Quand dois-je récupérer un certificat d'exonération de la taxe de vente? ☎ garantie entreprise

AFFILIATION D’UN SALARIÉ : COMMENT PROCÉDER ?
C’est à l’employeur de centraliser tous les documents nécessaires à l’affiliation de ses salariés pour transmettre ensuite à l’organisme complémentaire.

Pour être affilié, un salarié remplir une déclaration d’affiliation à laquelle être jointe différents documents :

la photocopie de l’attestation de sa carte vitale et celle de chacun membre de la famille bénéficiant du contrat (selon dispositions préparés en or contrat santé) ;
un relevé d’identité bancaire ou de caisse d’épargne.

Il peut avec de la chance lui être demandé, selon la nature du contrat, de joindre :
les photocopies des certificats de scolarité pour les mioches de plus de 16 ans ainsi qu’à tout document justifiant de leur situation ;
son attestation de PACS ;
son certificat de concubinage ;
le certificat de radiation de son ancienne mutuelle horodaté de moins de 3 mois dans l’hypothèse ou le contrat santé prévoit un délai de carence.
LES MODALITÉS DE CHANGEMENT DE STATUT D’UN SALARIÉ
En de changement de constitution socio-professionnel d’un salarié d’or sein de l’entreprise, son régime de protection sociale peut aussi être modifié. C’est alors à l’employeur de se charger de l’ensemble des allées et venues en d’assurance complémentaire.

RADIATION D’UN SALARIÉ : COMMENT DÉCLARER CETTE MODIFICATION ?
Lorsqu’un salarié quitte son entreprise, l’adhésion au contrat collectif santé et/ou prévoyance dont il bénéficiait est résiliée de plein droit. L’ancien employeur alors informer l’organisme complémentaire de ce départ parmi écrit, dans plus brefs délais.

Pour clôturer le dossier santé du salarié et cesser les remboursements, le salarié doit remettre sa carte de troisième payant.

Selon le occasion de départ de l’entreprise du salarié, l’ancien employeur être tenu, dans le cadre de la portabilité des droits santé et prévoyance, de lui maintenir les garanties duquel il bénéficiait pour la rupture du contrat de travail à titre gratuit.

Taxe de vente, taxe d'utilisation, taxe de privilège sur les transactions … quel que soit le nom de votre État, il s'agit d'un sujet brûlant depuis que la Cour suprême des États-Unis a renversé le précédent de présence physique dans sa décision dans South Dakota c.Wayfair, Inc., 2018. Juin Et maintenant que les États peuvent taxer les ventes au niveau non étatique, votre entreprise peut avoir de nouvelles obligations de perception de la taxe de vente.

Dans l'année suivant la décision, plus de 40 États ont adopté des lois sur la taxe de vente à distance qui imposent une obligation de perception de la taxe de vente uniquement sur l'activité économique (lien économique). Si votre entreprise vend des produits taxables dans l'un de ces États et que vous travaillez assez fort pour établir un lien économique, vous devez vous inscrire auprès du bureau des impôts, percevoir et payer la taxe de vente et produire des déclarations de revenus.

Vous êtes également responsable de l'approbation des ventes hors taxes.

Certaines entités sont autorisées à ne pas payer de taxe sur les achats de biens imposables: certains organismes gouvernementaux, les acheteurs achetant des biens pour la revente et les fabricants qui incluront vos écrits et tous les détails dans des articles plus gros. Si vous vendez directement à ces sociétés, vous devez obtenir une exemption valide ou un certificat de revente de leur part.

Ce n'est pas le travail le plus passionnant, mais c'est une partie nécessaire de faire des affaires dans les États où vous devez payer la taxe de vente (Nexus).

Quand dois-je retirer un certificat d'exemption?


Si vous avez une relation avec un État résultant d'une loi sur la présence physique ou la taxe de vente à distance, vous devez collecter un certificat d'exonération lorsque vous ne facturez pas de taxe de vente client sur une transaction imposable. Aucune exception.

En n'enregistrant pas pourquoi la vente n'a pas été taxée, votre entreprise peut être tenue responsable de la taxe non payée.

Les informations exactes nécessaires pour vérifier une transaction hors taxes dépendent de la juridiction et du type de transaction. Quelle que soit l'apparence du formulaire, vous devez être certifié lorsque:

  • Pour la première fois, vous achetez chez vous un nouveau client détaxé
  • Le certificat client existant n'est pas valide ou expirera

Lors de leur collecte, assurez-vous que les certificats sont correctement remplis, surtout si le formulaire est long ou contient de nombreux champs. Si vous devez d'abord vous soucier d'obtenir un certificat, il est encore plus pénible de contacter le client pour plus d'informations.

Quand dois-je demander un certificat?


Cela ne semble jamais être un bon moment pour demander un certificat client; c'est un travail très chargé, car ce ne sont pas eux qui doivent payer l'impôt. Pourtant, le meilleur moment pour obtenir une exemption ou un certificat de revente est au point de vente.

Il est tentant d'attendre – il peut parfois sembler que vous demandez d'abord une vérification des antécédents. Cependant, il est trop facile pour vous et / ou votre client d'oublier de suivre. Si vous ne disposez pas d'un certificat d'exonération certifiant chaque transaction hors taxes, vous courez le risque.

En fait, il n'y a aucune bonne raison de ne pas accumuler immédiatement des certificats d'exemption si vous êtes un détaillant. Aujourd'hui, les utilisateurs ont l'habitude de remplir des formulaires. Si vous fournissez une option en ligne simple qui vous donne un accès rapide aux documents dont vous avez besoin, ils peuvent même vous remercier.

Qu'est-ce qui ne va pas avec l'attente?


Plus vous attendez, plus le risque d'échec est grand: le prochain audit peut conduire à des certificats d'exception incomplets et / ou manquants.

De nombreux États offrent un délai de grâce aux vendeurs, vous devrez donc peut-être jusqu'à 90 jours pour récupérer votre certificat après la vente. Cependant, beaucoup de choses peuvent se produire en trois mois. Votre client peut fermer ses portes ou changer de nom ou de lieu. Vous êtes plus susceptible d'oublier de revenir en arrière et d'obtenir une certification pour confirmer votre opération il y a quelques semaines ou mois.

N'attendez pas l'audit pour mettre en ordre vos certificats d'exception. Les services fiscaux des États veulent savoir que vos clients avaient une raison valable de ne pas payer une transaction imposable au moment de l'achat, pas des mois ou des années après.

Y a-t-il des exceptions?


Pas vraiment. Cependant, une certaine flexibilité est permise.

Si un client demande une exception, il promet d'envoyer la documentation correcte, et non – vous pouvez ressentir l'envie. Cependant, il existe des moyens d'encourager vos clients à envoyer un certificat d'exception et à continuer à être convivial. Vous pouvez donner aux clients 30 jours pour envoyer le formulaire dûment rempli et leur faire savoir que vous devrez payer des taxes sur leur prochain achat si vous n'avez pas de certificat d'exemption.

Les clients doivent comprendre et ils apprécieront probablement votre flexibilité – en particulier lorsqu'ils acceptent leurs nouvelles obligations de perception de la taxe de vente.

Qui devrait collecter les certificats d'exemption?


Les équipes fiscales étaient généralement responsables de la collecte et du maintien des certificats d'exonération fiscale tout au long de la journée (c'est-à-dire les solutions pré-Internet et automatisées).

De nos jours, de nombreuses entreprises ont trouvé des moyens de simplifier le processus de traitement des certificats d'exemption en transférant les responsabilités vers:

  • Unités de crédit qui collectent de nouvelles informations client
  • Le personnel informatique crée des paniers d'achat en ligne
  • Équipes de vente qui interagissent avec les clients en tête-à-tête

La personne responsable doit être formée pour reconnaître le bon moment pour demander un certificat. Ce sera plus facile pour tout le monde.

Quelle est la meilleure façon de gérer les certificats d'exonération de la taxe de vente?


Les auditeurs veulent avoir accès à un tas de certificats de sortie (papier ou virtuels) correctement organisés, correctement remplis et valides. Cela facilite leur travail; et plus leur travail est facile, plus ils peuvent vous contacter facilement.

Sur les 45 États (y compris le District de Columbia) qui ont une taxe de vente commune, seuls trois n'ont pas accepté de lien économique: la Floride, le Kansas et le Missouri. Si votre entreprise recherche la taxe de vente dans de plus en plus d'États, envisagez d'automatiser la gestion des certificats d'exemption. Avalara CertCapture est facile à adapter aux besoins croissants et contribue à réduire les risques d'audit.

Les taux, règles et réglementations de la taxe de vente changent fréquemment. Bien que nous espérons que vous trouverez ces informations utiles, ce blog est à titre informatif uniquement et ne contient aucun conseil juridique ou fiscal.

Quand dois-je récupérer un certificat d'exonération de la taxe de vente? ☎ garantie entreprise
4.9 (98%) 32 votes