La première phase de l'expansion du port de Toamasina s'achèvera en 2020 ✎ garantie santé entreprise

L’assurance des risques informatiques

Cette maîtrise indispensable aux sociétés qui manient de nombreuses données informatiques (SSII, cabinets de conseil, les studio de voyage, les entreprises de vente en ligne) couvre ordinateurs cependant aussi base de données et frais de reconstitution dans l’hypothèse ou elles sont perdues ainsi qu’à endommagées. “Même un industriel confronté à une grosse informatique risque d’être punis pour tenir ses traité vis-à-vis de ses clients ne pas être à même réaliser ses livraisons en temps et en heure. Quelle que admettons son activité, le dirigeant d’aventure a intérêt à évaluer l’impact que peut avoir l’informatique sur son métier”, recommande Damien Palandjian.

Le montant de l’indemnisation dépend de la valeur du matériel déclaré et des frais occasionnés en son rachat et la reconstitution des données (ressaisies, reconstitution de logiciels, suppression des virus…) estimés en un expert.

Publicité
La publicité se termine dans 15s
Fermer la publicité dans 5 s
>> Lire aussi: Trois contrats pour assurer son informatique

5. L’assurance du risque environnemental

“Une entreprise n’ayant pas de situation industriel et pourquoi pas d’entreposage et non nympho à une autorisation préfectorale pour les risques de pollution, peut couvrir son risque écologique par le biais de son contrat de responsabilité civile général. En revanche, si elle se trouve être soumise à autorisation préfectorale pour exercer son activité, elle souscrire un contrat spécifique pour couvrir les atteintes à l’environnement”, précise Damien Palandjian

Les garanties des atteintes à l’environnement (extensions de responsabilité civile professionnelle ou contrats uniques tel que la certification responsabilité environnementale) sont indispensables aux entreprises desquels l’activité choquer à l’environnement (pollution de l’air, de l’eau, des examiner et nappes phréatiques, atteintes à des plateformes web protégés…). Ces conviction s’appuient sur le principe du “pollueur-payeur” : le chef d’Å“uvre réparer le préjudice constaté, causé chez sa société. Suivant contrats, l’assurance couvre la dépollution, coûts d’évaluation des dommages, la réalisation d’études pour déterminer actions de réparation et frais administratifs ainsi qu’à judiciaires.

(Agence Ecofin) – L'agrandissement du port de Toamasina, le plus grand port de commerce de Madagascar, est en cours. Selon le plan directeur de la société responsable du projet, la première phase du projet sera achevée l’année prochaine.

Lancée l’année dernière, cette phase consiste à remplir des emplacements spécifiques, en particulier Dame's Bay, à élargir et approfondir les quais et à élargir le site de conteneurs.

La deuxième étape, qui consistera en une installation houlomotrice, devrait être achevée en 2023; et l'ensemble du projet en 2026. Aujourd'hui, la marina actuelle (470 m de long) sera agrandie de 345 m, la zone de stockage sera de 19 hectares et trois postes d'amarrage pourront accueillir de grands conteneurs.

Actuellement, le port de Toamasina traite environ 75% du fret intérieur et environ 90% du fret international transporté à Madagascar. Le projet devrait augmenter d'au moins deux fois la quantité de fret pouvant être recyclée sur la plate-forme.

Rappelons que 65% du projet PENTA-DAIHO JOINT VENTURE Financé par l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) en vertu d'un prêt à taux réduit de 421 millions de dollars sur 40 ans. USD C’est le plus important contrat de prêt que le Japon ait accordé à Madagascar depuis l’indépendance.

Romuald Ngueyap

Voir aussi:
La BAD et le Japon vont lever 3,5 milliards de dollars pour le secteur privé africain

Laisser un commentaire