La crise de la dette actuelle en Inde est semblable à celle de 2008. Lehman Shock: Minoru Kimora ☏ garantie entreprise

AFFILIATION D’UN SALARIÉ : COMMENT PROCÉDER ?
C’est à l’employeur de centraliser l’ensemble des documents nécessaires à l’affiliation de ses employés pour transmettre ensuite à l’organisme complémentaire.

Pour être affilié, un salarié remplir une déclaration d’affiliation à laquelle être jointe différents documents :

la photocopie de l’attestation de sa carte vitale et celle de chaque membre de la famille bénéficiant du contrat (selon les dispositions imaginés or contrat santé) ;
un relevé d’identité bancaire ou de caisse d’épargne.

Il peut possiblement lui être demandé, selon la nature du contrat, de joindre :
photocopies des certificats de scolarité pour les adolescents de plus de 16 ans ou tout carton justifiant de situation ;
son attestation de PACS ;
son certificat de union libre ;
le certificat de radiation de son ancienne mutuelle daté de moins de 3 mois dans l’hypothèse ou le contrat santé prévoit un délai de carence.
LES MODALITÉS DE CHANGEMENT DE STATUT D’UN SALARIÉ
En de changement de constitution socio-professionnel d’un salarié en or sein de l’entreprise, son régime de protection sociale aussi être modifié. C’est alors à l’employeur de se charger de l’ensemble des allées et venues à l’organisme d’assurance complémentaire.

RADIATION D’UN SALARIÉ : COMMENT DÉCLARER CETTE MODIFICATION ?
Lorsqu’un salarié quitte son entreprise, l’adhésion d’or contrat collectif santé et/ou prévoyance à qui il bénéficiait est résiliée de plein droit. L’ancien employeur doit alors informer l’organisme complémentaire de ce départ pendant écrit, dans les plus brefs délais.

Pour clôturer le dossier santé du salarié et cesser remboursements, le salarié doit remettre sa carte de tiers payant.

Selon le explication de départ de l’entreprise du salarié, l’ancien employeur être tenu, a l’intérieur du cadre de la portabilité des droits santé et prévoyance, de lui maintenir garanties à qui il bénéficiait durant la rupture du contrat de travail à titre gratuit.

La société japonaise Nippon Life ferme actuellement sa participation de 75% dans Reliance Nippon Asset Management Co. lors du retrait de son ancien partenaire, Reliance Capital. Minoru Kimora, membre de la haute direction de Nippon Life Insurance Co. et responsable d’Asie Pacifique, parle de la crise de la dette et des nouvelles pratiques de gestion des risques susceptibles d’être appliquées en Inde. Il a également révélé leur intention de lancer une nouvelle stratégie de vente directe dans le secteur de l'assurance-vie.

Quelle est votre expérience jusqu'ici dans le secteur indien des fonds communs de placement?

Nous avons investi dans Reliance Nippon Life Asset Management Co. 2012 Et nous avons connu une très bonne croissance au cours des sept prochaines années. Cet investissement a été l’un des plus réussis de notre longue histoire. Nous sommes venus en Inde pour libérer le potentiel de croissance du secteur de l'assurance-vie et des fonds communs de placement et nous pensions qu'il était juste de venir dans ce pays. Nous sommes des investisseurs à long terme. Il y a eu des fluctuations, mais à long terme, nous ne voyons pas de défis majeurs.

Quels risques et quelles pratiques de gestion de patrimoine Nippon apportera-t-il à la gestion d'actifs en Inde?

Le Japon a également tiré des enseignements des meilleures pratiques mondiales en matière de gestion d'actifs et d'assurance vie. Le marché indien est encore très local en termes de clients, d’investisseurs et de produits. En effet, le potentiel de croissance et les rendements plus élevés de l’Inde sont suffisamment attrayants. Les investisseurs indiens n'ont pas besoin de quitter l'Inde. Cependant, à mesure que le marché mûrira, les clients exigeront des opportunités de diversification internationale.

La tendance actuelle des investissements mondiaux tient dûment compte des facteurs ESG (Environmental Social Management). En Inde, cet aspect ne fait pas l'objet de beaucoup d'attention. Cependant, l'importance des facteurs non financiers augmentera avec le temps. Nous pouvons présenter ces processus ESG en Inde comme la meilleure expérience mondiale.

En termes de produits, il y a beaucoup en dehors de l'Inde dans un espace hybride et multifonctionnel. Il est dominé par un pur produit actions ou dette nette. À mesure que le marché évolue, notre société peut se préparer à ce changement et créer de l'expérience pour de tels produits.

Selon le rapport Morningstar, l’Inde est le quatrième fonds d’actions le plus cher sur 26 marchés contrôlés. Est-il temps de passer des fonds actifs aux fonds passifs en Inde?

La tendance mondiale est active et passive et il s’agit d’une tendance très forte et durable. L'Inde est toujours dominée par les fonds actifs. Les fonds actifs en Inde ont encore beaucoup de potentiel pour créer de l’alpha par rapport à des marchés plus matures comme les États-Unis. Cependant, les coûts peuvent être plus importants pour les clients institutionnels qui peuvent investir du côté passif. Nos produits passifs en Inde préparent en partie à la croissance des fonds passifs.

L'Inde a traversé une crise de la dette ces dernières années. Plusieurs fonds AMC de Reliance Nippon Life AMC ont été trouvés pour détenir des créances irrécouvrables. Quels changements apportez-vous pour éviter que cela ne se reproduise?

La crise de la dette indienne actuelle est très grave. Non seulement AMC Reliance Nippon Life, mais chaque investisseur AMC fait face à un défi de taille. Ceci est similaire à 2008. Lehman Global Shock. À long terme, notre équipe de crédit dispose d'une forte capacité d'analyse et de gestion de la situation difficile actuelle. Pour éviter une situation similaire à l'avenir, il faudra mettre en place un processus d'analyse du crédit plus robuste, une gestion du risque plus approfondie et un contrôle plus étroit des expositions individuelles des émetteurs.

Quels sont les défis qui entravent l'adoption de l'assurance vie en Inde?

Le marché de l’assurance vie se développe bien, même si certaines lois ont une incidence sur le comportement des entreprises et des clients potentiels. Le régime d'assurance des investissements (Ulip) est le produit le plus populaire vendu principalement par les banques. Mais le concept de base de l'assurance-vie est la protection. Vous pouvez choisir des fonds communs de placement, une assurance-vie ou d'autres produits pour gérer vos actifs, mais seule l'assurance-vie peut offrir une protection. En tant qu'acteur du secteur des assurances, nous devrions mettre davantage l'accent sur la protection, non seulement sur le capital décès, mais également sur l'assurance maladie.

Nous sommes très concentrés sur le canal de distribution directe en direct que nous fournissons à partir de l'expérience japonaise. Grâce à ce canal, les agents féminins vendent leurs assurances directement aux clients, car les conseillers doivent les convaincre de protéger les personnes, ce qui prend beaucoup de temps. Ces agents recevraient un montant fixe et recevraient une commission s’ils dépassaient leurs objectifs. C'est la méthode traditionnelle au Japon, contrairement à l'Inde où la plupart des agents sont basés sur des commissions plutôt que sur des lignes fixes. L'avantage d'un canal direct est que nous pouvons éduquer nos agents sur le produit et sur la façon de communiquer avec nos clients, ainsi que sur le service après-vente.

Comment la technologie peut-elle réduire les coûts et rapprocher les fonds communs de placement et les assurances des clients?

Nous mettons en œuvre de nombreuses technologies dans différents domaines. Par exemple, nos clients peuvent facilement contacter la société via des applications mobiles pour des réclamations d'assurance, des questions ou des procédures telles que le changement d'adresse, de téléphone, etc. De cette façon, nos clients peuvent accéder à la technologie. En Inde, l'identification d'un client est très importante pour prévenir les ventes illégales. La reconnaissance faciale et vocale facilite la vérification de l'identité. Nous mettons en œuvre de telles choses dans nos opérations. L'assurance peut également être réalisée en moins de temps par la robotique basée sur l'intelligence artificielle.

Si Assurance IDE changement, êtes-vous prêt à augmenter votre contribution au secteur de l'assurance-vie?

Pour le moment, je ne peux pas donner de réponse complète, mais nous nous engageons pour la croissance future de l'Inde, non seulement dans l'assurance-vie mais aussi dans les fonds communs de placement.

La crise de la dette actuelle en Inde est semblable à celle de 2008. Lehman Shock: Minoru Kimora ☏ garantie entreprise
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire