Old Mutual a fait appel de l'ordonnance du tribunal de réintégrer Peter Moyo au poste de PDG ☏ mutuelle entreprise

De la couverture des risques de dommages subis ou bien causés à des tiers, aux garanties pour couvrir pertes d’exploitation et risques informatiques, contrats d’assurance, même facultatifs, s’avérer indispensables.
ll assez des fois d’un incendie et pourquoi pas de la livraison d’un produit défaillant pour mettre en péril la vie d’une entreprise… Si, du serré point de vue juridique, seules plusieurs refuges sont obligatoires – la confirmation des véhicules, la responsabilité civile et les foi uniques de type garantie décennale pour certains secteurs d’activité -, les PME et TPE ont tout intérêt à souscrire des garanties complémentaires. Au-delà du limité minimum – la certification des biens, celle des pertes d’exploitation ou bien la responsabilité civile prostituée -, divers contrats peuvent se révéler utiles au regard de l’activité de la société (informatique, chimie, transports, activités cycliques…) mais encore faciliter son expansion à l’international. Difficile toutefois de s’y retrouver dans une offre surabondante. Parcours fléché des sept contrats exigé à l’entreprise.

1. L’assurance des biens

Première grande catégorie d’assurances pour entreprises: la couverture des risques potentiels extérieurs. Inondation, incendie, vol menacent locaux, le matos ou les stocks. Contre ces dommages, une cran spécifique être souscrite, non obligatoire par contre néanmoins incontournable. “Attention, dans l’hypothèse ou l’entreprise est locataire de ses locaux – bureaux, usine, entrepôt- doit obligatoire souscrire une foi pour couvrir dommages liés aux biens immobiliers et sa responsabilité d’occupation. Cette obligation figure dans la loi n°89-462 du 6 juillet 1989”, avertit Damien Palandjian responsable département à la Direction des Services aux Entreprises, chez le courtier en maîtrise Verspieren.

En cas de sinistre, le chef d’affaire fera une déclaration à sa compagnie d’assurances dans un délai judiciaire rappelé chez le contrat (de de de deux ans ans à cinq jours, selon les risques), vraiment immédiatement pour les nouveauté capitaux (incendie, catastrophe naturelle, tempête, cambriolage…). Le montant de l’indemnisation dépend alors de la valeur des biens garantis, c’est pourquoi il ne faut pas oublier d’avertir son assureur lorsque le périmètre des biens à assurer évolue en cours d’année (achat de nouvelles machines, reprise d’un autre site…), ni de vérifier quels sont réellement couverts. Les sociétés qui ont une activité cyclique se traduisant pendant une variation importante des retenue d’articles ont intérêt à citer cet spécificité à leur assureur pour devenir mieux couvertes en de dommages. La valeur des retenue est alors établie sur la base de montant annuel important et régularisée en fin d’année.

Dans complets de figure, l’indemnisation sera versée ordinairement après présentation des factures analogue aux réparations nécessaires ainsi qu’à à l’achat de nouvelles matériels. En cas de lourd sinistre, l’assureur peut toutefois verser des acomptes à son client.

Old Mutual prévoit de faire appel de la décision de la Haute Cour du Sud de Gauteng de réintégrer temporairement le PDG Peter Moyo, qui a été licencié en juin, et de suspendre toute décision de le changer. Elle a également condamné l'assureur et les défendeurs aux dépens.

Le juge Adams a jugé que le renvoi et le licenciement de Moyo étaient illégaux.

Regardez: Voici ce que Peter Moyo avait à dire sur sa retraite

Dans une déclaration envoyée à l'Afrique par CNBC, Old Mutual a déclaré: «L'appel suspendra l'ordonnance du tribunal. M. Moyo a été informé qu'il n'était pas tenu ou autorisé à continuer d'exercer ses fonctions dans l'attente de l'issue du processus d'appel.

Old Mutual affirme que la demande urgente de M. Moy était mal conçue, a fait de nombreuses fausses allégations et aurait dû être rejetée. Bien que le cabinet respecte le tribunal et ses procédures, il prévoit maintenant de demander à un tribunal supérieur de confirmer qu'il a agi légalement en mettant fin à l'emploi de M. Moyo. L'entreprise a toujours insisté sur le fait qu'elle a suivi les principes d'une saine gestion dans cette démarche et qu'elle a donné un avertissement approprié en vertu du contrat de travail de M. Moyo.

«Les administrateurs de la société sont déterminés à avoir toujours agi conformément à leurs obligations fiduciaires envers la société et ses actionnaires, souscripteurs, employés et autres parties prenantes. Chez Old Mutual, il est clair que la confiance de M. Moyo a été complètement et irrémédiablement perdue. La société est optimiste quant au succès de l'appel et un autre tribunal arrivera à une conclusion différente. Jusque-là, les affaires se poursuivaient comme d'habitude sous la direction d'un PDG par intérim, expérimenté Iain Williamson, soutenu par une équipe de direction compétente et ciblée. "

Moyo a traduit en justice Trevor Manuel, président de la mutuelle et actuel président de 174 ans, pour licenciement abusif. Il s'agit d'une lutte légitime qui pourrait avoir des conséquences d'une grande portée pour les entreprises sud-africaines.

Le PDG de Moyo a été licencié depuis mai, après qu'un groupe d'assurance a déclaré que la confiance avait été gravement érodée. Cela était lié à Moyo, qui en 2002 Fondation de NMT Capital, où Old Mutual était un investisseur important. La société prétend que Moyo a élevé les intérêts de NMT contre ceux d'Old Mutual, ce qu'il n'était pas autorisé à faire en vertu du contrat.

"Pour les entreprises sud-africaines, cela peut signifier que même le moindre conflit d'intérêts est pris beaucoup plus au sérieux qu'aujourd'hui", a déclaré Morris Mthombeni, expert et conférencier en gouvernance d'entreprise chez GIBS. Mthombeni dit qu'il semble que Moyo a pris des mesures assez drastiques pour porter des allégations aussi graves à Old Mutual et à son conseil d'administration. Moyo allègue que le conseil d'administration d'Old Mutual n'a pas suivi la procédure régulière lors de sa libération et a demandé aux tribunaux de le renvoyer au PDG. Il demande également que le président et les administrateurs soient déclarés "administrateurs sensibles".

"Malheureusement, il y a eu un désaccord majeur entre le conseil d'administration et M. Moyo sur la manière de gérer le conflit d'intérêts", a déclaré un porte-parole de Old Mutual.

2002 Old Mutual a acheté 20% de NMT Capital pour 200 millions de dollars Cet investissement initial était divisé en actions ordinaires, actions privilégiées et capital-investissement.

En tant qu'actionnaire privilégié, Old Mutual a principalement droit à un dividende, mais Moyo prétend que c'est un droit auquel ils ont souvent renoncé.

«Pratiquement et depuis 2010, Le remboursement des anciens dividendes privilégiés réciproques a été reporté ou "prolongé" par accord pour une décennie entière jusqu'à présent ", a déclaré Moyo dans une demande adressée à la Haute Cour du Sud Gauteng.

Au lieu de cela, Moyo pense que sa victimisation présumée découle de ses préoccupations concernant ce qu'il a qualifié de conflit d'intérêts pour le président de l'ancienne mutuelle et ancien ministre des Finances, Trevor Manuel. Il a déclaré qu'il traitait du désinvestissement d'Old Mutual UK de son entreprise sud-africaine, où Rothschild, président d'une autre société de Manuel, dirigeait des conseillers pour un petit avantage en matière de conseil fiscal.

Cela, comme le paiement non divulgué des frais juridiques de Manuel, signifie que Moyo appelle cela un «triple conflit».

Old Mutual rejette inconditionnellement les allégations de Moyo et a l'intention de les rejeter en justice.

L'escalade de ce niveau élevé de désaccord devant les tribunaux soulève des questions intéressantes sur la gouvernance d'entreprise, et les professionnels la regardent vraiment.

Mthombeni dit que si ce n'est pas un moment évident dans la gouvernance d'entreprise en Afrique du Sud, "cela montrera si nous tiendrons dûment compte des conflits d'intérêts".

Old Mutual a fait appel de l'ordonnance du tribunal de réintégrer Peter Moyo au poste de PDG ☏ mutuelle entreprise
4.9 (98%) 32 votes