Illinois Income Tax – Le revenu d'une compagnie d'assurance ✎ garantie entreprise

De la couverture des risques de subis ainsi qu’à causés à des tiers, aux garanties pour couvrir pertes d’exploitation et risques informatiques, les contrats d’assurance, même facultatifs, s’avérer indispensables.
ll assez de temps en temps d’un incendie ainsi qu’à de la livraison d’un produit défaillant pour mettre en péril la vie d’une entreprise… Si, du effilé point de vue juridique, seules quelques refuges sont obligatoires – la confirmation des véhicules, la responsabilité civile et persuasion particuliers de type garantie décennale pour certains secteurs d’activité -, PME et TPE ont tout intérêt à souscrire des garanties complémentaires. Au-delà du étréci minimum – l’assurance des biens, celle des pertes d’exploitation et pourquoi pas la responsabilité civile pro -, plusieurs contrats peuvent se révéler utiles à l’égard de l’activité de la société (informatique, chimie, transports, activités cycliques…) ou pour son expansion à l’international. Difficile toutefois de s’y retrouver dans une offre surabondante. Parcours fléché des sept contrats obligé à l’entreprise.

1. L’assurance des biens

Première grande catégorie d’assurances pour entreprises: la couverture des risques potentiels extérieurs. Inondation, incendie, vol menacent les locaux, le matériel ou bien les stocks. Contre ces dommages, une sûreté spécifique être souscrite, non obligatoire mais néanmoins incontournable. “Attention, si la societé est locataire de ses locaux – bureaux, usine, entrepôt- elle doit obligatoire souscrire une maîtrise pour couvrir les liés aux biens immobiliers et sa responsabilité d’occupation. Cette obligation figure dans la loi n°89-462 du 6 juillet 1989”, avertit Damien Palandjian responsable département à la Direction des Services aux Entreprises, chez le courtier en fermeté Verspieren.

En cas de sinistre, le chef d’opération fera une déclaration à sa compagnie d’assurances dans un délai judiciaire rappelé parmi le contrat (de de deux ans à de cinq ans jours, selon les risques), même immédiatement pour les mode intéressants (incendie, catastrophe naturelle, tempête, cambriolage…). Le montant de l’indemnisation dépend alors de la valeur des biens garantis, il est pourquoi il ne faut pas oublier d’avertir son assureur lorsque le périmètre des biens à assurer évolue en cours d’année (achat de nouvelles machines, reprise d’un autre site…), ni de vérifier quels sont les réellement couverts. Les sociétés qui possèdent une activité cyclique se traduisant par une variation importante des provision de produits ont intérêt à faire part ce spécificité à assureur pour s’accomplir en tant que mieux couvertes en cas de dommages. La valeur des modération est alors établie sur la base de montant annuel le plus important et régularisée en fin d’année.

Dans in extenso de figure, l’indemnisation existera versée le plus souvent après présentation des factures correspondant aux réparations nécessaires et pourquoi pas à l’achat de nouveau matériels. En cas de lourd sinistre, l’assureur peut toutefois verser des acomptes à son client.

Dans le post précédent, nous avons discuté des bases de la distribution de l'impôt sur les sociétés de l'Illinois. Nous avons également noté comment, alors que la plupart des sociétés sont tenues de suivre une formule statutaire standard, l'État applique des règles uniques à de nombreuses industries, y compris les organisations financières. En plus des organisations financières, les compagnies d'assurance doivent également distribuer leurs revenus dans l'Illinois selon des règles spéciales. Comme pour les organisations financières, à partir de l'année d'imposition se terminant en 2017. Au 31 décembre, les compagnies d'assurance doivent être incluses dans une déclaration commune avec l'ensemble du groupe d'activités unifié.(1)

Identification des organisations financières

Les compagnies d'assurance sont définies comme «tout contribuable qui est correctement traité comme une compagnie d'assurance aux fins de l'impôt sur le revenu fédéral en vertu de la sous-partie L de l'Internal Revenue Code (articles IRC 801-848) <...>. Aucun autre assujetti n'est considéré comme une entreprise d'assurance au sens de la présente directive. Loi de l'impôt sur le revenu de l'Illinois. (2) 2013 La Cour d'appel de l'Illinois a examiné si une compagnie d'assurance à capital fixe constituée pour couvrir les risques pouvait être considérée comme une compagnie d'assurance aux fins de l'impôt sur le revenu de l'Illinois. (3) La compagnie d'assurance a obtenu une licence. Au Vermont et à des fins fédérales en tant que compagnie d'assurance. Pour qu'une entreprise soit admissible au Vermont, son statut de «compagnie d'assurance à capital fixe» devait être suffisamment capitalisé pour couvrir tous ses passifs d'assurance. En conséquence, la captive d'assurance a acquis une filiale d'un groupe uni, qui détenait les marques d'un groupe d'entreprises uni. La filiale a ensuite concédé une licence sur les marques en échange de redevances.

En vertu de la loi de l'Illinois en vigueur à l'époque, le groupe de l'Illinois n'a pas permis à la compagnie d'assurance détournée de son revenu de base de l'Illinois, car les compagnies d'assurance étaient tenues de déposer des rapports distincts dans l'État de l'Illinois. L'Illinois State Department of Revenue a estimé qu'une compagnie d'assurance captive aurait dû être incluse dans le groupe combiné car elle n'était pas une compagnie d'assurance éligible. Le ministère a soutenu que la société n'était pas une compagnie d'assurance parce que «(1) il n'y a pas eu d'échange réel de risques et de couverture d'assurance aux fins de l'impôt fédéral sur le revenu, (2) la plupart de ses revenus proviennent de redevances et (3) elle n'est pas réglementée dans tous les États où il signe des primes. «(4) En ce qui concerne le contribuable, la cour d 'appel a conclu que, si les revenus de primes de la société diminuaient en raison de ses redevances et de ses intérêts. , le fait qu'une entreprise soit ou non imposée en tant que compagnie d'assurance est déterminé par la nature de l'entreprise qu'elle exerce effectivement, plutôt que par un pourcentage quelconque de ses revenus. «(5) Le Vermont, société captive d'assurance, était agréée en tant que société d'assurance et sa seule activité consistait à fournir une assurance à un groupe combiné. En outre, la compagnie d'assurance elle-même n'était pas engagée dans le domaine des licences de propriété intellectuelle; ces activités étaient exercées par une filiale. Enfin, la propriété de la marque filiale était directement liée au comportement de la compagnie d'assurance en tant que compagnie d'assurance, ce qui lui permettait de respecter les exigences de capitalisation en vertu de la loi du Vermont. En conséquence, malgré les avantages considérables d'exclure tous les revenus de redevances du revenu de base du groupe Illinois, la société était en fait une compagnie d'assurance et a dû être retirée du groupe Illinois. Bien sûr, à partir de l'année d'imposition se terminant en 2017. Le 31 décembre, la société sera incluse dans le Illinois Combined Panel on IL Public Act 100-0022.

Répartition des revenus de la compagnie d'assurance

Lorsqu'une entreprise est identifiée comme une compagnie d'assurance, son revenu imposable d'entreprise pour l'année d'imposition est distribué à l'État de l'Illinois en multipliant ses revenus par la fraction des primes directes souscrites pour assurer la propriété ou le risque dans l'État de l'Illinois. et libellés en primes directes souscrites pour assurer les actifs ou les risques partout. L'expression "primes directes souscrites" désigne le montant total des primes directes souscrites, des estimations et des montants de rente déclarés au cours de l'année d'imposition dans le rapport annuel soumis par la société au Illinois Insurance Director sous une forme approuvée par la Convention nationale sur l'assurance. Commissaires ou autres formes pouvant être nommés à leur place (6).

L'écart ne doit comprendre que les primes directes souscrites, les estimations par rapport aux assurés mutuels et les contrats d'indemnisation contenant des éléments d'assurance. (7) Ce ratio ne devrait pas inclure d'autres types de revenus. Des exemples de ces revenus exclus sont: (1) les intérêts, dividendes et autres revenus d'investissements, (2) le profit ou la perte provenant de l'ajustement, de la récupération ou de la subrogation des réserves, (3) les fonds de type dépôt et (4) les contributions pour lesquelles les impôts sur le revenu des États sont interdits par la loi fédérale ( 8)

Aux fins du calcul du ratio d'allocation pour un groupe mixte, un calendrier distinct a été établi pour les entités soumises à différentes méthodes d'allocation, y compris les compagnies d'assurance (9). Ensuite, «Illinois Sales», calculé à partir du calendrier de sous-groupe, est utilisé dans les étapes 2 et 3 de l'étape 4 du calendrier UB pour calculer la formule de distribution mixte de l'Illinois. Il est également toujours important de se rappeler que l'Illinois adhère à la règle Joyce. Ainsi, si un membre d'un groupe mixte n'a pas de relation avec l'Illinois, son revenu devrait être inclus dans le revenu de base et le dénominateur du coefficient de distribution, mais le revenu qui autrement serait distribué dans l'État de l'Illinois ne devrait pas être inclus dans le numérateur de distribution. coefficient (10)

Conclusion

L'Illinois utilise une définition assez claire des compagnies d'assurance; toutes les entités ainsi qualifiées à des fins fédérales et dont le but commercial est de fournir une assurance seront réputées être des compagnies d'assurance en vertu de la loi de l'Illinois. Pour l'année d'imposition commençant dans l'année d'imposition et se terminant en 2017 Au 31 décembre, ces entités devraient être incluses dans la déclaration combinée de l'Illinois. Cependant, les compagnies d'assurance continuent d'utiliser une formule de distribution différente et excluent certains revenus, tels que les revenus d'intérêts, du facteur de distribution. Le facteur est ensuite combiné avec le reste du groupe Illinois pour créer un rapport de distribution mixte pour le graphique UB de l'Illinois.


(1) IL Public Law 100-0022; 35 ILCS 5/1501; 86 Ill. Code 100.9750 (b).

(2) 86 Administrateur. Code 100.3420 (b).

(3) Wendy & # 39; s Int & # 39; l Inc. c. Hammer, 375, 194 n. Décembre (2013).

(4) Id.

(5) Id. (citations internes supprimées).

(6) 35 ILCS 5/304 (b).

(7) 86 Administrateur. Code 100.3420 (2).

(8) 86 Administrateur. Code 100.3420 (3) (A) – (D).

(9) Calendrier des instructions UB.

(10) 86 Administrateur. Code 100.9720 (f).

© Horwood Marcus & Berk, Chartered 2020. Tous droits réservés.

Illinois Income Tax – Le revenu d'une compagnie d'assurance ✎ garantie entreprise
4.9 (98%) 32 votes