Litiges fiscaux en Grèce – lexologie ☏ assurance entreprise

L’assurance des risques informatiques

Cette audace indispensable aux sociétés qui manient de nombreuses données informatiques (SSII, cabinets de conseil, les débarras de voyage, les sociétés de vente en ligne) couvre les ordinateurs par contre aussi les socle de données et les frais de reconstitution si elles sont perdues ou endommagées. “Même un industriel confronté à une grosse informatique risque d’être réprimé pour tenir ses reconnaissance vis-à-vis de sa clientèle et de ne pas être à même réaliser ses livraisons en temps et en heure. Quelle que va pour ça son activité, le dirigeant d’affaire est intérêt à évaluer l’impact que avoir l’informatique sur son métier”, recommande Damien Palandjian.

Le montant de l’indemnisation dépend de la valeur du matériel déclaré et des frais occasionnés chez son rachat et la reconstitution des données (ressaisies, reconstitution de logiciels, suppression des virus…) estimés par un expert.

Publicité
La publicité se termine dans 15s
Fermer la publicité dans 5 s
>> Lire aussi: Trois contrats pour assurer son informatique

5. L’assurance du risque environnemental

“Une entreprise n’ayant pas de lieu industriel ou d’entreposage et non nympho à une autorisation préfectorale pour risques de pollution, peut couvrir son risque écologique pendant le biais de son contrat de responsabilité civile général. En revanche, dans l’hypothèse ou elle se trouve être soumise à autorisation préfectorale pour exercer son activité, souscrire un contrat spécifique pour couvrir les atteintes à l’environnement”, précise Damien Palandjian

Les garanties des atteintes à l’environnement (extensions de responsabilité civile professionnelle ou bien contrats particuliers comme l’assurance responsabilité environnementale) sont indispensable aux entreprises desquels l’activité nuire à l’environnement (pollution de l’air, de l’eau, des sols et nappes phréatiques, atteintes à des sites protégés…). Ces fermeté s’appuient sur le principe du “pollueur-payeur” : le chef de chose réparer le préjudice constaté, causé pendant sa société. Suivant les contrats, l’assurance couvre la dépollution, coûts d’évaluation des dommages, la confection d’études pour déterminer actions de réparation et les frais administratifs ainsi qu’à judiciaires.

Vue d'ensemble

La législation

Quelle est la législation pertinente en matière d’administration fiscale et de contentieux? Existe-t-il des règles obligatoires pour les contribuables et les autorités fiscales autres que la législation?

La législation applicable, en particulier en ce qui concerne l'administration fiscale, est le code de procédure fiscale (L 4174/2013), qui régit, entre autres, les procédures de contrôle et de contentieux fiscaux jusqu'à la justice grecque, et le code de règles administratives. Procédure (L 2690/1999) généralement applicable aux relations entre les citoyens et tout organisme de droit public. Le code de procédure administrative (L 2717/1999) est la loi applicable aux litiges avec l’Etat grec (y compris les différends fiscaux).

En outre, le Service des recettes publiques indépendant publie des circulaires qui obligent les autorités fiscales à interpréter et à appliquer les lois fiscales. Cependant, ces réglementations ne sont pas contraignantes pour les contribuables.

La Grèce a signé des conventions bilatérales de double imposition avec une longue liste de pays dans les domaines de l’impôt sur le revenu et des successions.

Autorité compétente

Quelle est l'autorité fiscale compétente et comment est-elle organisée?

Chaque autorité fiscale est la propriété du Independent State Revenue Service, qui depuis 2017 Il existe une autorité indépendante pour la compétence, indépendante du contrôle et de la surveillance de l'État, pour la compétence. L'Autorité est gérée par un conseil d'administration, un gouverneur et un expert de la Commission européenne. La Commission européenne a nommé deux fonctionnaires au Conseil.

Le bureau des impôts compétent est déterminé par le siège social de la personne morale ou le lieu de résidence du contribuable. Les trois grandes villes (Athènes, Pyrénées et Thessalonique) disposent de bureaux des impôts distincts pour les sociétés à responsabilité limitée. Pour les personnes résidant à l'étranger, le bureau des impôts compétent est déterminé par le lieu de résidence de son représentant fiscal. Pour les non-résidents de Grèce qui doivent être enregistrés en Grèce, les autorités fiscales des non-résidents (non-résidents) sont compétentes.

Pour les grandes entreprises et les particuliers d’une certaine richesse, l’autorité d’audit a été dotée de centres d’audit spéciaux à Athènes et à Thessalonique.

Exécution

Conformité aux lois fiscales

Comment l'administrateur fiscal vérifie-t-il le respect des lois fiscales et s'assure-t-il que les taxes sont payées à temps? Quelle est la procédure type d’un administrateur des impôts pour examiner une déclaration de revenus et combien de temps cela prend-il?

Habituellement, lors de la production d'une déclaration de revenus, la taxe est calculée sans que l'administrateur fiscal en soit responsable, soit au moment de la production de la déclaration de revenus, soit immédiatement après la déclaration de revenus annuelle. Toutefois, après une vérification fiscale, l'administration fiscale peut émettre une évaluation fiscale corrective si la vérification indique que la déclaration de revenus fournie précédemment était inexacte ou incorrecte.

Si un contribuable omet de produire une déclaration de revenus en dépit de son obligation, une évaluation fiscale calculée peut être publiée, à moins que le contribuable ne présente une déclaration de revenus tardive.

Dans des cas particulièrement urgents, par exemple lorsqu'il est indiqué que le contribuable a l'intention de quitter le pays et que cela augmente le risque de perception des impôts dus, en particulier en cas de transfert d'actifs, les autorités fiscales peuvent établir un avis d'imposition préventif avant la date de dépôt. de la déclaration de revenus correspondante. Dans ce cas, le contribuable doit soit payer la somme spécifiée dans l’évaluation préventive, soit en garantir le paiement en constituant une garantie ou en consentant à la constitution d’un privilège en faveur des autorités fiscales pour le plein montant de la taxe. responsabilité fiscale.

Types de contribuables

Existe-t-il différentes exigences de déclaration pour différents types de contribuables? Peut-on effectuer différents types de dépistage?

Il existe différentes exigences de déclaration pour différents types de contribuables. Les employés et les retraités sont soumis à une déclaration limitée et, essentiellement, à une déclaration de revenus annuelle. Ces personnes sont généralement auditées si une augmentation déraisonnable de leurs avoirs est constatée (généralement par un audit de leurs comptes bancaires). Les personnes de certains actifs sont filtrées dans un centre d’audit spécial.

Les entreprises (personnes physiques ou morales) sont soumises à des normes de déclaration plus strictes qui permettent de tenir les livres comptables sur une base simplifiée ou à double entrée. Bien que des efforts aient été faits pour réduire le nombre de rapports requis, la Grèce est toujours un pays aux exigences complexes et intensives. L'entreprise est également auditée pour différentes taxes, y compris, par exemple, un audit complet, un audit partiel (pour un article de taxe particulier), un audit de remboursement de la TVA et un audit fictif.

Demande d'information

Quel type d'informations un administrateur fiscal peut-il demander aux contribuables? Le bureau des impôts peut-il interroger le contribuable ou ses employés? Si oui, y a-t-il des restrictions?

Sur réception d'une demande écrite de l'administrateur des impôts, le contribuable doit fournir des copies de ses livres et registres ou tout autre document pertinent établissant ses obligations fiscales, y compris les listes de clients et de fournisseurs, ainsi que toute autre information. dans les cinq jours ouvrables suivant la date de notification de la demande. Certains tiers (banques, organismes de placement collectif en valeurs mobilières, notaires, etc.) sont également tenus de fournir aux autorités fiscales, dans un délai de 10 jours, toutes les informations demandées concernant les contribuables, à l'exception des droits privilégiés. informations et documents. Si les données et les informations sont en langue étrangère, une traduction officielle en grec doit être fournie.

Les lois fiscales grecques n'exigent pas d'entretiens avec les contribuables ou leurs employés. Toutefois, dans la pratique, lors d’un contrôle fiscal, les auditeurs peuvent discuter avec le contribuable des problèmes que ce dernier a soulevés. En outre, avant d'annoncer l'évaluation finale, l'autorité de contrôle fiscal doit informer le contribuable de ses données préliminaires et lui demander une position écrite.

Action d'agence potentielle

Que peuvent faire les agences si le contribuable ne fournit pas les informations requises?

L'absence de réponse aux demandes d'informations des autorités fiscales constitue un vice de procédure et une pénalité pour le contribuable. En outre, si les informations non fournies concernent des livres et registres professionnels tenus et publiés par le contribuable, l'administration fiscale peut utiliser des méthodes indirectes pour déterminer le revenu imposable en calculant son revenu brut et ses avantages conformément aux principes et méthodes généralement acceptés. audit. Ces méthodes incluent: (i) l'analyse de la liquidité du contribuable; (ii) la position nette du ratio prix de vente / chiffre d'affaires total; et (iii) le montant et le coût des dépôts bancaires.

Protéger les informations commerciales

Comment les contribuables peuvent-ils protéger les informations commerciales, y compris les secrets commerciaux ou les conseils de professionnels, contre la divulgation? Existe-t-il des restrictions sur ce que le service des impôts peut faire avec les informations fournies?

Les données de tiers ne sont pas couvertes par le secret professionnel dans leurs relations avec les contribuables et doivent être fournies. Toutefois, le secret professionnel peut être levé sur la base du consentement écrit du procureur compétent à fournir les données couvertes par cette confidentialité.

Le personnel de l'administration fiscale est tenu de protéger la confidentialité des données et des informations de tous les contribuables qu'ils reçoivent dans l'exercice de leurs fonctions (obligation de confidentialité). S'ils ne le font pas, ils sont personnellement responsables (à des fins tant civiles que pénales).

Si la dette en cours est supérieure à 150 000 $, le nom du contribuable peut être divulgué sans son consentement.

Délai de prescription pour la révision

Quel est le délai de prescription pour ma déclaration de revenus?

À partir de 2014 1er janvier L'imposition fiscale peut être publiée dans les cinq ans suivant la fin de l'année d'imposition et peut être prolongée dans certaines conditions récemment définies par la Cour suprême administrative grecque. En cas d'évasion fiscale, le calcul de l'impôt peut être publié dans les 20 ans suivant la fin de l'année d'imposition. Toutefois, l'évasion fiscale pouvant entraîner la production d'une fausse déclaration d'impôt à des fins d'évasion fiscale, un délai de prescription de 20 ans sera la règle générale.

Résolution alternative des litiges

Décrivez tout éventuel mode alternatif de résolution des conflits (ADR) ou de résolution des conflits?

À partir de 2014 1er janvier Une plainte administrative est une mesure contraignante non judiciaire pour contester tout acte ou omission des autorités fiscales (une plainte administrative est une condition préalable à la recevabilité d'une plainte déposée auprès d'une juridiction administrative compétente.) Par conséquent, tout acte ou omission autorité administrative: Direction du règlement des litiges (DRD) (voir question 25).

Recouvrement des paiements en retard

Comment un bureau des impôts peut-il recouvrer les arriérés d'impôts par le biais d'une révision fiscale?

Dès que l'évaluation est notifiée au contribuable, l'administration fiscale envoie l'avis de paiement au contribuable avant de prendre toute mesure d'exécution. Si le montant dû n’est pas payé dans les 30 jours suivant l’avis de paiement, l’administrateur des impôts peut (sans ordonnance du tribunal) saisir des biens meubles, immeubles, droits de propriété et créances. et, en général, tous les avoirs du débiteur ou, lorsque le débiteur est une personne morale, toute la responsabilité solidaire des administrateurs (ce dernier sous réserve des conditions fixées par la loi). Sous réserve des conditions susmentionnées, les autorités fiscales peuvent également prendre des mesures provisoires appropriées.

Le non-paiement de la redevance pour une période supérieure à quatre mois constitue un délit (délit).

Les amendes

Dans quelles circonstances une autorité fiscale peut-elle imposer des pénalités?

Les autorités fiscales peuvent imposer des sanctions pour violation de la législation fiscale grecque. Ces sanctions comprennent des sanctions pour irrégularités de procédure et des irrégularités constatées à la suite d’un audit des autorités fiscales.

Les violations de procédure comprennent (à titre provisoire):

  • non-présentation ou présentation tardive d'un document d'information, d'une déclaration de revenus ou d'une déclaration de retenue d'impôt;
  • non-respect de la demande d'informations ou de données émanant d'une autorité fiscale;
  • non-coopération en matière de contrôle fiscal;
  • défaut d'aviser l'administration fiscale de la désignation d'un représentant fiscal;
  • ne pas s'inscrire jusqu'au registre des impôts; et
  • non-respect de l'obligation de tenir des livres et registres conformément aux normes comptables grecques, notamment.

Les irrégularités constatées lors de l'audit du bureau des impôts sont (à titre indicatif):

  • produire une déclaration de revenus inexacte;
  • défaut de produire une déclaration de revenus;
  • Non paiement de la TVA;
  • Non-émission d'un enregistrement des transactions de TVA;
  • délivrer de faux dossiers fiscaux;
  • émission et réception de faux dossiers fiscaux; et
  • falsification de dossiers fiscaux, y compris.

Des sanctions spéciales sont également prévues pour violation des lois sur les prix de transfert.

Comment les amendes sont-elles calculées?

Les sanctions pour irrégularités de procédure sont fixes et dépendent de l'état simplifié ou complexe de la comptabilité du contribuable; c'est-à-dire que différentes peines sont imposées aux contribuables qui ne sont pas obligés de tenir des livres de comptabilité et à ceux qui sont tenus de les tenir sur la base de principes de comptabilité simplifiés ou à double entrée. Une récidive sera punie d'une double peine dans les cinq ans et quatre fois par une seconde infraction.

Les sanctions applicables aux irrégularités constatées à la suite d’un audit des autorités fiscales dépendent du montant de l’anomalie et sont calculées en tant que pourcentage de la valeur de l’irrégularité, qu’il s’agisse de fictivité, de falsification ou de fraude du revenu imposable, de fraude fiscale ou de fraude.

Les amendes pour violation des lois sur les prix de transfert sont calculées en tant que pourcentage du bénéfice brut déclaré.

Quelles sont les options de défense en cas d'amende?

Le contribuable peut faire valoir tous les arguments relatifs aux irrégularités de forme de la loi sur l'évaluation (telles que des irrégularités de procédure ou un manque de compétence), ainsi que contester le fondement ou la justification de l'évaluation. Les arguments d'un pouvoir incroyable sont très difficiles à prouver et il est interdit de s'appuyer sur les conseils d'un avocat ou d'un comptable.

Selon le dernier amendement de la loi, les contribuables ne peuvent être sanctionnés s'ils ont agi conformément aux instructions écrites de l'administration fiscale.

Intérêts du collectif

Dans quelles circonstances une autorité fiscale peut-elle percevoir des intérêts et comment sont-ils calculés?

En cas de paiement tardif ou de non-paiement de tout montant d’impôt (ce dernier étant déterminé par un contrôle fiscal), le contribuable doit payer des intérêts pour la période comprise entre le délai légal et le jour du paiement de l’impôt. . La détermination du taux d'intérêt est une décision du sous-ministre des Finances. Le taux d'intérêt est de 8,76%, selon la décision ministérielle en vigueur. Cependant, d'ici 2019. 31 décembre Les intérêts sont calculés sur une base mensuelle; 1er janvier – quotidiennement.

L’importance de cette différenciation est que si la dette est payée le 15 du mois, selon le calcul en cours, le contribuable sera invité à payer des intérêts pour tout le mois. Au contraire, à partir de 2019. 1er janvier Le même contribuable sera tenu de payer 15/365 des intérêts correspondants (soit 15 jours après le report du paiement).

Conséquences pénales

Les révisions fiscales peuvent-elles avoir des conséquences pénales? Est-ce différent pour différents types de contribuables?

Les dispositions légales régissant l'évasion fiscale ont été incluses dans le code grec des procédures fiscales, qui traite de l'évasion fiscale des personnes qui:

  • évite intentionnellement de payer des impôts (tels que l'impôt sur le revenu, un impôt foncier uniforme, un impôt foncier spécial, la TVA, un impôt sur le chiffre d'affaires, des taxes sur les primes, des retenues à la source, des taxes ou redevances, une taxe de transport, etc.), ou mal payés ou remboursés, ou compenser, ou retenir, ou retenir des impôts; et
  • émettre intentionnellement de faux dossiers fiscaux ou fictifs, ou obtenir ou modifier des registres fiscaux fictifs, qu’ils évitent ou non des impôts.

Dans le système pénal grec, les personnes morales ne sont pas pénalement responsables. Pour cette raison, les personnes qui gèrent, administrent et représentent efficacement une entité juridique (que ce soit dans des postes de direction spécifiques ou dans des postes de direction de facto) sont considérées comme des fraudeurs ou des complices.

Dossier d'exécution

Quel est le dernier bilan des autorités?

Les taxes impayées devraient être payées jusqu'en 2019. Avril Il s'élevait à environ 104,32 milliards d'euros. Service indépendant des recettes de l'État 2018. Recouvrement de 51,87 milliards d'euros de dettes nouvelles et anciennes.

Pays tiers et autres autorités

Coopération avec d'autres institutions

Le bureau des impôts peut-il impliquer ou enquêter sur des tiers lors de la révision des déclarations de contribuables?

L'administration fiscale a le droit de demander toute information à des tiers tels que d'autres entités publiques (autorités, organisations ou sociétés appartenant à l'État), à des autorités judiciaires ou de poursuite ou à d'autres tiers tels que des institutions financières, des fonds d'investissement ou des chambres. commerce, notaires, bureaux d’enregistrement, directeurs de registre foncier, associations ou organisations économiques, sociales ou professionnelles. Le droit est limité aux procédures pénales ou aux enquêtes lorsque la demande d'informations nécessite l'autorisation appropriée d'un tribunal ou d'un procureur.

Les tiers concernés par le secret professionnel (y compris les avocats) peuvent fournir des informations sur leurs transactions économiques avec le contribuable. Toutefois, pour toute information restante soumise à l'obligation de confidentialité, l'administrateur des impôts devrait demander la permission du procureur compétent pour prouver que le contribuable est soupçonné de fraude fiscale et les raisons pour lesquelles il souhaite obtenir les informations d'un tiers. .

Si des tiers refusent de fournir aux autorités fiscales les informations susmentionnées, ils se verront infliger une amende de 100 à 500 euros.

Le bureau des impôts coopère-t-il avec d'autres autorités du pays? L’administration fiscale coopère-t-elle avec les autorités fiscales d’autres pays?

Le bureau des impôts peut coopérer avec toutes les autorités du pays.

En ce qui concerne les autorités fiscales d'autres pays, la Grèce a adopté la directive de l'UE 2011/16 / UE relative à la coopération administrative dans le domaine fiscal, l'autorité de chaque État membre pouvant demander des informations à d'autres États membres.

La Grèce a également signé et appliqué la Convention concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale, élaborée conjointement par le Conseil de l'Europe et l'OCDE, qui promeut la coopération internationale en matière de perception et de perception des impôts.

En outre, la Grèce a adopté la norme de l'OCDE relative à la taxe sur l'échange automatique d'informations, selon laquelle les juridictions reçoivent des informations financières de leurs institutions financières et échangent automatiquement ces informations avec d'autres juridictions sur une base annuelle. La norme relative aux frais d'échange automatique d'informations est entrée en vigueur en 2017. Septembre

2017 Janvier La Grèce et les États-Unis ont signé un accord intergouvernemental qui facilitera la conformité des institutions financières grecques avec la loi américaine intitulée Compliance Account Tax Compliance Act.

Procédures spéciales

Divulgations volontaires et amnisties

Existe-t-il des procédures spéciales en cas de difficultés financières ou autres, par exemple lorsqu'un contribuable fait faillite?

Si un contribuable est déclaré en faillite, l’État grec a priorité sur les créances en TVA des créanciers garantis, y compris sur tout montant de leur imposition supplémentaire, et occupe le cinquième rang, après les autres créanciers prioritaires.

En cas de faillite déclarée, si l'État grec a déclaré ses créances dans le cadre de la procédure de faillite, il peut demander l'accord du ministre des Finances. Si la dette dépasse 600 000 dollars, le Conseil d’État sur le droit peut adopter un accord pouvant inclure:

  • le paiement du montant total de la dette ainsi qu'un allégement partiel ou total des primes d’impôts tardives, des suppléments d’impôt et des pénalités;
  • découverts mensuels de capital et d'intérêts moratoires (jusqu'à 90); ou
  • une combinaison des deux précédents.

Existe-t-il des programmes de divulgation volontaire ou d'amnistie?

Non Le programme de divulgation volontaire, mis en œuvre en Grèce en 2016 et 2017, a expiré en 2017. À la fin. Cependant, il existe un programme en cours (c'est-à-dire fin septembre 2019) qui permet aux contribuables de rembourser leurs dettes au bureau des impôts jusqu'à 100 versements, réduisant d'autant les taxes supplémentaires imposées jusqu'à présent.

Droits des contribuables

Règles de protection des contribuables

Quelles sont les règles pour protéger les contribuables?

Le code de procédure fiscale et le code de procédure administrative susmentionnés protègent les contribuables ainsi que les principes généraux de la Constitution grecque.

Demande d'information

Comment les contribuables peuvent-ils obtenir des informations des autorités fiscales? Quelles informations les contribuables peuvent-ils demander?

Les contribuables peuvent demander au bureau des impôts des copies de tout document public ou privé dans un délai de 20 jours si elles prouvent un intérêt légitime. En pratique, le temps de réaction des autorités publiques peut être plus long et un intérêt légitime peut ne pas être accepté. Si le document concerne la vie personnelle ou familiale d'un tiers, s'il est protégé par une disposition spéciale ou si cela est essentiel pour une enquête de police, judiciaire ou administrative, l'autorité fiscale peut rejeter la demande.

Gestion de l'administration fiscale

Le bureau des impôts est-il soumis à une surveillance extrajudiciaire?

Chaque autorité fiscale est contrôlée et supervisée par un service des recettes publiques indépendant (voir question 2).

Avant de commencer un procès ou une action judiciaire contre un acte ou une omission d'une autorité fiscale (voir la question 24), le contribuable peut déposer une plainte auprès du médiateur grec, organisme indépendant qui intervient dans les affaires impliquant des organismes publics, y compris des impôts. autorité. Après avoir enquêté sur la plainte, le médiateur grec devrait essayer de contacter le service des impôts pour résoudre le problème.

Actions en justice (décrivez les actions en justice dans cette section)

Tribunaux compétents

Quels tribunaux sont compétents pour les litiges fiscaux?

Les litiges fiscaux relèvent de la compétence des tribunaux administratifs à deux niveaux: le tribunal de première instance et le tribunal d’appel administratif.

Les litiges fiscaux d’un montant maximum de 60 000 dollars et les litiges fiscaux découlant d’une réclamation fiscale par un administrateur fiscal (comme un privilège) sont soumis à un tribunal administratif de première instance unique.

Les litiges fiscaux compris entre 60 000 et 150 000 euros, ainsi que les litiges non pécuniaires, relèvent de la compétence du tribunal administratif de première instance, composé de trois membres.

En cas de litige fiscal de 150 000 EUR ou plus, le tribunal de première instance aura la compétence exclusive pour former un tribunal administratif administratif composé de trois membres.

Toute partie peut faire appel des décisions des tribunaux de première instance.

La compétence territoriale est déterminée par le siège de l'autorité fiscale qui a publié l'acte (ou l'omission) litigieux.

Les décisions finales d'une cour d'appel administrative de plus de 40 000 euros peuvent faire l'objet d'un pourvoi en cassation devant la Cour administrative suprême sur la base de motifs purement juridiques et en l'absence de jurisprudence de la Cour suprême administrative ou d'une décision de la Cour administrative rendue à l'encontre d'une ancienne Cour suprême administrative. La jurisprudence d'un tribunal ou d'une autre cour suprême ou une décision irrévocable d'un tribunal administratif.

La législation grecque a mis en place un "cas test", processus dans lequel toute question juridique susceptible de faire l'objet d'un recours devant les juridictions administratives peut être préalablement entendue par la Cour administrative suprême, qui peut être directement appliquée à la partie concernée, à condition qu'elle soit significative et affecte de nombreux contribuables. En outre, le tribunal administratif lui-même peut rendre une décision préliminaire en engageant un procès devant la Cour administrative suprême. La décision finale de la Cour administrative suprême est contraignante pour le tribunal qui a ouvert le procès et pour toute partie au procès, conformément à la jurisprudence décrite au paragraphe précédent.

Dépôt de la réclamation

Comment les litiges fiscaux peuvent-ils être portés devant les tribunaux?

Les litiges fiscaux sont traités par les tribunaux administratifs comme une réclamation contre tout acte ou omission de l'administrateur des impôts (y compris le calcul des taxes et des amendes ou le refus de rembourser au contribuable, etc.). Une action peut être intentée par tout contribuable ayant un intérêt légitime affecté par l'acte ou l'omission contesté, pour tout motif juridique ou factuel et sans limitation.

Une action peut également être intentée par des personnes physiques ou morales qui, solidairement, sont redevables de la responsabilité fiscale des personnes morales ou des entités. L'administration fiscale ne peut pas soulever de litige fiscal devant les tribunaux.

Le Code de procédure fiscale exige qu'un recours administratif devant le DRD du service indépendant des recettes de l'Etat soit obligatoire avant de saisir les tribunaux administratifs. Une action en justice peut être intentée auprès de la DRD dans les 30 jours suivant la notification de l’évaluation corrective finale ou de tout autre litige fiscal ou dans les 60 jours suivant la déclaration du contribuable résidant à l’étranger. Le DRD doit publier sa décision dans les 120 jours suivant le dépôt du recours administratif; sinon, l'appel est réputé avoir été implicitement rejeté.

Le contribuable a le droit de contester ce rejet devant le tribunal en interjetant appel devant le tribunal administratif dans les 30 jours suivant la date de notification de la décision du DRD ou à l'expiration du délai de 120 jours si aucune décision n'a été prise. DRD. En tout état de cause, il doit payer des frais de procédure de 1% du montant contesté, dans la limite de 1 000 EUR. Des frais de procédure d’un montant maximum de 2 000 euros sont à payer pour l’appel en première instance.

L'exonération n'est demandée que si l'acte contesté est annulé ou modifié en tout ou en partie, y compris par l'obligation de rembourser à l'administration fiscale les sommes indûment payées ou à payer par celle-ci. Si l’administrateur fiscal conteste la négligence, le contribuable peut demander au tribunal de déterminer le montant de sa créance.

Coordination des réclamations

Puis-je combiner des créances fiscales affectant plusieurs déclarations de revenus ou contribuables?

En principe, chacun des actes ou omissions des autorités fiscales en litige peut faire l'objet d'un recours individuel. Toutefois, les actes concertés peuvent être contestés en un seul appel, en particulier lorsqu'un contrôle fiscal couvre plusieurs années d'imposition et exercices. En tout état de cause, la recevabilité du recours est appréciée séparément pour chacun des actes contestés (délai ou frais de justice, etc.). Dans les cas où plusieurs personnes ou entités sont conjointement et solidairement responsables du paiement de tout montant de la taxe, le recours peut être formé conjointement ou séparément contre la totalité ou une partie d'entre elles. En droit grec, les recours collectifs des contribuables ne sont pas autorisés.

Paiements anticipés

Est-il nécessaire que le contribuable paie les montants en litige devant un tribunal?

Le paiement des montants en cause n'est pas une condition préalable à l'introduction d'un recours administratif en première instance devant le DRD ou à l'instruction de celui-ci (à l'exception des frais de justice visés à la question 26).

En cas d'appel administratif ou d'appel, le paiement de 50% du montant contesté est suspendu si les 50% restants sont payés. En tout état de cause, le contribuable peut demander la suspension de la totalité du montant en cause, en indiquant le DRD ou (généralement) le tribunal, démontrant son incapacité à payer un dommage irréparable dans le cas où l'administration fiscale se conformerait. En effet, il est difficile de suspendre une suspension et les revenus et les avoirs du contribuable et des membres de sa famille ou, dans le cas de personnes morales, les personnes solidairement responsables, les principaux actionnaires et les entités liées, doivent être divulgués.

Un appel devant un tribunal administratif contre une décision d'un tribunal administratif de première instance en versant 20% du montant déterminé par le tribunal de première instance avant la date de l'audience devant la Cour d'appel est une condition préalable à l'audition du pourvoi.

Recouvrement des coûts

Combien les coûts d'un litige peuvent-ils être recouvrés?

Le coût d'un litige fiscal peut être réclamé à la fois par le contribuable et par l'administrateur fiscal. Ils ne comprennent que les frais de litige dans tous les cas. En pratique, les juridictions grecques n'attribuent que des montants symboliques à des coûts (plusieurs centaines d'euros, même à la Cour suprême). Les frais de justice payés sont intégralement ou partiellement remboursés si l'appel est accepté.

Financement par un tiers

Existe-t-il des restrictions ou des règles concernant le financement par un tiers ou une assurance contentieux fiscal, y compris le dépôt d'une créance fiscale auprès du tribunal?

La législation grecque ne contient aucune restriction ni règle en matière de financement par des tiers ou d’assurance des coûts d’un litige.

Décideur judiciaire

Qui est le décideur en cour? Les différends fiscaux peuvent-ils être résolus par des jurés?

Toute partie peut faire appel de la décision du tribunal administratif de première instance dans un délai de 60 jours à compter de sa notification. Une condition préalable à l’appel (mais non formé) est le paiement d’une taxe de 20% (voir question 27). Un appel peut inclure n'importe quelle base juridique ou factuelle.

Les pourvois en cassation peuvent faire l'objet d'un recours dans un délai de 60 jours à compter de la notification de la décision par la juridiction administrative d'appel ou de 90 jours si le contribuable réside à l'étranger.

Délais

Quels sont les procès fiscaux habituels?

Les délais ont été très longs dans les juridictions administratives grecques, mais la situation s'est progressivement améliorée (en particulier dans les cours d'appel). Les recours devant le tribunal administratif de première instance d’Athènes peuvent être entendus dans un délai de deux à quatre ans à compter du dépôt du recours et doivent être formés dans un délai de six à douze mois à compter de la date de l’audience. Les délais sont plus courts devant les tribunaux administratifs des autres villes. Toutefois, les litiges fiscaux d'un montant supérieur à 150 000 EUR sont soumis directement à la juridiction administrative d'appel et sont réglés dans les six à douze mois suivant leur soumission. La décision doit normalement être prise dans les six mois de l'audience. En fonction de l'importance de l'affaire, le mandat de la Cour administrative suprême va de un à trois ans.

Exigences de divulgation

Quelles sont les obligations de divulgation ou l'obligation de fournir des informations lors d'une procédure judiciaire?

En principe, dans les affaires juridictionnelles, il n’existe pas d’obligation spécifique de fournir des informations et c’est à chaque partie de prouver ses pièces (voir question 36). En tout état de cause, si le tribunal ne dispose pas d’éléments de preuve suffisants, il peut rendre une décision préliminaire ordonnant un audit limité supplémentaire ou supplémentaire par les autorités fiscales.

Preuve admissible

Quel type de preuve est autorisé en cour?

Un cas d’imposition ne comporte généralement que des affidavits (affidavits). En tout état de cause, le contribuable n'est pas admis en tant que témoin. Asmenys, dažniausiai teikiantys prisiekusius pareiškimus ar parodymus mokesčių bylose, yra buhalteriai, mokesčių mokėtojų darbuotojai ar kitos sandorių šalys. Liudyti gali ir ekspertai ar asmenys, teikiantys technines ataskaitas ar teisines nuomones. Visi rašytiniai įrodymai turi būti išversti į graikų kalbą. Ne graikų kalbų prisiekę pareiškimai ar liudijimai yra padedami vertėjo.

Leistinas atstovavimas

Kas gali atstovauti mokesčių mokėtojams mokesčių teisme? Kas atstovauja mokesčių institucijai?

Mokestiniuose procesuose, kuriuose ginčijamos sumos viršija 600 eurų, mokesčių mokėtojams turi atstovauti advokatas. Mokesčių administracijai atstovauja jos direktorius arba Valstybinės teisės tarybos, specialios teisininkų grupės, atstovaujančios Graikijos valstybei visuose teismuose, nariai.

Proceso viešumas

Ar mokesčių teismo procesas yra viešas?

Visi teismo posėdžiai Graikijos administraciniuose teismuose yra vieši, tačiau, kaip paaiškinta, iš esmės procedūra vyksta popieriuje.

Įrodinėjimo našta

Kas turi įrodinėjimo pareigą teismo procese?

Iš esmės bylose administraciniuose teismuose kiekvienai šaliai tenka pareiga įrodyti savo dokumentus. Tačiau Graikijos mokesčių teisėje mokesčių mokėtojui tenka pareiga įrodyti visus elementus, kurie yra būtini apmokestinimui apskaičiuoti, kurie yra tokio mokesčio apskaičiavimo pagrindimas (paprastai tai yra mokesčių audito ataskaita). Dėl šios priežasties mokesčių apskaičiavimas ar auditas gali būti panaikinti dėl nemotyvavimo. Kaip šios taisyklės išimtis, Graikijos mokesčių įstatymai dažnai pateikia prielaidas netiesioginiam apmokestinamojo objekto egzistavimo įrodymui; šiais atvejais įrodinėjimo pareiga yra atvirkštinė. Be to, remiantis naujausia teismų praktika, kai kuriais kraštutiniais atvejais (pvz., Dėl mokesčių vengimo) teismas gali nuspręsti dėl ad hoc įrodinėjimo pareigos paskirstymo, kurį prižiūri Aukščiausiasis administracinis teismas.

Bet kokiu atveju, jei teismas neturi pakankamai įrodymų, jis gali paskelbti preliminarų nutarimą, kuriuo nurodoma atlikti pakartotinį arba papildomą ribotos apimties auditą, kurį atlieka mokesčių administratorius.

Atvejo valdymo procesas

Apibūdinkite bylos nagrinėjimo procesą mokesčių teismo procese.

Rengiantis teismo procesui dėl mokesčių turėtų būti surinkti ir išversti visi įrodymai ir paprastai parengiami prisiekę pareiškimai. Tam tikrais atvejais, kai egzistuoja papildomi teisiniai pradinio apeliacinio skundo pagrindai, jie gali būti pateikiami teismui likus 15 dienų iki teismo posėdžio ir pranešti kitai šaliai ir jie tampa apeliacijos dalimi. Įgaliotiniai ar įgaliojimo dokumentai kliento vardu turėtų būti pateikiami teismui bent vieną dieną prieš teismo posėdį. Apeliacinio skundo argumentai, įrodymai ir priešingi argumentai prieš Graikijos valstybės poziciją analizuojami teisiniame memorandume, pateiktame per tris dienas nuo posėdžio; ir per kitas tris dienas Graikijos valstybės teisinis memorandumas (jei toks buvo pateiktas) gali būti paneigtas.

Apeliacija

Ar teismo sprendimas gali būti skundžiamas? Jei taip, kokiu pagrindu?

Kiekviena šalis gali apskųsti apeliacinį skundą dėl pirmosios instancijos administracinio teismo sprendimo per 60 dienų nuo pranešimo apie sprendimą. Būtina sąlyga apeliacijai paduoti – 20 procentų sumokėto mokesčio sumokėjimas (žr. 27 klausimą). Apeliacijoje gali būti nurodytas bet koks teisinis ar faktinis pagrindas.

Dėl administracinio apeliacinio teismo sprendimų kasacinis skundas gali būti paduotas per 60 dienų nuo pranešimo apie sprendimą arba 90 dienų, jei mokesčių mokėtojas gyvena užsienyje.

ATNAUJINIMAS IR TENDENCIJOS

Naujausi pokyčiai

Kokios yra dabartinės mokesčių ginčų vykdymo tendencijos? Kokie yra dabartiniai valdžios institucijų ir mokesčių mokėtojų rūpesčiai dėl mokesčių ginčų vykdymo ir tvarkymo, ir ar jie gali keistis? Ar yra pasiūlymų pakeisti susijusius įstatymus ar kitas taisykles?

Šiuo metu atnaujinimų nėra.

Litiges fiscaux en Grèce – lexologie ☏ assurance entreprise
4.9 (98%) 32 votes