Responsabilité pour les établissements et services de soins de santé – HSC PDHPE ✎ assurance entreprise

La mutuelle fédératif a mêmes buts que la complémentaire santé individuelle : elle vise à compléter, en partie ou bien en totalité, les dépenses de santé qui ne sont pas remboursées parmi la Sécurité sociale. Les salariés du secteur privé ainsi que employeurs sont concernés parmi la mutuelle collective, autrement appelée mutuelle d’entreprise ou mutuelle de groupe.

Rendues obligatoires à partir du premier janvier 2016, les mutuelles fédératif offrent de nombreux avantages pour les salariés. Elles sont avant tout moins onéreuses que les complémentaires de santé individuelle. De plus, une part des cotisations est prise en charge selon l’entreprise.

Les employeurs doivent veiller à allouer à leurs employés une mutuelle correspondant à répondant à compatibles avec un cahier des charges précis, prévu en le législateur.

Qui est à rêve desquels on parle par la mutuelle d’entreprise ?
Tous les employeurs du secteur privé devront avoir souscrit en or premier janvier 2016, une mutuelle collective pour leurs salariés. Sont ainsi concernées :
les TPE et PME
grandes entreprises ainsi qu’à multinationales
associations
fédérations
Les ayants droit du salarié, famille ainsi qu’à enfants, peuvent aussi bénéficier de la mutuelle collective. Si le contrat le prévoit, elles y être affiliés.

A l’inverse, la mutuelle fédératif ne concerne pas le secteur public. Les fonctionnaires ne donc pas y prétendre. Les main-d’oeuvre non salariés ne sont pas plus concernés. Pour couvrir leurs débours de santé, ils peuvent s’orienter vers un contrat de prévoyance.

En principe, la mutuelle européen est obligatoire pour tous les salariés. Sous certaines conditions, le salarié refuser de s’y soumettre.

Quelles dépense de santé la mutuelle communautaire rembourser ?
L’Accord national interprofessionnel (ANI) du 14 juin 2013, qui fourni la mutuelle collectif obligatoire, émane de la loi sur la sécurisation de l’emploi. L’objectif principal est de permettre aux employés du clientèle privée d’accéder à une mutuelle de qualité. Ainsi, la mutuelle collective d’une entreprise assure un socle de garanties minimales, imaginés selon le législateur. Il s’agit :

de l’usage en charge de l’intégralité du billet modérateur pour les consultations, les offres et les actes de soins qui sont remboursés par la Sécurité sociale
du remboursement de la totalité du forfait journalier hospitalier
de l’utilisation en charge des frais dentaires à hauteur de 125% du tarif conventionnel
de l’utilisation en charge des frais d’optique en bloc pendant période de 2 ans. Pour une correction simple, le minimum de prise en charge est fixé à 100 €
Ces garanties doivent obligatoirement figurer a l’intérieur du contrat de mutuelle collective. Il s’agit du panier de minimum. Légalement, l’employeur n’a pas le droit de présenter une mutuelle desquels garanties seraient inférieures à ce seuil de couverture. Il peut, en revanche, souscrire des garanties supplémentaires : une garantie d’assistance, une plus belle prise en charge pour l’optique et pourquoi pas le dentaire, le troisième payant… Le contrat de la mutuelle communautaire a aussi l’obligation d’être responsable.

Qui finance les cotisations de la mutuelle collective ?
Une partie des cotisations de la mutuelle collectif est prise en charge parmi l’employeur (la part patronale). En cela, les salariés sont avantagés. L’employeur prend en charge au moins 50% des cotisations de la mutuelle collective, pour la partie qui correspond au panier de minimum. Le reste des cotisations est à la charge de l’employé (la salariale).

Comment mettre à sa place la mutuelle collectif obligatoire au sein de l’entreprise ?
Avant de souscrire une mutuelle d’entreprise, les employeurs ont la possibilité de soumettre choix aux représentants du personnel. Ils également organiser un référendum en salariés. En d’échec des négociations, l’employeur souscrit une mutuelle communautaire sur décision unilatérale.

Employeurs, renseignez-vous auprès de votre branche professionnelle ! Ces dernières peuvent vous recommander des mutuelles européen intéressantes, parfaitement adaptées à votre secteur d’activité (construction, hôtellerie, restauration, agriculture…) Négociés parmi la branche professionnelle, contrats de mutuelle sont couramment très avantageux.

Depuis le 1er janvier 2016, offres de mutuelle collective sont grandes sur le marché. Petites, moyennes et pourquoi pas grandes entreprises : courtiers en persuasion vous aider à trouver le contrat qui s’adapte le mieux à vos besoins. Contactez-nous !

Avant de lire cette page sur la responsabilité des établissements et des services de santé, quelques éléments à prendre en compte concernant la responsabilité en matière de santé – Le gouvernement du HSC préliminaire.

Bien que diverses personnes et organisations participent à la gestion et à la maintenance du système de santé, les personnes responsables des installations et des services de santé sont les ministres australiens de la santé (Commonwealth et États), connus sous le nom de Conseil permanent de la santé. La gestion des systèmes individuels incombe au ministre de la Santé et au ministère de la Santé de chaque juridiction.

Le Conseil permanent met en œuvre les réformes nationales en matière de santé mises en œuvre par les gouvernements et se concentre sur «la mise en place de meilleurs services de santé et d’un système de santé australien plus durable» et sur la réduction de l'écart entre les Australiens autochtones et non autochtones (AHMAC, 2013). Ses responsabilités incluent, mais ne se limitent pas à:

  • Les hôpitaux
  • Santé communautaire
  • Soins de santé primaires
  • Promotion de la santé
  • Santé mentale
  • Stratégie nationale antidrogue
  • Soins aux personnes âgées, etc.

Le Conseil permanent est appuyé par le Conseil consultatif des ministres de la santé de l'Australie, composé des chefs des autorités de la santé.

Les gouvernements des États et des territoires réglementent le système de santé. Ils autorisent des hôpitaux privés et utilisent la loi pour exploiter des hôpitaux publics. Ils régissent la vente et la fourniture de tabac et d'alcool, ainsi que la sécurité des médicaments, des biens, des appareils, des produits sanguins et des assureurs privés. Le système national d'enregistrement et d'accréditation régit les professionnels de la santé.

Les coûts Hôpitaux (publics et privés) Soins de santé primaires (généralistes, services de physiothérapie et d’optométrie, services dentaires et toutes les initiatives et médicaments en matière de santé communautaire et publique) Autres récurrents (services médicaux autres que ceux fournis par des médecins généralistes, examens médicaux, soins et installations de santé, services de transport de patients et administration de la santé)
Responsabilité

Secteurs public et privé conjoints (tous les niveaux de gouvernement)

– Environ la moitié des autres dépenses périodiques, à savoir: biens et services de santé, administration et recherche

– Certains services de soins primaires, notamment: santé publique et santé publique, services dentaires et autres professionnels de la santé

Gouvernements des états et des territoires

– Tous les services hospitaliers publics

Prestataires de services privés

– Tous les services hospitaliers privés

– la plupart des services de soins primaires, en particulier des médicaments et autres services médicaux

– L'autre moitié des autres coûts récurrents et non couverts par les services médicaux.

Financement

Gouvernement du Commonwealth

– Un grand nombre d'hôpitaux publics et privés

– la plupart des services de soins primaires, notamment: médicaments, services médicaux et services de santé communautaires

– la plupart des coûts récurrents, y compris: la recherche et les médicaments

Gouvernements d'État / territoriaux

– La plupart des hôpitaux publics et certains privés

– La majorité de la santé publique et de la santé publique dans les soins primaires

– Certains biens administratifs, de recherche et autres produits de santé liés aux coûts récurrents

Financement privé

– La plupart des hôpitaux privés et certains services hospitaliers publics

– La plupart des dentistes, des médecins et des autres professionnels de la santé

– Quelques autres biens et services et une petite quantité des services médicaux spécifiés

Résumé de la responsabilité du gouvernement

Le Commonwealth

Etat / Territoire

Local

politiques et lois, financement des États / territoires, hôpitaux, fonds Medicare et PCA et stratégies de promotion de la santé

Services de santé, y compris les hôpitaux et la santé mentale, les femmes, les autochtones et les dentistes. Aide à la promotion de la santé.

Politiques d’action comprenant: WHS, parcs et espaces communautaires. Services de santé et cliniques communautaires, centres de la petite enfance, promotion de la santé locale, élimination des déchets et services tels que les aliments sur roues.

Responsabilité pour les établissements et services de soins de santé – HSC PDHPE ✎ assurance entreprise
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire