelle directement l'USAA ou répond à une lettre de l'USAA faisant la promotion de nos produits d'investissement.

Dans chaque cas, la perspective est guidée par une victoire de l'USAA. Il s'agit d'un élément important dans la création de nouvelles interactions avec les membres qui ne disposent pas actuellement de nos produits. Avec cet accord de transfert à long terme, nous renforcerons les bases de notre succès sur ce canal.

Deuxièmement, nous faisons la promotion active du FNB de fonds communs de placement JAVA et du 529 College Savings Plan auprès des membres. El. Par la poste, par téléphone ou par d'autres moyens, nous en sommes aux premiers stades et prévoyons d'accélérer cet effort au fil des ans. Par exemple, nous avons distribué des dizaines de milliers de courriels. Lettres conçues pour augmenter le nombre de plans d'investissement automatisés récurrents avec les clients existants. Nous avons reçu une excellente réponse et nous avons réalisé que l'activation de nouveaux plans d'investissement automatiques a augmenté de 153% au second semestre.

À compter du 1er juillet 2019, lorsque nous avons conclu l'acquisition, À la fin, 49000 membres ont activé de nouveaux plans d'investissement auto, dont plus de 19000 au cours de la même année 2018. Période. Un autre exemple est que nous avons également exécuté 529 courriels au quatrième trimestre. une campagne d'email pour encourager les membres à considérer 529 contributions comme une idée cadeau.

Seul décembre Nous avons réalisé que 529 primes avaient augmenté de 44% par rapport au même mois de l'année précédente. En conséquence, plusieurs milliers de nouveaux comptes 529 ont été ouverts en décembre seulement, avec 89% d'entre eux accédant au site. Jusqu'à très tôt, ces résultats tangibles sont certainement encourageants et confirment notre thèse selon laquelle nous pouvons augmenter la part de portefeuille entre les comptes existants et attirer de nouveaux membres USAA vers Victory.

Ces exemples pilotes sont des exemples de programmes que nous avons lancés et nous exécutons ou exécutons de nombreuses campagnes similaires. De plus, nous développons de nouveaux produits dans ce canal et introduirons de nouvelles technologies et plates-formes numériques au deuxième trimestre pour renforcer cet effort de marketing. Notre objectif est de trouver le bon équilibre et de continuer à fournir un service client exceptionnel au niveau attendu par les membres de JAVA, tout en accélérant notre potentiel de croissance.

Nous continuons à communiquer et à servir efficacement les membres par le biais de notre centre de contact dédié aux membres. Notre centre de contact est composé d'employés de longue date qui ont rejoint Victory Capital de l'USAA, afin qu'ils sachent et comprennent comment répondre aux besoins des membres. Depuis le 1er juillet, date à laquelle nous avons conclu l'accord, nous avons effectué environ 300 000 appels de vente et de service. Chacune de ces invitations est l'occasion de parler aux membres de leurs objectifs financiers et de proposer des solutions.

Nous avons des professionnels agréés qui effectuent des revues de portefeuille personnalisées, fournissent une aide à la planification financière du collège et fournissent des conseils généraux d'investissement à un membre sans frais. Nous offrons ces services aux membres parce que nous pensons qu'ils offrent une grande valeur, et les membres confirment l'importance de ces services personnalisés dans nos conversations avec eux.

De plus, nous élargissons nos capacités de communication et avons récemment ajouté une fonctionnalité de chat en direct que certains membres préfèrent. L'objectif est de permettre aux membres d'interagir avec nous via la plateforme de leur choix. Nous sommes très satisfaits de la façon dont notre centre de contact a évolué et fonctionne comme nous l'imaginions. Un autre moteur de croissance important est la distribution commerciale des produits d'investissement USAA par le biais de courtiers de détail et de canaux institutionnels existants.

Avec un cycle de vente généralement plus long, ce front gagne du terrain. Par exemple, le mois dernier, nous avons appris qu'un fonds à moyen terme exonéré d'impôt américain serait répertorié comme fonds recommandé par les analystes approuvés par le gestionnaire d'investissement mondial de Morgan Stanley Wealth Management. Cela augmente la disponibilité des fonds sur l'important canal de distribution de Victory et nous espérons continuer à obtenir des succès similaires à ceux que nous avons obtenus au fil des ans.

Pour revenir à la diapositive 11, nous sommes convaincus que nous avons tous les outils pour accroître encore la valeur pour les actionnaires dans la poursuite de notre stratégie de croissance. Notre capacité à nous appuyer rapidement nous donne la flexibilité dont nous avons besoin pour que notre bilan puisse effectuer de futures transactions favorables aux actionnaires.

En plus de simplement augmenter l’échelle, ce qui est essentiel dans l’environnement actuel du marché, toutes nos acquisitions comprennent un élément stratégique qui améliore notre entreprise. Je veux dire, nous voyons des transactions qui améliorent notre plateforme et / ou notre entreprise pour améliorer la façon dont nous servons nos clients actuels et futurs. Nous continuons à valoriser les acquisitions potentielles et sommes fortement encouragés par les opportunités offertes.

Nous croyons que l'expérience de notre équipe de direction dans l'acquisition, l'intégration et la gestion d'une entreprise acquise est la meilleure de sa catégorie, et nous sommes vraiment devenus l'acheteur de choix pour beaucoup dans notre industrie. Dans cette optique, nous n'anticipons aucun changement dans le rythme des opérations comme prévu.

Avant de me tourner vers Mike, j'aimerais prendre une minute pour discuter des avantages de notre modèle d'entreprise. Nous sommes une entreprise en croissance dans un secteur où la plupart des entreprises essaient de maintenir le statu quo. Notre modèle d'entreprise est généralement unique et a été spécialement conçu pour répondre aux défis auxquels notre industrie est confrontée aujourd'hui.

Les performances de notre plate-forme d'exploitation entièrement intégrée, combinées aux avantages d'une structure multifamiliale, nous distinguent. Notre modèle unique évite les pièges auxquels la plupart des restaurants sont confrontés, tels que le manque de contrôle de la propriété fractionnée, la complexité, les licenciements ou le manque d'échelle réelle. Nous ne partageons aucun de ces défis.

Victory Capital, l'un des conseillers en placement inscrits et notre plateforme de franchise et de solutions, ne sont pas des entités distinctes mais font partie de notre société et de notre plateforme. Cela garantit un contrôle efficace tout en permettant à chaque franchise de rester entièrement auto-investie.

De plus, notre modèle de partage des revenus de franchise facilite la complexité. Nous n'avons pas de licenciements importants et la gamme de produits proposés est suffisante. Nous avons commencé à appeler cette combinaison d'attributs favorables associés à notre modèle d'entreprise et à notre infrastructure comme étant le bord de notre victoire.

À l'avenir, le vent actuel de la gestion immobilière restera probablement. Nous voyons un défi, mais nous voyons également une grande opportunité. Nous pensons que nous avons une très bonne occasion de choisir le bon modèle d'entreprise, la bonne équipe et les ressources dont nous avons besoin pour créer une grande valeur pour nos actionnaires dans cet environnement en évolution rapide.

Je vais maintenant transmettre ceci à l'examen financier de Mike.

Michael D. PolicarpoPrésident, chef des finances et chef de l'administration

Merci, Dave, et bonjour. L'examen des résultats financiers commence par la diapositive 13. Les revenus trimestriels étaient de 219 millions de dollars. USD, en hausse de 128% par rapport aux niveaux de 2018. Au quatrième trimestre. Notre taux d'imposition moyen est resté stable à 58,7 points de base pour le trimestre. Le bénéfice net ajusté avec avantage fiscal a augmenté à 0,99 $ pour les actions diluées, en hausse de 9% par rapport au trimestre précédent et de 161% par rapport à l'exercice précédent.

La marge d'EBITDA ajusté a augmenté à 46,8%. Il s'agit d'une augmentation de 200 points de base par rapport au trimestre précédent et de 890 points de base par rapport à l'année précédente. Nous sommes satisfaits de notre capacité à réaliser rapidement la plupart des synergies de coûts d'acquisition et à dégager des marges record au quatrième trimestre. Alors que nous continuons d'investir dans l'entreprise pour l'avenir, nous continuons de suivre nos prévisions à long terme sur notre marge d'EBITDA ajusté d'environ 46%.

Ce chiffre fluctuera légèrement à la hausse ou à la baisse car le calendrier de ces investissements ne sera pas constant, mais nous sommes convaincus que nous allons de l'avant. Être en mesure de maintenir ces niveaux de marge et de faire les investissements commerciaux nécessaires démontre encore les avantages de notre modèle et notre excellente exécution. De plus, notre modèle nous donne la flexibilité de développer les acquisitions de manière significative et rapide. Dans le même temps, nous avons pu atteindre des résultats financiers records tout en augmentant l'efficacité opérationnelle mesurable.

Nous pouvons tirer parti de nos solides capacités financières pour échanger le prêt à terme B et réduire les intérêts débiteurs de 75 points de base, ce qui augmentera le flux de trésorerie disponible utilisé pour réduire le passif et les initiatives stratégiques futures. Également au cours du quatrième trimestre, nous avons remis 9,6 millions de dollars aux actionnaires. USD par le biais de rachats d'actions et de dividendes, résultant en une année 2019 combinée. Les fonds propres restitués aux actionnaires se sont élevés à 23 millions de LTL. USD.

La diapositive 14 donne un aperçu de la croissance de nos actifs sous gestion à la fin de l'année. Notre AUM le 31 décembre. A augmenté à 151,8 milliards de dollars, en hausse de 188% par rapport à l'année précédente. Notre gamme de classes d'actifs au 31 décembre. Il représentait 38% des actions américaines, 8% des actions mondiales non américaines, 21% des solutions et 33% des marchés obligataires et monétaires. Nous avons également un portefeuille de produits bien diversifié, y compris des comptes institutionnels individuels, des fonds communs de placement à classes multiples, des FNB, des fiducies collectives, des SMA et des UMA.

Début 2020, nous avons maintenant une activité très équilibrée et bien adaptée à tous les environnements de marché. Je voudrais réitérer nos attentes en ce qui concerne les fonds monétaires. D'après les informations accessibles au public aujourd'hui, nous nous attendons à voir une partie importante des quelque 8 milliards de dollars d'actifs sous gestion dans un fonds du marché monétaire actuellement sur la plateforme de courtage USAA après que Schwab envisage d'acquérir ces actifs. entreprise.

Comme nous l'avons mentionné précédemment, ces actifs du marché monétaire sont actuellement soumis à une distribution sans lien de dépendance, de sorte qu'ils n'affectent pas nos bénéfices. Par conséquent, nous ne prévoyons aucune incidence sur les résultats lorsque ces actifs seront retirés. Il abaissera simplement le niveau de l'actif géré de notre marché monétaire tout en augmentant légèrement notre taux d'imposition et notre marge moyens.

En revanche, les 3,6 milliards de dollars restants d'actifs du marché monétaire qui entrent et proviennent d'un membre direct ou via 529 canaux ne sont soumis à aucun accord de partage des revenus et contribuent à notre rentabilité. Ces actifs du marché monétaire direct ne sont pas des actifs à risque mais d'autres actifs du marché monétaire situés sur la plateforme de courtage et nous avons l'intention d'augmenter ces actifs au fil du temps.

En ce qui concerne la diapositive 15, nous avons atteint des flux à long terme de 23,3 milliards de dollars tout au long de 2019. Les flux nets à long terme ont été positifs à 1,8 milliard de dollars, reflétant un fort taux de croissance organique de 3,5% en 2019. Ces flux étaient tous des canaux avec quatre franchises d'investissement et notre plateforme de solutions avec des flux nets positifs pour l'année.

En termes de classes d'actifs, nous avons observé de forts flux de revenus et de décisions nets positifs à long terme pour les 12 mois clos en 2019. 31 décembre. Au quatrième trimestre, nous avons engagé 1,5 milliard de dollars d'actifs non courants. les réallocations résultant d'une bonne performance des investissements et d'une dynamique de marché positive.

Pour l'avenir, nous sommes convaincus que notre plateforme de produits diversifiée et performante est bien appréciée avec des stratégies qui reflètent les futurs producteurs. Sur la base des commentaires de Dave sur les initiatives en cours dans notre chaîne en direct, ainsi que sur les produits USAA Investments distribués commercialement, nous sommes satisfaits de nos perspectives de croissance organique.

La diapositive 16 donne un aperçu des gains trimestriels. Quatrième en 2019 Le chiffre d'affaires du trimestre a augmenté à 218,6 millions de dollars. USD, une augmentation de 2% par rapport à 2018. Et 128% par rapport à 2018. Dans le quartier. L'AUM moyen a atteint 147,9 milliards de dollars au quatrième trimestre. L'USD et nos actifs sous gestion ont augmenté d'environ 3% par rapport à la fin de l'année. numéro. Le chiffre d'affaires est resté stable à 58,7 points de base. Nous avons constaté un impact positif de la réussite de certains frais du quatrième trimestre pour les anciens produits Victory. Veuillez noter que cela n'est pas lié aux frais généraux auxquels nous avons renoncé lors de l'achat de JAVA. L'occasion de gagner ces frais de réussite recommence le 1er juillet de cette année. Comme je l'ai dit dans le passé, nos taux d'imposition moyens varient de temps à autre en fonction de la classe d'actifs, de la clientèle et de la gamme de produits.

Passage à la diapositive 17. Les dépenses ont diminué de 6% pour s'établir à 170,1 millions de dollars. $ Trimestriel contre 180,9 millions $ pour le trimestre. USD dernier trimestre. Les charges hors exploitation ont diminué de 27% au cours du trimestre en raison de la baisse des coûts de financement de la dette non récurrents liés à l'acquisition de l'USAA au troisième trimestre et de la baisse des intérêts débiteurs due à la baisse de la dette. L'intégration réussie de USAA Investments avec notre plateforme a entraîné une réduction de 17% des coûts globaux et administratifs.

Fait important, environ les deux tiers de notre base de coûts restent variables, ce qui est un élément clé de notre modèle d'affaires global. Les coûts ponctuels de restructuration et d'intégration liés à l'acquisition enregistrés en 2019 sont conformes à nos estimations initiales. Au quatrième trimestre, 19,9 millions de dollars ont été inclus dans ces dépenses. Coûts non décaissés uniques en USD, reflétant une estimation plus élevée de l'estimation du paiement conditionnel. Cela représente un total potentiel de 115 millions de dollars. 37,5 millions de dollars américains en quatre versements annuels de bénéfices à verser à l'USAA. Pour rappel, les revenus sont basés sur le maintien des revenus associés à votre entreprise acquise.

À partir de 2019 31 décembre Nous avons atteint 117 millions de dollars. Synergie de lancement annuel en USD. Nous prévoyons que d'ici 2020 Un montant supplémentaire de 3 millions de dollars sera généré au troisième trimestre. Des synergies USD / an totalisant 120 millions de dollars USD. Ces synergies de coûts n'incluent pas les investissements commerciaux stratégiques, que j'aborderai brièvement.

Enfin, à la fin du trimestre, nous avons dépensé 27 millions de dollars. Sur les 50 millions de dollars estimés. USD coûts ponctuels et ne vous attendez pas à dépasser le montant cible. Nous prévoyons dépenser les 23 millions de dollars restants au cours des neuf prochains mois.

Nous continuons à faire de grands progrès dans les investissements stratégiques pour améliorer notre soutien aux investissements, la technologie, le marketing, la distribution, le service client et les capacités des produits pour soutenir la croissance future. Quelques exemples de domaines spécifiques dans lesquels nous investissons actuellement: la création de notre canal de membre direct; l'évolution de notre plateforme en ligne et mobile supportant tous nos canaux d'affaires; et intensifier nos efforts numériques avec des analyses et des technologies avancées.

Nos revenus, nos BPA et nos ratios de marge non conformes aux PCGR sont présentés à la diapositive 18. Le bénéfice net ajusté avec avantages fiscaux est passé à 0,99 $ par action diluée en 2019. T4, de 0,91 $ par action au T3 et 0,38 $ par action au T4. 2018. C'est 9% de plus que sur le trimestre et 161% de plus que sur l'année. L'ANI avec allégement fiscal est passé à 72,8 millions de dollars au cours du trimestre. USD – 9% de plus qu'un trimestre et 180% de plus qu'au même trimestre l'an dernier. Le BAIIA ajusté s'est élevé à 102,3 millions de dollars. $ Contre 96,3 millions de dollars. Troisième trimestre et 36,4 millions de dollars. USD 2018

Enfin en tournant la diapositive 19. Nous poursuivons notre engagement envers un plan de gestion du capital équilibré et stratégiquement aligné pour 2019. Nous avons acheté 293 000 actions du trimestre. Notre programme de rachat d'actions démontre une approche réfléchie et proactive de la gestion du capital et reflète la confiance dans notre stratégie commerciale à long terme. Nous avons réduit notre ratio dette nette / BAIIA de 2,3 fois à la fin du trimestre. Nous prévoyons continuer de réduire ce ratio à mesure que nous anticipons et poursuivons notre stratégie de réduction de notre situation financière.

En janvier de cette année, nous avons annoncé la réévaluation d'un prêt existant. La réévaluation a réduit l'écart de taux d'intérêt de 75 points de base de 3,25% au LIBOR à 2,5% au LIBOR tout en maintenant la maturité et la structure actuelles du prêt. La situation financière solide nous a permis de modifier les prix, ce qui nous fera économiser environ 7 millions de dollars. Intérêt USD par an. En renforçant notre bilan, nous augmentons la flexibilité du capital à l'appui des futures initiatives de croissance inorganique.

Ceci conclut nos remarques. Je vais maintenant le retourner à l'opérateur pour des questions.

Q&R:

opérateur

(Instructions de l'opérateur) Notre première question sera Randy Binner avec la ligne de B. Riley.

Randy BinnerB. Riley FBR – Analyste

Salut! J'en suis désolé. Je voulais juste poser une question sur le rythme d'intégration de l'acquisition. Je pense qu'avec les gens avec qui j'interagis, l'intégration rapide de JAVA et le remboursement de la dette incitent les gens à penser à l'avance quand il pourrait y avoir une autre acquisition. Pouvez-vous nous rappeler ce qu'est ce temps de battement?

David C. BrownPrésident-directeur général

Salut, Randy. Le terme auquel je fais référence est vraiment notre dynamique historique d'acquisitions, que nous avons moyennée au cours des six dernières années d'environ un an ou deux. Nous ne pouvons pas prédire quand nous avons l'intention de faire notre prochaine acquisition. Mais sur la base de ce que nous voyons sur le marché, nous sommes vraiment excités. Nous pensons qu'il existe de grandes opportunités. Dans mes remarques, j'ai mentionné que je pensais que nous faisions des choix pour de nombreuses entreprises industrielles. Nous le voyons. Donc ma référence au rythme était vraiment liée à ce que nous avons fait historiquement et définitivement à l'opportunité que nous voyons dans le futur.

Le renforcement de notre bilan, je pense, nous permet d'être vraiment flexibles sur ce que nous pouvons faire. Et, comme vous le savez, notre désir est d'abandonner rapidement, bien sûr, non seulement pour prendre des risques, mais pour nous préparer pour la prochaine affaire, compte tenu de ce qui se passe dans l'industrie.

Randy BinnerB. Riley FBR – Analyste

D'accord. Oui J'apprécie ça. Je pense que la voie à suivre serait que l'accord USAA soit un peu plus important qu'historique. Parce que votre machine d'intégration fonctionne assez bien que même si elle est plus grande, les processus peuvent se déplacer assez rapidement pour que vous soyez prêt comme cette année. Parce que si vous regardez la dette sur le BAIIA et d'autres ratios, il semble que vous auriez été en position avant JAVA à la fin de cette année.

David C. BrownPrésident-directeur général

Oui

Randy BinnerB. Riley FBR – Analyste

D'accord. Merci pour les commentaires.

opérateur

Votre prochaine question portera sur les gammes Alex Blostein et Goldman Sachs.

Alexander BlosteinGoldman Sachs – Analyste

Salut les gars, bonjour. Quelques questions. Alors d'abord, je m'attendais à ce que vous preniez l'option de distribution USAA. Alors, quel est le marché cible des produits Victory? Quel est le pourcentage de votre portefeuille masculin aujourd'hui? Où pouvaient-ils aller? En outre, quels types de produits de victoire pensez-vous sont les plus susceptibles d'acquérir des actifs sur cette plate-forme?

David C. BrownPrésident-directeur général

Salut Alex, voici Dave. Tout d'abord, sur la taille du marché JAVA adressable. Je pense qu'il y a environ 13 millions, 13,5 millions de membres. Aujourd'hui, nous avons près d'un million de membres en tant que clients. Je pense donc que les membres restants qui n'ont pas de produits avec nous aujourd'hui peuvent être des clients potentiels. Lorsque nous pensons à l'opportunité et à certaines des informations que nous avons partagées aujourd'hui dans les commentaires que nous avons faits sur certains des progrès que nous avons réalisés, nous nous sentons vraiment bien parce que ce sont des résultats vraiment petits mais tangibles, et nous pensons également qu'ils constituent un très bon cas de test. Nous commençons donc à accélérer cela, en pensant à cela et à l'année à venir.

En termes de produits, un produit que nous pensons très approprié pour ce groupe est notre produit USAA 529 Plan, où nous parlons aux membres de l'épargne par les pairs, de l'épargne-études de leurs enfants, et nous avons vu de bons résultats. avec ça. Voici donc un exemple. Nous pensons qu'il existe évidemment d'autres produits, mais c'est un très bon exemple de ce que nous pensons pouvoir faire de très bons progrès.

Alexander BlosteinGoldman Sachs – Analyste

Super. Merci pour ça. La deuxième question sur la rentabilité. Ainsi, la marge d'EBITDA est évidemment assez forte – plus de 46% trimestriellement. Je me demande simplement pourquoi la marge d'EBITDA de 46% est toujours un bon objectif à court terme, étant donné que les marchés ont manifestement soutenu, les actifs ont disparu, vous vous rendez compte que vous faites des investissements supplémentaires. Alors peut-être nous aider à calculer les dépenses supplémentaires que vous attendez du modèle lorsque vous apportez ces améliorations, et quelles sont les chances et ce que l'aiguille mobile peut atteindre au-dessus de la marge d'EBITDA de 46% ici.

Michael D. PolicarpoPrésident, chef des finances et chef de l'administration

Merci, Alex. Voici Mike. Bonjour. Oui, je pense que nous avons déclaré 46%. Comme vous l'avez dit en termes de marchés, nous avons connu un très bon trimestre au quatrième trimestre. Mais nous avons également mentionné que nous investissons dans les affaires, et certains de ces investissements nous viendront à l'esprit au fil du temps, et nous avons parlé des domaines de la chaîne directe, en entrant sur la plate-forme en direct et en pensant à continuer à investir pour soutenir nos franchises, le service client, la distribution et la technologie.

Mais je dirais que 46% pensent à l'avenir, il sera lié à cette fourchette, y compris les investissements à plus long terme. La perspective d'une augmentation des marges dépendra certainement de notre perspective d'acquérir la prochaine étape et de la croissance inorganique que nous pouvons réaliser. Cependant, nous sommes confiants à 46% et environ seront limités.

Alexander BlosteinGoldman Sachs – Analyste

J'ai compris. Merci beaucoup.

opérateur

Votre prochaine question vient de la ligne de Ken Worthington avec JPMorgan.

Kenneth WorthingtonJPMorgan – Analyste

Bonjour. Peut-être avant tout, des décisions. Pouvez-vous parler du pipeline là-bas? Jūs jau turėjote porą ketvirtadalių mažyčių mažų lėšų. Taigi, kaip dujotiekis ieško sprendimų, tarkime, per ateinančius porą ketvirčių?

Davidas C. BrownasPirmininkas ir generalinis direktorius

Labas, Kenai. Tai Dave'as. Mes labai patenkinti savo sprendimų verslu. Jis išaugo iš ten, kur mes jį pradėjome dar 2015 m. Avril Mes manome, kad ateityje tai bus didesnė mūsų verslo dalis. Mes turime daug klientų, su kuriais dirbame siekdami rezultatų, ir manome, kad dujotiekis yra stiprus. Kartais pardavimo ciklas priklauso nuo kliento ir nuo darbo, kurį mes darome. Taigi, kartais tai yra ketvirtadalis; galėtų būti keli ketvirčiai. Bet mes jaučiamės tikrai gerai dėl dujotiekio, jaučiamės tikrai gerai dėl to savo verslo dalyko, ir tai tikrai yra ta sritis, kur vyksta pramonė, ir mes manome, kad ten esame gana gerai išdėstyti su turima komanda ir produktus, kuriuos turime.

Kennethas WorthingtonasJPMorgan – analitikas

Super. Je vous remercie. Minėjote perdavimo sutartį. Tikėjausi, kad galėtumėte pateikti šiek tiek daugiau informacijos apie tai, kaip auga tiesioginių sąskaitų verslas, jei yra informacijos, kuria galite pasidalinti, – augimo tempai arba sąskaitų skaičius. Ir aš žinau, kad tai prasideda nuo sustojimo. Bet vėlgi, bet kokia prasmė būtų puiku. And then what does the sales cycle look like in the direct account business? So once you get a referral, how long is it taking to turn referral into account opening? I assume it's fairly short, but maybe that's wrong.

David C. BrownChairman and Chief Executive Officer

So, the referral agreement as we referenced in our prepared remarks, is in place, it's working. There are some incentivization for USAA to pass us referrals through the earnout. They've been great partners and it's really working the way we envisioned. We shared some statistics. Again, those are just pieces of what we are doing. We're not in a position today or would not like today to share some of the more detailed numbers. But what I can share with you is that it's working the way we envisioned.

I can also share with you that we think we're really just beginning and starting to scratch the surface on those opportunities. We have started off really focusing on service, service to the members in a way that USAA members would expect. We've been able to reproduce that service if not expand that service and do a better job, and now we're pivoting toward working with the members and thinking about how we can grow wallet share, how we'd be a better partner for them.

We have taken 300,000 calls, as I said in my prepared remarks, since July. That is 300,000 calls that we've been able to interact, converse, guide members with and it's a touch point. So we think there is a lot of opportunity in this channel, and we think our product set will work for a large group of these members that we get to interact with and we get to touch.

Kenneth WorthingtonJPMorgan — Analyst

Okay. Super. Thank you very much.

opérateur

Your next question comes from the line of Mike Carrier with Bank of America.

Michael CarrierBank of America Merrill Lynch — Analyst

Hi, good morning. Thanks for taking the questions. First, just on flows. So you had positive for the year and then some outflows in the fourth quarter. Dave, I think you mentioned some cyclical client rebalancing. Maybe just some color, based on like either historical perspective, knowing like the clients and the affiliates. Just how long does that tend to last? And then, given some of the strategic focus you have with USAA solutions, do you think there is enough maybe momentum in those other areas to offset some of that cyclical rebalancing?

David C. BrownChairman and Chief Executive Officer

Sure. We have seen — we saw in the fourth quarter a heightened level of client reallocations. As I said in my prepared remarks, sometimes those reallocations, they occur as a net outflow. But we actually have a larger economic relationship with the client. Those, if there are good outflows, that is a good outflow. That is a client that's rebalancing to their investment guidelines or in their investment policy. So we are perfectly fine with those. Those are cyclical in nature. But there has definitely been a heightened level of those, and I would attribute that to where we are in the market cycle.

As far as, do we have enough to offset that, I would absolutely say yes. We have a diversified product set. We have really good investment performance. And, with some of the products we have that are just getting pushed into our traditional channels, the USAA fixed income, the solutions product and then the opportunity set in the direct side, we're encouraged by our opportunity to be in net inflows in 2020 and forward.

Michael CarrierBank of America Merrill Lynch — Analyst

Okay. And then just a follow-up. So given the USAA deal and then some of the strategic focus on some of the organic growth opportunities, I guess maybe from like a time standpoint, like how active are you guys looking for new affiliates? Any particular areas — and maybe a little bit of like who is responsible for driving USAA forward versus looking for some of the new potential out there?

David C. BrownChairman and Chief Executive Officer

So let me start. They say that doing acquisitions is really part of our culture, it's part of our management team. So I would say that our management team is responsible for pushing the opportunity in USAA forward and be successful there as well as finding new opportunities from an inorganic growth perspective. As we've said before, we start off looking at inorganic growth opportunities to say, does this opportunity make our company better. It isn't just about financial engineering. It isn't about size and scale. It starts off, does this make our company better.

We also look at the product set. What I've always said and what we've always kind of communicated is that we are looking for products that work for clients in the portfolios where they're willing to pay a fair fee for and where we think we can win where there is less opportunity to be disintermediated by a passive product, and we use those as principles to look for opportunities. We are active, as I've said, searching for those opportunities. It is an interesting time in the industry. As I said earlier, we have become I believe for many an acquirer of choice. We're mindful of what we want to do. We also are creative and we're very well experienced. So I think the ability to make USAA successful as well as the ability to pursue inorganic growth opportunities, we're perfectly capable of doing both. And I think we're actually pursuing those in a really good way at this point.

Michael CarrierBank of America Merrill Lynch — Analyst

All right. Thanks a lot.

opérateur

Your next question comes from the line of Kenneth Lee with RBC Capital Markets.

Kenneth LeeRBC Capital Markets — Analyst

Hi, thanks for taking my question. Just one on the net flows. Were there any kind of key redemptions within the fixed income or any other key net flows that you'd like to highlight in the quarter? And then looking forward, could you just comment on your expectations for net flows within fixed income and whether the product offerings there are well positioned to take advantage of client demand that's been seen across the industry? Je vous remercie.

Michael D. PolicarpoPresident, Chief Financial Officer & Chief Administrative Officer

Sure, Ken. Labas rytas. It's Mike. No significant flows to highlight in Q4 for fixed income or any of the product offerings. I think we saw activity and flows across all channels and products and franchises. But nothing significant. Dave highlighted some reallocations with respect to the positive momentum in the equity markets, but nothing to point out.

As far as going forward, I think we've talked a lot about now having a third of our assets in high performing fixed income products with the USAA acquisition plus our in core franchise. We feel like we are very well positioned in the fixed income across all strategies to continue to look at capitalizing on both the distribution within the direct channel as well as our institutional and retail and retirement distribution. Fixed income offers us a great opportunity, especially as we think about where markets are today. It just offers us another bucket to continue to capture organic growth.

Kenneth LeeRBC Capital Markets — Analyst

Super. And just one follow-up, if I may. In terms of the investments you're going to make, and that includes the digital platform, the marketing, direct member channel and a couple other efforts that you mentioned, it feels that most of the investments are going to be within this year. Just wanted to check in terms of time frames, whether it's maybe just this year or could it potentially spill over into next year? Je vous remercie.

David C. BrownChairman and Chief Executive Officer

Hi, it's Dave. It's definitely in this year, but these are investments to stay competitive that we'll continually make as we think about moving forward. The investment in technology; the investment in data; the investment in the ability to service clients better, faster and with better transparency, those are going to be things that we're going to need to continue to do.

But that being said, our model and our ability to make those investments and ability to make those investments once across our entire platform and not have redundancies is really an advantage that we see with our model as we move forward and as there is a requirement for reinvestment in an evolutionary change in the industry. We just think we're very well positioned to continue to make these investments at a very efficient way.

Kenneth LeeRBC Capital Markets — Analyst

Very helpful. Thank you very much.

opérateur

(Operator Instructions) Your next question will come from the line of Alex Blostein with Goldman Sachs.

Alexander BlosteinGoldman Sachs — Analyst

Hey guys, thanks for the follow-up. I just wanted to get your thoughts on the mix of capital priorities as you progress through 2020. So obviously, nice to see the loan refi. You lowered the cost by a significant 75 basis points. Does that (Indecipherable) at all the need to delever and maybe use some of the excess cash toward the buyback, given the fact that the stock is still trading at quite a low multiple both on earnings and EBITDA. So just some thoughts around the pace of deleveraging from here and the buyback. Je vous remercie.

David C. BrownChairman and Chief Executive Officer

Hi Alex, it's Dave. I'll start off saying I agree with you on your analysis of the stock. But that being said, our goal is to create the balance sheet where we have the most flexibility to execute our strategic growth plan. And today, that is around delivering. We have a small, as you know, buyback program and a small dividend program. I don't see those programs changing in the near future. We think the best use of our capital is to delever to create a balance sheet that gives us the most flexibility to go out and do future acquisitions.

Alexander BlosteinGoldman Sachs — Analyst

Oui Makes sense. Je vous remercie.

opérateur

Your next question will come from the line of Michael Cyprys with Morgan Stanley.

Michael CyprysMorgan Stanley — Analyst

Hey, good morning. Thanks for taking the question. Just on the — I think about your operating platform today, largely outsourced model, just thinking around capacity to do a deal from an operating platform perspective. So I guess with the more outsourced model that you have, I guess how much more in assets could you bolt on, say, similar asset classes to what you have today without meaningfully changing the expense and margin profile of the Company?

Michael D. PolicarpoPresident, Chief Financial Officer & Chief Administrative Officer

Hi Mike, it's Mike. Yeah, I think we've talked a lot about the model that we have and the integrated operating platform. That does allow us with the outsourced model that we have to scale up pretty quickly. So with that said, there really isn't an asset level that we say we cannot handle. We talk a lot about the types of assets that we do and the complexity of the business. As you said, if we are looking at asset classes that we already trade, settle, have compliance programs around, those are very easy for us to kind of execute upon and to integrate, where we start to see the complexity is that there's different asset classes and/or different geographies, and those are things that we would take slowly to walk through but have the platform and the experience to be able to leverage.

So I think the answer really comes down to, we can continue based on the business model we have, where we're making the investments once, and it's a singular platform to continue to scale.

Michael CyprysMorgan Stanley — Analyst

Should I take away from that, if the acquisition is similar asset classes, then we should expect a similar EBITDA, 46% sort of margin, assuming it similar to what you have today in terms of asset classes?

David C. BrownChairman and Chief Executive Officer

It's Dave. I think each acquisition is different. It depends on a lot of different variables. I think what you should take away is that we have been able to grow our business pretty significantly over the last few years through acquisitions and really execute the same business model. As we look forward, I don't see that opportunity set changing.

I think our platform is built to grow. I also would be outsourcing relationships we have. We have great partners. We also have built a really strong internal platform as well to manage the business. So going forward, be it in the same asset classes, new asset classes or new geographies, we feel that we're well positioned to grow through acquisition, and we don't really see any limits today within the universe that we're looking at.

Michael CyprysMorgan Stanley — Analyst

Okay. Super. And then just a follow-up question, maybe just on the sales side of things. Pace of gross sales looked like it was down a little bit in the quarter. Just curious, any color you could share around the decline there. And as you look forward from here, I guess where, from a sales perspective, do you think you're most underpenetrated from say a channel or asset class perspective?

David C. BrownChairman and Chief Executive Officer

I wouldn't take anything from the quarter on gross sales quarter-over-quarter on the reduction. Either it was cyclical or — I don't think there's anything to take from there. I think we're pretty well penetrated in the markets that we want to be in around our institutional, retail and retirement side. We're working on the direct channel, obviously. But I don't think there is a market that I'd point out to say that we're really focusing on to get more penetration in.

Michael CyprysMorgan Stanley — Analyst

Okay. Je vous remercie.

opérateur

We have no further questions at this time. I will turn the conference back over to management for any closing remarks.

David C. BrownChairman and Chief Executive Officer

Thank you for participating in today's call. We look forward to providing you with ongoing updates as we continue to execute on our strategy, and I hope all of you have a wonderful day. Je vous remercie.

opérateur

(Operator Closing Remarks)

Duration: 49 minutes

Appeler les participants:

Matthew DennisChief of Staff & Director of Investor Relations

David C. BrownChairman and Chief Executive Officer

Michael D. PolicarpoPresident, Chief Financial Officer & Chief Administrative Officer

Randy BinnerB. Riley FBR — Analyst

Alexander BlosteinGoldman Sachs — Analyst

Kenneth WorthingtonJPMorgan — Analyst

Michael CarrierBank of America Merrill Lynch — Analyst

Kenneth LeeRBC Capital Markets — Analyst

Michael CyprysMorgan Stanley — Analyst

More VCTR analysis

Relevés d'appel de tous les gains


AlphaStreet Logo

Victory Capital Holdings, Inc. (VCTR) 2019 Copie de l'appel des résultats trimestriels ☎ mutuelle entreprise
4.9 (98%) 32 votes