L'agenda ouvert de la Chine ne sera pas pris dans l'épidémie ✎ mutuelle santé entreprise

De la couverture des risques de subis ainsi qu’à causés à des tiers, aux garanties pour couvrir pertes d’exploitation et les risques informatiques, contrats d’assurance, même facultatifs, peuvent s’avérer indispensables.
ll assez de temps à autre d’un incendie ainsi qu’à de la livraison d’un produit défaillant pour mettre en péril la vie d’une entreprise… Si, du limité point de vue juridique, seules plusieurs couvertures sont obligatoires – la certification des véhicules, la responsabilité civile et les sûreté uniques de type garantie décennale pour plusieurs secteurs d’activité -, PME et TPE ont tout intérêt à souscrire des garanties complémentaires. Au-delà du juste minimum – la certification des biens, celle des pertes d’exploitation ou la responsabilité civile professionnelle -, différents contrats peuvent se révéler utiles à l’égard de l’activité de la société (informatique, chimie, transports, exercice cycliques…) mais encore son expansion à l’international. Difficile toutefois de s’y retrouver dans une offre surabondante. Parcours fléché des sept contrats nécessaire à l’entreprise.

1. L’assurance des biens

Première grande catégorie d’assurances pour les entreprises: la couverture des risques potentiels extérieurs. Inondation, incendie, vol menacent les locaux, le matériel ainsi qu’à les stocks. Contre ces dommages, une maîtrise spécifique être souscrite, non obligatoire par contre néanmoins incontournable. “Attention, dans l’hypothèse ou l’entreprise est locataire de ses locaux – bureaux, usine, entrepôt- doit obligatoire souscrire une certitude pour couvrir liés aux biens immobiliers et sa responsabilité d’occupation. Cette obligation figure dans la loi n°89-462 du 6 juillet 1989”, avertit Damien Palandjian responsable département à la Direction des Services aux Entreprises, chez le courtier en caractère Verspieren.

En cas de sinistre, le chef de plan fera une déclaration à sa compagnie d’assurances dans un délai juridique rappelé parmi le contrat (de de deux ans à de cinq ans jours, selon risques), même immédiatement pour les événements décisifs (incendie, catastrophe naturelle, tempête, cambriolage…). Le montant de l’indemnisation dépend alors de les chiffres des biens garantis, c’est pourquoi il ne faut pas oublier de prévenir son assureur lorsque le périmètre des biens à assurer évolue en cours d’année (achat de nouvelles machines, reprise d’un autre site…), ni de vérifier quels sont les réellement couverts. Les sociétés qui ont une activité cyclique se traduisant parmi une variation importante des tenue de produits ont intérêt à citer cette spécificité à assureur pour être mieux couvertes en de dommages. La valeur des approvisionnement est alors établie sur la base de montant annuel le plus important et régularisée en fin d’année.

Dans finis cas de figure, l’indemnisation sera versée d’ordinaire après présentation des factures analogue aux réparations nécessaires et pourquoi pas à l’achat de nouvel matériels. En cas de lourd sinistre, l’assureur peut toutefois verser des acomptes à son client.

Illustration: Luo Xuan / GT

Suite à l'attaque redoutée du nouveau coronavirus, les exercices financiers chinois ont réussi. Alors que la nation peine à redémarrer son moteur financier, le secteur financier haut de gamme a besoin d'une attention particulière de la part des principaux décideurs du pays – les 4000 banques du pays sont étranges.

Les tarifs gambit imposés par les autorités américaines au cours des 12 derniers mois et les mesures de rétorsion de la Chine qui ont suivi ont conduit le système financier à afficher sa plus faible expansion sur trois ans à un peu plus de 6%. Cette pression a été répercutée sur le système monétaire du pays, car plusieurs entreprises ont fait défaut de rembourser leurs prêts et, par conséquent, les petites banques ont créé davantage d'argent pour lever des fonds dangereux.

L'institution financière chinoise Folks, l'institution financière centrale du pays, s'est précipitée pour restructurer les prêteurs locaux en difficulté – avec l'institution financière Baoshang, l'institution financière Jinzhou, l'institution financière Hengfeng et l'institution financière Harbin – pour endiguer la menace de la boule de neige. Des marchands stratégiques ont été lancés pour 4 prêteurs et de nouveaux capitaux ont été ajoutés.

Le sauvetage de 4 prêteurs dans un détroit d'argent particulièrement important était extrêmement important car il aurait pu étouffer le danger à ses débuts et l'empêcher de propager et de perturber le système holistique.

Pour l'instant, la maladie des coronavirus continue de sévir dans la métropole de Wuhan et la province du Hubei, tout en observant différentes langues chinoises. Une double attaque de virus et un conflit commercial américain saperont le système financier chinois, qui a un énorme travail à fournir une taxe de développement annuelle augmentée de plus de 5 à 8% en 2020.

Ces 12 mois sont sans doute les 12 mois les plus frustrants pour la Chine il y a 30 ans. Mais lorsque le système bancaire du pays est soigneusement géré et résiste efficacement à cette tempête brutale, le deuxième plus grand système financier du monde devrait reprendre son élan au cours du second semestre de 12 mois.

La nation doit être globale pour prévenir le risque monétaire systémique impliqué dans la formation et l'acquisition du tract. Les banques ne devraient pas tomber et succomber au virus mortel.

2019 L'institution financière de China's Folks a mené une étude sur le stress auprès de 30 prêteurs moyens et grands sélectionnés. Avec seulement 5% d'évolution du PIB, sept banques ont été découvertes sans aller plus loin. Institutions financières centrales 2019 Le rapport sur la stabilité monétaire de la Chine, publié fin novembre, mentionne que 13% des 4 379 prêteurs à travers le pays – ainsi que de nombreuses banques coopératives rurales – sont confrontés à "un risque excessif de pénurie de capitaux".

Regardez le stress, et le rapport de la Central Financial Institution, aussi sombre qu'il devrait être, devrait sonner l'alarme pour les politiciens. Et les particuliers, les petites et moyennes banques, sont confrontés à des risques d'incertitude supplémentaires. Les régulateurs bancaires chinois ne doivent pas saisir cette opportunité.

20 février La Central Financial Institution a tenté de calculer des frais de base hypothécaires (LPR) en calculant 10 facteurs de base pour les prêts hypothécaires à un an et 5 facteurs clés pour les prêts à cinq ans afin de calculer les coûts d'emprunt pour des centaines de milliers. Entreprises et entreprises de langue chinoise. Le ralentissement est une arme à double tranchant qui sert les entités financières, mais réduit les revenus des banques qui gagnent trop loin des frais de dépôt et de prêt.

Tout au long de 2020 La Chine devrait conserver une protection financière relativement non éprouvée afin que chaque prêteur dispose de suffisamment de fonds du marché des prêts interbancaires pour reprendre ses opérations quotidiennes. Il faut éviter une liquidité stricte sur le marché.

La Central Financial Institution, ainsi que les frais de réglementation de la supervision bancaire et des assurances en Chine, devraient effectuer des examens de résistance pour des prêteurs sélectionnés à intervalles réguliers pour dissiper les risques opérationnels de divers créanciers et les résoudre rapidement.

Les 5 méga-banques les plus importantes du pays "trop ​​grandes pour faire faillite", ainsi que l'ICBC, la China Financial Institution, la China Agricultural Finance Institution, la China Financial Institution et la Communication Financial Institution, sont beaucoup plus importantes, et pratiquement aucun effondrement en raison du stress attribuable à à un ralentissement du système financier.

Cependant, les petites banques aux ressources limitées seront confrontées à d'énormes pressions sur les ralentissements financiers. Les régulateurs de la langue chinoise souhaitent leur affecter un nombre proportionnellement plus élevé de superviseurs, car ces prêteurs représenteront le risque supplémentaire idéal.

L'auteur est rédacteur en chef pour des occasions internationales. (protégé par e-mail)

L'agenda ouvert de la Chine ne sera pas pris dans l'épidémie ✎ mutuelle santé entreprise
4.9 (98%) 32 votes