Que sont les obligations et quel devrait être leur rôle dans votre portefeuille? ☎ garantie santé entreprise

Qu’est-ce que l’assurance professionnel ?
L’assurance responsabilité civile professionnel (RC Pro) est un type d’assurance qui couvre préjudices matériels ainsi qu’à corporels provoqués par un manière professionnel, que ce soit sur votre lieu de travail ou bien d’une mission.

Elle prend en charge les dommages causés à des tiers, qu’ils soient liés par une relation contractuelle (clients, partenaires, fournisseurs) ou bien non et garantit :

corporels ;
matériels ;
immatériels.
Cette formule très complète permet aux créateur de regrouper différentes sang-froid en une seule. Elle offre des garanties par contre aussi des sélection complémentaires que chacun souscrire selon les caractéristiques de sa profession. En effet, chauffeur de taxi, boulanger ainsi qu’à pharmacien ne sont pas soumis aux mêmes risques et n’ont donc pas mêmes besoins.

Qui est concernée pendant l’assurance professionnelle ?
L’assurance professionnel n’est pas obligatoire sauf pour métier réglementées ou libérales telles que :
avocats ;
huissiers ;
les agents immobiliers ;
fondateur ;
les maîtrise médicales ;
de comptabilité ;
agents généraux d’assurance ;
manÅ“uvre du bâtiment.
Que couvre l’assurance pro ?
L’assurance responsabilité civile pro prend en charge l’indemnisation des tiers en cas d’accident causé chez :

une erreur ;
une faute ;
une cran ;
une négligence ;
l’un de vos employés ainsi qu’à sous-traitants ;
vos locaux ;
un animal vous ;
votre matériel professionnel.
Notez que l’assurance professionnel couvre aussi votre activité et vos biens spécialistes en cas d’incendie, de dégât des eaux, de catastrophe naturelle, de vol ou encore de vandalisme.

Préoccupé par le fait que le virus Corona menaçait l'économie mondiale de récession, la protection des obligations a commencé. Les bénéfices annuels américains sur 10 ans sont maintenant tombés en dessous de 1,4%, le niveau le plus bas en deux ans, ce qui indique que le PIB pourrait devenir négatif au prochain trimestre si les usines et les chaînes d'approvisionnement ne rouvrent pas.

De nombreux investisseurs comprennent la nécessité d'avoir un portefeuille diversifié entre actions, obligations et autres actifs. La sécurité des obligations a incité les investisseurs à verser des sommes d'argent inutiles dans les obligations d'État et d'entreprises, ce qui a à son tour entraîné de nouvelles baisses des taux d'intérêt et contribué à augmenter les cours des actions. Grâce à cette liquidité apportée par les banques centrales, elle a créé un cycle de rétroaction autonome.

De nombreux fonds de pension et fonds communs de placement – c'est-à-dire des particuliers – ont le pouvoir de détenir un certain pourcentage d'obligations dans leur portefeuille. Maintenant que l'inflation est prise en compte, le rendement réel de la plupart des obligations émises par l'État est désormais nul ou, dans certains cas, négatif.

Avec autant d'argent sur le marché obligataire et un retour dans un avenir proche de zéro, vous espérez essentiellement récupérer un peu d'argent, ce qui pourrait être un risque caché pour ces voitures censées sauver. Je pense qu'il est sage de s'assurer que nous comprenons tous les obligations et leur rôle, non seulement dans votre portefeuille, mais également sur le marché financier.

Dans cette série en deux parties, nous aborderons quelques notions de base sur les obligations. Dans cette première partie, nous verrons "Quoi et pourquoi". Dans la deuxième partie de la semaine prochaine, nous couvrirons comment et quand.

Que sont les obligations?

  • Un instrument portant intérêt qui promet de payer un montant spécifié à un moment donné.
  • Les obligations sont remboursées à l'échéance appelée date de remboursement. Certaines obligations ont des dates de «maturité». Les émetteurs peuvent rembourser les obligations avant la date de remboursement, le cas échéant à ce moment. D'autres liaisons ont des "propriétés". C'est l'opposé de la date de l'appel. La «vente» permet au détenteur de vendre l'obligation à l'émetteur à un prix prédéterminé avant cela terme spécifié.
  • Lorsque vous achetez une obligation, vous "prêtez" de l'argent à l'émetteur, tout comme I.O.U.

Qui émet des obligations et pourquoi sont-elles émises?

  • Les obligations sont émises par de nombreux types d'entités, y compris les gouvernements, les sociétés, les municipalités et les agences fédérales.
  • Habituellement, les émetteurs d'obligations émettent des obligations pour financer leurs activités. Ils paient au propriétaire des intérêts jusqu'à ce que la caution soit en circulation.

Lors de l'émission d'une obligation, l'émetteur suppose qu'il peut gagner plus dans l'entreprise qu'il ne paie d'intérêt. Pour une entreprise, par exemple, cela signifie qu'elle pense que le «rendement des capitaux propres» dépassera le taux d'intérêt.

Les obligations peuvent être émises pour financer l'acquisition à des fins commerciales générales ou pour rembourser une obligation précédemment émise.

Fondements obligataires?

La plupart des conseillers financiers, des conseillers en placement ou des courtiers conseillent sur la bonne adéquation des portefeuilles, autrement appelée répartition de l'actif.

Les obligations sont généralement plus stables que les actions et ont un flux de revenus prévisible, agissant comme un «amortisseur» dans le volume global du portefeuille, et au fil du temps, l'utilisation d'obligations peut aider à diversifier et à réduire le risque du portefeuille sans sacrifier les rendements.

Types d'obligations

Obligations d'État: Obligations émises par le Trésor américain. Les bons du Trésor américain sont utilisés pour financer la dette du gouvernement fédéral et sont considérés comme présentant le risque le plus faible sur le marché obligataire, car ils sont garantis par la "pleine confiance et le crédit" du gouvernement américain ou, en d'autres termes, par son bureau des impôts.

Obligations d'entreprises: Un titre de créance émis par une société telle que "IBM(IBM). " Les obligations de sociétés sont notées AAA (par exemple, Johnson and Johnson (JNJ) "Jusqu'à BBB- (Standard and Poor's) ou Baa3 (Moody's). Habituellement, les intérêts sont payés semestriellement.

Fonds négociés en bourse (ETF) Il ne s'agit pas d'obligations techniques mais de fonds «actions» dont les actions représentent les obligations sous-jacentes. Je les ai placés en haut de la liste, car il est devenu l'outil le plus populaire pour de nombreux gestionnaires de fonds et particuliers pour négocier divers titres à revenu fixe (c'est-à-dire).Bons du Trésor IShares Barclay 20+ ans (Prise de force) «Suit les bons du Trésor à long terme SPDR High Yield (JNK) suit les liens de spam.

Obligations municipales: Un instrument émis par une ville ou un état. Les intérêts sur les obligations municipales sont généralement exonérés. Si la caution a été émise dans le pays de résidence du détenteur de la caution, les intérêts ne sont généralement pas soumis à l'impôt de l'État. Habituellement, les intérêts sont payés semestriellement. Les obligations municipales sont généralement soutenues par des salariés à revenu élevé.

Agences fédérales: Les agences gouvernementales et les entreprises parrainées par le gouvernement telles que Ginnie Mae (GNMA), Fannie Mae (FNMA) et Freddie Mac (FHLMC) émet une dette pour soutenir son rôle dans le financement de prêts hypothécaires qui donnent aux Américains la possibilité d'acheter une maison. Sans l'aide du gouvernement, ces obligations seraient nulles. Et depuis lors, leur marché est devenu beaucoup plus petit.

Haut rendement ou «spam»: Une obligation non sollicitée est une obligation «spéculative» avec une notation BB + (standard et mauvaise) ou Ba1 (Moody's) ou inférieure, mais avec un rendement supérieur à celui des obligations de qualité supérieure. Il existe deux types différents d'obligations non sollicitées. Premièrement, de nombreuses obligations indésirables sont émises par de jeunes sociétés ou des sociétés dont le crédit est douteux et qui n'ont pas accès au crédit bancaire; ils sont souvent dépensés pour financer des reprises d'entreprises. Le deuxième type d'obligation non sollicitée est "l'ange déchu". Ces obligations sont représentées par des sociétés anciennement investment grade mais dont les fondamentaux se sont dégradés et ne nécessitent plus de notation investment grade. Un exemple très médiatisé d'un ange déchu était Moteur général (GM) menant à et après la crise financière.

Titres hypothécaires: Probablement le plus déroutant de tous les types d'obligations, également connu sous le nom de fonds hypothécaires. Les titres adossés à des créances hypothécaires sont des titres de créance dont la garantie principale est constituée par des prêts immobiliers. Des hypothèques immobilières distinctes sont payées sur les intérêts et le capital des obligations. Également connu sous le nom de «valeurs mobilières transférables» parce que les intérêts et le capital sont transférés du créancier hypothécaire à l'agent de service au détenteur d'obligations. L'agent de service perçoit des frais pour l'exécution du service.

Obligations hypothécaires: Autrement appelés CMO, ce sont des titres dans lesquels les fonds hypothécaires sont fusionnés et divisés en titres à court, moyen et long terme (appelés tranches). Les personnes dans ce domaine doivent être attentives. Ce sont les véritables «armes nucléaires» de la crise financière.

Voici la définition de base: les versements sont réglés pour payer des taux d'intérêt différents en fonction de l'échéance attendue. Pour les pools de prêts hypothécaires et les CMO, les dates d'échéance peuvent être une cible variable. En effet, le taux de remboursement anticipé de l'hypothèque change à mesure que les taux d'intérêt changent. En règle générale, à mesure que les taux augmentent, le taux de remboursement anticipé ralentit et les conditions «s'allongent». Au contraire, à mesure que les taux d'intérêt baissent et que les échéances raccourcissent. Ce marché est principalement un marché institutionnel, car une analyse avancée est nécessaire pour calculer les rendements et les changements potentiels en termes, prix et rendements.

Titres adossés à des actifs: Aussi appelés ABS, ce sont des obligations adossées à des actifs financiers. Ces actifs financiers se composent généralement de créances autres que des prêts hypothécaires. Il s'agit notamment des créances sur cartes de crédit, des prêts automobiles, des contrats immobiliers et des prêts immobiliers. L'émission et le reconditionnement de ces obligations sont devenus incontrôlés et ont contribué à la crise financière.

Dérivés: Un dérivé est un instrument financier dont la valeur est basée sur et déterminée par un autre titre ou indice de référence (c.-à-d. Options sur actions, contrats à terme, swaps de taux d'intérêt, taux d'intérêt variables, plafonds / creux). C'est un marché dominé par les institutions en raison de leur complexité et rarement adapté aux investisseurs individuels.

Obligations réglementées: Obligations dont les coupons changent périodiquement en fonction de l'indice sous-jacent, comme le plus important, COFI LIBOR (11th District Index Price). Les investisseurs les achètent et les vendent selon la façon dont ils pensent que l'indice sous-jacent évoluera.

Fonds obligataires à capital fixeR: Les fonds obligataires à capital fixe sont des fonds communs de placement qui n'offrent des actions qu'une seule fois, généralement au moment de l'introduction en bourse. Ils se négocient ensuite en stock à la bourse. Les fonds à capital fixe peuvent être municipaux ou d'entreprise (investment grade ou indésirables) et sont parfois utilisés pour augmenter les rendements du portefeuille sous la forme d '"actions transférables". Les fonds à capital fixe négocient des bonus et des remises jusqu'à la valeur liquidative, généralement des remises. La plupart des particuliers qui achètent des fonds à capital fixe via une introduction en bourse brûlent car ils se voient proposer des contributions automatiques à la valeur liquidative sur les frais de courtage et autres frais liés à l'offre. La plupart du temps, ils doivent attendre qu'ils s'installent et attendre qu'ils négocient à escompte – généralement 45 à 60 jours. Le montant de l'escompte ou de la prime reflète généralement l'attitude des investisseurs envers le marché obligataire. Plus il y a de pessimisme, plus la remise est importante. Cela contraste directement avec les fonds à durée indéterminée, où le sentiment des investisseurs se traduit par l'émission de nouvelles actions ou le rachat d'actions en circulation.


Les actions IBM ont chuté de 144,24 $ par action mardi après-midi, en baisse de 2,19 $ (-1,50%). IBM a augmenté de 8,73% en glissement annuel, en hausse de 1,1,1% par rapport à l'indice de référence S&P 500 sur la même période.

A propos de l'auteur: Steve Smith

Steve a plus de 30 ans d'expérience en placement et d'expérience dans le négoce d'options. Il est écrit par TheStreet.com, Minyanville et actuellement Option Sensei. En savoir plus sur les antécédents de Steve ainsi que des liens vers ses derniers articles. En savoir plus …

Voir cet article pour plus de ressources en stock

Que sont les obligations et quel devrait être leur rôle dans votre portefeuille? ☎ garantie santé entreprise
4.9 (98%) 32 votes