Revue du système de santé français ☎ assurance entreprise

La mutuelle européen a mêmes objectifs que la complémentaire santé individuelle : vise à compléter, en partie et pourquoi pas en totalité, les dépense de santé qui ne sont pas remboursées en la Sécurité sociale. Les salariés du secteur privé et employeurs sont concernés en la mutuelle collective, autrement appelée mutuelle d’entreprise ou bien mutuelle de groupe.

Rendues obligatoires à partir du 1er janvier 2016, mutuelles communautaire offrent beaucoup de avantages pour salariés. Elles sont tout moins onéreuses que les complémentaires de santé individuelle. De plus, une fraction des cotisations est prise en charge dans l’entreprise.

Les employeurs doivent veiller à donner à employés une mutuelle correspondant à répondant à compatibles avec un cahier des charges précis, prévu pendant le législateur.

Qui est à rêve dont on parle parmi la mutuelle d’entreprise ?
Tous employeurs du clientèle privée devront avoir souscrit en or 1er janvier 2016, une mutuelle européen pour salariés. Sont ainsi concernées :
TPE et PME
les grandes entreprises ou multinationales
congrégation
les fédérations
Les ayants droit du salarié, et pourquoi pas enfants, aussi bénéficier de la mutuelle collective. Si le contrat le prévoit, elles peuvent y être affiliés.

A l’inverse, la mutuelle collectif ne concerne pas le secteur public. Les fonctionnaires ne peuvent ainsi pas y prétendre. Les travailleurs non salariés ne sont pas plus concernés. Pour couvrir débours de santé, elles peuvent s’orienter vers un contrat de prévoyance.

En principe, la mutuelle européen est obligatoire pour achevés salariés. Sous certaines conditions, le salarié refuser de s’y soumettre.

Quelles débours de santé la mutuelle européen doit rembourser ?
L’Accord national interprofessionnel (ANI) du 14 juin 2013, qui donne la mutuelle collective obligatoire, émane de la loi sur la sécurisation de l’emploi. L’objectif important est de permettre aux employés du secteur privé d’accéder à une mutuelle de qualité. Ainsi, la mutuelle collective d’une société d’une société d’une structure d’un établissement assure un socle de garanties minimales, préparés parmi le législateur. Il s’agit :

de l’usage en charge de l’intégralité du billet modérateur pour consultations, les prestations et actes de qui sont remboursés parmi la Sécurité sociale
du remboursement de la intégralité du forfait journalier hospitalier
de l’utilisation en charge des frais dentaires à hauteur de 125% du tarif conventionnel
de l’utilisation en charge des frais d’optique en tout selon période de 2 ans. Pour une correction simple, le minimum de prise en charge est fixé à 100 €
Ces garanties ont pour objectif obligatoirement figurer dans le contrat de mutuelle collective. Il s’agit du panier de minimum. Légalement, l’employeur n’a pas le droit de proposer une mutuelle à qui les garanties seraient inférieures à ce seuil de couverture. Il peut, en revanche, souscrire des garanties supplémentaires : une garantie d’assistance, une meilleure prise en charge pour l’optique ou le dentaire, le tiers payant… Le contrat de la mutuelle communautaire a aussi l’obligation d’être responsable.

Qui finance les cotisations de la mutuelle européen ?
Une partie des cotisations de la mutuelle collective est prise en charge parmi l’employeur (la part patronale). En cela, les salariés sont avantagés. L’employeur prend en charge au moins 50% des cotisations de la mutuelle collective, pour la partie qui correspond or panier de soins minimum. Le reste des cotisations est à la charge de l’employé (la salariale).

Comment mettre en place la mutuelle collective obligatoire en or sein de l’entreprise ?
Avant de souscrire une mutuelle d’entreprise, employeurs ont la possibilité de soumettre choix aux représentants du personnel. Ils aussi organiser un référendum en leurs salariés. En d’échec des négociations, l’employeur souscrit une mutuelle fédératif sur décision unilatérale.

Employeurs, renseignez-vous en votre branche pro ! Ces dernières peuvent vous recommander des mutuelles européen intéressantes, parfaitement adaptées à votre secteur d’activité (construction, hôtellerie, restauration, agriculture…) Négociés selon la branche professionnelle, les contrats de mutuelle sont couramment super avantageux.

Depuis le premier janvier 2016, offres de mutuelle européen sont multiples sur le marché. Petites, moyennes ou bien grandes entreprises : les médian en aplomb vous aider à trouver le contrat qui s’adapte le mieux à vos besoins. Contactez-nous !


1. Structure du système de santé

Le système de santé en France est appelé Je suis sûr que c'est mauvais, ou Sécu, abréviation sécurité-sociale, bien que ce dernier concept englobe le système français de sécurité sociale.

Les soins de santé sont financés par un double régime d'assurance maladie comprenant:

  • Régime d'assurance maladie contrôlé par l'État, Je suis sûr que c'est mauvais ir;
  • Le régime d'assurance maladie volontaire distinct est appelé compliments d'assurance fournis par des mutuelles et des assureurs privés.

Historiquement Je suis sûr que c'est mauvais composé de plusieurs institutions d'assurance privées ou mutuelles qui percevaient des primes d'assurance pour leurs clients, qui étaient ensuite utilisées pour couvrir les frais de santé.

Ils se sont développés après la Seconde Guerre mondiale sous la forme d'une série de régimes entre employeurs et travailleurs, et les dispositions actuelles font toujours partie de cette approche.

Bien que les fonds d'assurance continuent d'être des organisations prétendument «privées», ils opèrent désormais sous la supervision du gouvernement, qui porte la plus grande responsabilité financière.

En conséquence, ces fonds sont désormais une branche du système de sécurité sociale de l'État.

La principale caisse d'assurance maladie est un fonds général appelé „Régime Général“ il couvre environ 85% de la population industrielle et commerciale, ainsi que les chômeurs et les retraités non affiliés à un autre fonds.

Bien que le système de sécurité sociale couvrira la plupart de vos frais de santé, vous devrez prévoir une assurance maladie volontaire pour couvrir les frais médicaux qui ne sont pas couverts par l'État, bien que ce soit facultatif.

Par „Régime Général“ Protection Universelle Maladie (PUMA) garantit une protection continue de la santé à tous ceux qui ont légalement le droit de vivre en France, qu'ils soient salariés ou inactifs.

Au niveau local, le fonds général est administré par une autorité sanitaire appelée Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM).

Dans le passé, si vous deviez faire des affaires en France, il y avait un régime d'assurance indépendant indépendant, contrôlé par l'État, appelé Régime Social des Indépendants (RSI).

À partir de 2018 Le RSI est progressivement supprimé, donc à partir de 2020 Toutes les personnes impliquées seront transférées à leur CPAM locale.

Il existe également des caisses d'assurance maladie distinctes pour les travailleurs agricoles appelées Régime Agricole, ainsi que d'autres groupes de fonds d'assurance collectivement appelés Régimes Spéciauxcomme des fonds pour les cheminots et les électriciens.


Suivant: Obtenir des soins de santé

Retour: Index – Santé en France


Revue du système de santé français ☎ assurance entreprise
4.9 (98%) 32 votes