Quand les entreprises sont-elles légalement tenues de fournir une assurance santé pour les travailleurs? ☎ mutuelle santé entreprise

De la couverture des risques de dommages subis ainsi qu’à causés à des tiers, aux garanties pour couvrir pertes d’exploitation et risques informatiques, contrats d’assurance, même facultatifs, s’avérer indispensables.
ll suffit parfois d’un incendie et pourquoi pas de la livraison d’un produit défaillant pour mettre en péril la vie d’une entreprise… Si, du collant point de vue juridique, seules quelques bâches sont obligatoires – la certification des véhicules, la responsabilité civile et les sûreté particuliers de type garantie décennale pour certains secteurs d’activité -, PME et TPE ont tout intérêt à souscrire des garanties complémentaires. Au-delà du limité minimum – la confirmation des biens, celle des pertes d’exploitation et pourquoi pas la responsabilité civile professionnelle -, différents contrats se révéler utiles à l’égard de l’activité de la société (informatique, chimie, transports, pratique cycliques…) mais encore faciliter son expansion à l’international. Difficile toutefois de s’y retrouver dans une offre surabondante. Parcours fléché des sept contrats indispensables à l’entreprise.

1. L’assurance des biens

Première grande catégorie d’assurances pour les entreprises: la couverture des risques potentiels extérieurs. Inondation, incendie, vol menacent les locaux, le matériel ainsi qu’à stocks. Contre ces dommages, une aisance spécifique doit être souscrite, non obligatoire mais néanmoins incontournable. “Attention, si la societé est locataire de ses locaux – bureaux, usine, entrepôt- elle doit obligatoire souscrire une aisance pour couvrir liés aux biens immobiliers et sa responsabilité d’occupation. Cette obligation figure dans la loi n°89-462 du 6 juillet 1989”, avertit Damien Palandjian responsable département à la Direction des Services aux Entreprises, chez le courtier en foi Verspieren.

En cas de sinistre, le chef de disposition fera une déclaration à sa compagnie d’assurances dans un délai licite rappelé pendant le contrat (de de deux ans à cinq jours, selon les risques), voire immédiatement pour les événements vitaux (incendie, catastrophe naturelle, tempête, cambriolage…). Le montant de l’indemnisation dépend alors de les chiffres des biens garantis, c’est pourquoi il ne faut pas oublier d’avertir son assureur lorsque le périmètre des biens à assurer évolue en cours d’année (achat de nouvelles machines, reprise d’un autre site…), ni de vérifier quels sont les dommages réellement couverts. Les sociétés qui possèdent une activité cyclique se traduisant dans une variation importante des réservoir d’articles ont intérêt à citer ces spécificité à assureur pour s’accomplir en tant que mieux couvertes en de dommages. La valeur des modération est alors établie sur la base de montant annuel important et régularisée en fin d’année.

Dans terminés les cas de figure, l’indemnisation existera versée le plus souvent après présentation des factures correspondant aux réparations nécessaires ou bien à l’achat de nouvelles matériels. En de lourd sinistre, l’assureur toutefois verser des acomptes à son client.

La Loi sur les soins abordables exige que toutes les entreprises d’une certaine taille fournissent à leurs employés des soins de santé de qualité adéquate. Ne pas le faire entraînera des pénalités fiscales. Les propriétaires d'entreprise doivent se familiariser avec les exigences de l'ACA pour comprendre ce que l'on attend d'eux et comment éviter les amendes.

Votre entreprise doit-elle proposer une assurance santé?

C’est ce que la Loi sur les soins abordables signifie pour les petites entreprises. Bien que la loi oblige certains employeurs à fournir des prestations de santé à leurs employés, ce mandat ne s’applique pas à toutes les entreprises.

  • Les petites entreprises comptant moins de 50 employés à temps plein ne sont pas tenues de fournir une assurance maladie à leurs employés.
  • Le plafond de 50 employés s'applique aux sociétés qui agissent en tant qu'actionnaires. Cela signifie que si vous faites partie d'une entreprise ayant plusieurs sites, le nombre total d'employés dans tous les sites est pris en compte.
  • L'autorisation n'est valable que pour les employés à temps plein. Aux fins de la loi, le temps de travail total est défini comme travaillant plus de 30 heures par semaine ou 130 heures par mois.

Si vous n'êtes pas sûr que votre entreprise remplisse ces conditions, consultez la FAQ du site Web de l'IRS pour plus de détails.

Exigences en matière d’assurance maladie éligibles ACA

Les entreprises qui souhaitent éviter les pénalités fiscales doivent proposer une assurance maladie conforme aux normes de qualité et de coût définies dans la Loi sur les soins abordables. Les régimes collectifs doivent prévoir des prestations de base et une couverture pour la maternité, les soins aux enfants, la santé mentale et autres. En outre, l'assurance doit être abordable et les primes ne doivent pas dépasser 9,5% du revenu de l'employé.

Achat d'assurance en tant que petite entreprise

En tant que propriétaire d'une petite entreprise, il peut être amusant d'offrir des prestations d'assurance, même si vous n'êtes pas légalement tenu de le faire. Vous pouvez acheter des régimes collectifs auprès d’un programme d’options santé abordable pour les petites entreprises.

Le gouvernement offre des subventions aux petites entreprises pour rendre ces régimes plus abordables. SHOP est uniquement disponible pour les petites entreprises de moins de 50 employés. Les grandes entreprises achèteraient des régimes de santé collectifs directement auprès des assureurs ou assureraient leurs employés eux-mêmes.

Dispositions générales de l'employeur en matière de responsabilité

Si vous remplissez les critères susmentionnés, à savoir que vous devez offrir des avantages et que vous n'offrez pas d'assurance maladie aux employés, vous serez condamné à une amende. Cette taxe est appelée disposition générale de responsabilité de l'employeur et équivaut à 2 000 $ pour un employé à temps plein non assuré. Cette taxe est collectée annuellement dans le cadre de l’impôt sur les sociétés.

La règle de responsabilité collective de l'employeur ne s'applique pas avant 2015, lorsque les entreprises de 50 à 100 employés seront imposées. Pour les employeurs de plus de 100 employés à temps plein, la taxe ne sera pas évaluée avant 2016 si au moins 70% de leurs employés sont couverts. Plus de détails peuvent être trouvés sur le site de l'IRS.

Gardez votre entreprise en activité

En général, seules les entreprises de 50 employés ou plus doivent s'inquiéter d'offrir des prestations d'assurance à leurs employés. Les petites entreprises familiales sont généralement exonérées d'impôt et des exemptions peuvent être accordées aux entreprises qui emploient uniquement des employés à temps partiel. Si vous ne savez toujours pas si votre entreprise peut bénéficier d'une exemption ou si vous devrez payer des impôts à la fin de l'année, consultez l'IRS.

Laisser un commentaire